Sous le ciel de Paris
S’envole une chanson hum hum
Elle est née d’aujourd’hui
Dans le coeur d’un garçon

Sous le ciel de Paris
Marchent des amoureux hum hum
Leur bonheur se construit
Sur un air fait pour eux

Sous le pont de Bercy
Un philosophe assis
Deux musiciens
Quelques badauds
Puis les gens par milliers

Sous le ciel de Paris
Jusqu’au soir vont chanter hum hum
L’hymne d’un peuple épris
De sa vieille cité

Près de Notre Dame
Parfois couve un drame
Oui mais a Paname
Tout peut s’arranger
Quelques rayons
Du ciel d’été
L’accordeon d’un marinier
L’espoir fleurit
Au ciel de Paris

Sous le ciel de Paris
Coule un fleuve joyeux hum hum
Il endort dans la nuit
Les clochards et les gueux

Sous le ciel de Paris
Les oiseaux du Bon Dieu hum hum
Viennent du monde entier
Pour bavarder entre eux

Et le ciel de Paris
A son secret pour lui
Depuis vingt siècles
Il est épris
De notre île Saint Louis

Quand elle lui sourit
Il met son habit bleu hum hum
Quand il pleut sur Paris
C’est qu’il est malheureux

Quand il est trop jaloux
De ses millions d’amants hum hum
Il fait gronder sur nous
Son tonnerre eclatant

Mais le ciel de Paris
N’est pas longtemps cruel hum hum
Pour se fair’ pardonner
Il offre un arc en ciel

Edith Piaf, “Sous le ciel de Paris” (1954)

Un classique, cette chanson réfléchit l’amour de la chateuse pour le Paris, la “vieille Cité.”

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s