Mon histoire avec le MLM…

Salut à tous,

Aujourd’hui, je voudrais raconter une histoire récente de ma vie qui a été très…étrange. Après j’ai quitté la France en juillet et après je suis rentrée chez moi aux États-Unis, j’ai postulé aux boulots car j’ai eu sans emploi. Également, j’étais en train de faire une réorientation professionnelle, du coup j’ai étendu mon recherche aux secteurs différents.

L’un des secteurs, c’était le marketing. Moi, je n’ai aucune expérience avec du marketing, mais le poste lequel j’ai trouvé était débutant: c’est à dire que je n’ai pas eu besoin d’expérience et que je ferai la formation pour être qualifiée. Donc, je l’ai postulé, j’ai reçu une invitation d’entretien, je l’ai fait, et j’ai été acceptée. C’était géniale, car je me suis inquiétée pour ne pas trouver un boulot– enfin, j’ai eu un job!

Cependant, j’ai réalisé que ce travail a été chelou. Au début, le chef ne m’a pas dit exactement ce que je vais faire avec mon boulot. J’avais su que je travaillerais dans le secteur du marketing et de la vente, mais c’était tout. C’est après j’ai signé le contrat et après j’ai commencé la formation que je me suis rendue compte que c’était porte-à-porte. Ça veut dire que je visiterais des entreprises (n’importe quelles) et vendrais le produit de mon travail (des papiers, des encres, des toners…des produits de bureau, en général). Et si elles refusent, il faudrait qu’on essaie de changer d’avis. Donc, on ne peut pas être timide et il faut avoir la mentalité d’un répresentant.e de commerce.

Bon, j’ai accepté le poste. Bien que je n’aie eu aucune d’expérience et je n’aie pas eu de mentalité d’un répresentante, je me suis dite que je pourrais essayer et réussir dans le secteur de la vente. C’était des heures longues tous les jours, lundi au vendredi (parfois samedi) et j’ai visité plus des 60 entreprises chaque jours pour essayer de vendre des produits de bureau. Je l’ai réussi parfois, mais pas souvent…j’ai été toujours mal à l’aise quand je l’ai fait et je me suis sentie sordide chaque fois. Du coup, je n’ai pas été accomplie avec la vente…

Il y avait aussi le problème avec l’entreprise dans laquelle j’ai travaillé. Il fallait qu’on arrive au bureau 7-8 heures du matin et on passe 2 heures des réunions. Et à la fin, tout le monde reste au debout dans un cercle pendant que le chef annonce des “high-rollers” (c-à-d les gens qui ont fait beaucoup de ventes) et il faut qu’on applaude avec enthousiasme. C’était une forme du lavage de cerveau (“brainwashing”), et on devient des robots après un certain temps. On croit qu’on peut être riche, être “entrepreneur.e,” etc. Mais en réalité, on est pauvre: on ne gagne pas beaucoup d’argent, et on est prisonniers dans ce “business.”

En réalité, mon boulot était un MLM. Qu’est-ce qu’il est MLM? En français, ça traduit comme “vente multiniveau,” ou “vente par réseau coopté” (VRC). Ça veut dire qu’on récruit des gens pour vendre un produit et, après un certain temps, ces gens récruitent plus des gens pour faire la même chose. C’est un peu comme une vente pyramidale, mais avec un produit légitime. Mais malheureusement, la plupart des gens (99%) ne réussiront jamais, et les gens au sommet de la pyramide gagneront le plus.

Moi, j’ai passé un total de trois semaines dans le MLM. La première semaine, je n’ai eu aucune idée ce que je faisais, et je ne savais pas que l’entreprise était une anarque. Heureusement, j’avais gardé une copie de mon contrat et après avoir le relu, je me suis rendue compte que la nature de cet entreprise. En gros, il serait presque impossible de gagner de l’argent suffisant sauf on décide d’être sociopathe, et on va plutôt perdre de l’argent: il faut payer son propre essence pour son voiture, ses nourritures, etc quand on est dans son propre “territoires” pour la vente. Il y avait aussi des “Team Nights” quand on doit passer du temps avec ses collègues dans un resto/bar et payer des dîners et des boissons avec son propre salaire.

Après la première semaine, j’ai décidé de ne pas travailler à cet entreprise non plus. Par contre, j’ai voulu mon paycheck, et il faut attendre jusqu’à la troisième semaine pour le recupérer– c’est chiant! Mais c’était conditionnel, car on doit faire des ventes afin de recevoir le paycheck, du coup j’ai essayé (même si j’ai été mal à l’aise) et à la fin, j’ai reçu mon salaire. J’ai tous calculé et, après les dépenses pour l’essence, la nourriture, et “Team Night,” j’ai gagné environs 200€ du bénéfice pendant trois semaines du travail. Pas du tout beaucoup, mais au moins je n’ai pas trop perdu d’argent.

…et puis, je l’ai démissionné.

Donc, voilà. C’est mon histoire d’avoir eu de l’expérience dans un MLM. Franchement, cette épisode a été plutôt traumatisante, et même après trois, quatre mois, je récouvre toujours. Alors, il faut faire attention quand on trouve un travail: bien qu’on soit désespéré, il faut se protéger quand même. Il faut lire le contrat et il faut comprendre ce qu’il dit…et on peut démissionner avant de commencer le job! C’est un conte d’avertissement, et j’espère que je ne verrai pas de MLMs non plus.

Merci d’avoir lu ce post, et à bientôt!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s