Destination: Amsterdam, les Pays-Bas (Partie 1)

Bonjour!

Alors, je vais commencer avec mes aventures pendant mes vacances d’avril. La première destination? Amsterdam!

Amsterdam est une ville que je voulais visiter depuis longtemps, et je suis contente que l’opportunité se soit passée! Après mon dernier cours de mon travail en vendredi, je suis partie la France, en prenant le bus d’une nuit (“overnight bus”) de Paris à Amsterdam. J’ai pas beaucoup dormi, mais je me suis débrouillée.

Je suis arrivée à Amsterdam à 6h30. J’ai pris le train et le métro au centre ville où j’ai trouvé l’auberge dans laquelle je resterais pendant trois nuits. J’ai déposé mes bagages, et je suis sortie afin de commencer mon premier jour à Amsterdam.

La première chose que j’ai visité, c’est la maison d’Anne Frank. L’attraction plus visité à Amsterdam, ce batîment est toujours bondé, et la queue pour entrer peut durer une, deux, même si trois heures! C’est dingue ça!

J’y suis arrivée à 8h15, et j’ai fait la queue pendant plus qu’une heure. Mais ça va, et j’y suis entrée à 10h00, ai acheté mon billet, et ai passé le matin dans l’intérieure de la maison.

La queue...oh là là!
La queue…oh là là!
La maison d'Anne Frank.
La maison d’Anne Frank.

Après, j’ai décidé de flâner dans le quartier Jordaan. Sur le chemin, j’ai vu une fromagerie et j’y suis entrée. Il y avait beaucoup de fromages différents et on peut les goûter! J’avais faim, car il était presque midi, du coup j’ai goûté tous les fromages. J’ai bien aimé le gouda et aussi le fromage truffé- incroyable!

Tous les fromages- miam! :P
Tous les fromages- miam! 😛

Au quartier Jordaan, je suis tombée sur un café qui a eu une longue queue devant la porte. Apparemment, ce café était bien connu pour sa tarte aux pommes néerlandaise (“Dutch apple pie” en anglais). J’ai eu envie de la goûter. Alors, je l’ai acheté, et c’était pas mal! Bien que je sois pas fan de tarte aux pommes, la croûte était épaisse et copieuse (c-à-d “hearty”).

Je suis revenue le quartier de la maison d’Anne Frank, et je suis passée devant le Homomonument, un monument qui commèmore des homosexuels qui sont persécutés pour leur sexualité. Très touchant.

Le Homomonument.
Le Homomonument.

Ensuite, j’ai fait une petite visite dans le “Red Light District.” Oui, j’ai vu des femmes qui portaient des bikinis, mais ça ne m’intéresse pas, car il est trop touristiques. Bref, j’ai continué à marcher vers Rijksmuseum, le musée nationale des Pays-Bas. Sur le chemin, j’ai passé devant le marché des fleurs (“Flower Market”) où j’ai vu plein de fleurs de saison (surtout les tulipes). Je suis arrivée à Rijksmuseum et j’ai vu beaucoup de touristes qui prenait des photos devant le signe “I Am-sterdam.” J’ai essayé de prendre une photo, mais il y avait trop de gens qui bloquait le signe! C’était pénible…

Rijksmuseum (avec le signe "I Am-sterdam").
Rijksmuseum (avec le signe “I Am-sterdam”).

J’ai eu envie de visiter le musée van Gogh, qui est situé près de Rijksmuseum. Il n’y avait pas une très longue queue, du coup je n’ai pas eu de problème d’y entrer. Dans le musée, j’ai vu plein de peintures de l’artiste néerlandais célébré, surtout ses auto-portraits et ses tableaux des fleurs et de la nature. Je les aime bien. Par contre, je n’ai pas aimé le fait que j’avais payé 17 euros pour le tarif. Le musée n’est pas très grand, du coup je ne crois pas que le coût valait la peine.

En tout cas, j’ai quitté le musée quand il était en train de fermer pendant le soir. Je me suis dirigée vers mon auberge, et sur le chemin j’ai vu une friterie qui vend des frites (bien sûr) et j’ai décidé d’en acheter. Je n’avait pas eu de frites depuis longtemps, en Belgique en octobre. J’ai commandé des frites avec la sauce curry et des oignons. Incroyable: les frites étaient très chaud et la sauce riche et savoreuse. C’était mon dîner- et il était très bon!

Les frites!
Les frites!

Je suis revenue à l’auberge où j’ai pris la douche et je me suis couchée, après un bon premier jour à Amsterdam. Le lendemain matin, je suis allée à Rijksmuseum, et j’ai passé deux heures là-bas. J’ai vu des artéfacts du Moyen Âge, ainsi que des tableaux de l’artiste néerlandais comme Vermeer et Rembrandt. À 11h00, j’ai quitté le musée et j’ai décidé d’aller le moulin de Grooyer, le seul moulin qui est situé à Amsterdam. Les autres sont dehors de la ville, et je n’ai pas eu de temps pour visiter des autres endroits comme ça pendant mon séjour à Amsterdam.

Sur le chemin, j’ai passé un “coffeeshop” qui ne vend pas de café, mais en fait du cannabis. Moi, je ne fume pas, mais j’ai voulu essayer de goûter la version mangeable. Du coup, j’y suis entrée, et j’ai commandé un “space cake:” c’est un gâteau au chocolat qui a des cannabis. Je l’ai acheté et j’ai gardé dans mon sac, afin de manger plus tard.

Le moulin de Grooyer est 30 minutes à une heure à pied du centre ville. J’ai marché et j’y suis arrivée à 12h00. Il était joli et j’ai vu une brasserie du coin en dessous du moulin, mais elle n’était pas encore ouverte. Du coup, je suis revenue au centre ville après avoir pris quelques photos.

Le moulin de Grooyer.
Le moulin de Grooyer.

Je suis revenue à l’auberge et j’ai décidé de goûter le “space cake.” Sur le paquet, il y avait une étiquette qui a dit qu’on doit prendre la moitié, juste la moitié, surtout si on est novice en mangeant des cannabis (c’était moi). Du coup, j’ai pris un tiers du gâteau (cinq bouchées) et j’ai attendu des effets. Ça c’était à 14h00; après, je suis allée au centre ville afin de chercher pour des pancakes néerlandais (“Dutch pancakes”). J’ai vu un café qui en a vendu, du coup j’y suis entrée. J’ai commandé un pancake aux pommes et aux bacons. Il n’était pas mal, mais franchement, ce n’était pas mon plat préféré à Amsterdam.

Par contre: dès que j’ai fini mon repas et que j’ai payé l’addition, j’ai senti des effets du space cake. Tout un coup, mon cerveau a commencé à vibrer et je savais qu’il faut de revenir à l’auberge, avant que les effets aient empiré. J’ai quitté le café et j’ai marché à l’auberge. J’y suis arrivée sans problème, et j’ai pioncé sur mon lit, afin de cuver des effets. C’était mauvais, parce que j’ai continué à entendre des bruits, en réalité et imaginatifs. C’était accablant et de temps en temps je me suis reveillée afin d’être sûr que je suis encore en vie. Complètement ouf, mais j’étais vraiment paranoe…et effrayée. Même si j’ai informé mon coloc que je hallucinait, et si elle pouvait me passer voir en quelques heures.

Je me suis recouchée, et je me suis reveillée deux heures plus tard. Je me suis sentie mieux, mais j’ai continué à entendre un peu de bruits dans mon tête, du coup je me suis recouchée la deuxième fois et je me suis reveillé deux heures après. Il était 19h30 et je me suis sentie mieux que la première fois. Ah…le drame…

Plus des aventures à Amsterdam plus tard! Restez avec moi pour la deuxième partie!

Advertisements

2 thoughts on “Destination: Amsterdam, les Pays-Bas (Partie 1)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s