Trop de voyages…c’est possible?

Je ne vous ai pas écrit de mes voyages depuis l’été 2018 (bon, j’en ai écrit mes voyages d’octobre et de novembre de cette année, mais bref…), et du coup, j’ai beaucoup d’aventures à vous raconter durant les mois suivants. De mes vacances à l’Amérique du Sud et du Colorado aux voyages en Turquie et en Provence cet été, j’imagine que je serai occupée dans ce blog durant toute l’année 2020. Donc, préparez-vous!

Cependant, aujourd’hui je voudrais m’exprimer ce que je pensais depuis longtemps. Récemment, j’ai eu un sentiment particulier du voyage, un sentiment assez…négatif. Je ne sais pas pourquoi, mais les voyages ne me sont pas intéressée non plus, même pendant que je voyageais! Les choses (architecture, nourriture, nature) ne m’ont plus impressioné pendant mes voyages en Géorgie, en Turquie, en Espagne, etc… C’était un sentiment étrange, et j’ai eu du mal à comprendre pourquoi j’ai été comme ça.

Moi, j’étais passionnée du voyage depuis mon enfance et surtout pendant mes vingtaines. Mon expérience en France pendant quatre ans m’a beaucoup inspiré à voyager partout en Europe et que je l’ai fait exactement. Au début, j’ai été enthousiasme pour chaque aventure, et maintenant c’est moins. Maintenant, je me sens plus fatiguée, j’ai moins d’énérgie pour faire du tourisme, et je pense que je me suis épuisée (“burned out”) par le voyage.

Ce que je crois, c’est que la raison que je ne suis plus intéressée du voyage c’est que j’ai trop voyagé pendant les derniers mois de mon séjour en France (du mai au juillet). J’ai visité sept pays pendant ces trois mois (la Pologne, Lettonie, Latvie, Géorgie, Turquie, Espagne, France) et à la fin, j’ai été si fatiguée. Tous les architectures et les cultures ont semblé pareilles et je ne me suis pas sentie comblé (“fulfilled”) de mes dépenses pour aller à ces pays. C’était trop dommage, parce que je sais que chaque pays sont spéciaux, mais en ce temps-là, je ne les ai pas reconnu.

En même temps, le voyage m’a beaucoup manqué, surtout quand j’ai dû revenir aux USA en mi-juillet et quand j’ai quitté la France indéfinitivement. J’ai passé tristement le reste de l’été jusqu’au mois d’octobre, en rêvant du voyage encore un jour. J’ai été déprimée, car je n’ai plus eu d’aventures et j’ai dû être “vraie” adulte avec du travail et des devoirs quotidiens (factures, impôts, épargne…). C’était une période agitée: le voyage m’a manqué, mais le voyage ne m’est pas intéressé quand je voyageais…

Maintenant, je comprends. Après quelques mois turbulents, j’ai un nouveau boulot aux États-Unis, une vie chez moi à Los Angeles, et une vie différente du voyage. La passion du voyage reste dans mon coeur, mais au même moment, je sais que je dois avoir une pause pour voyager. Il faut que je travaille pour gagner de l’argent, et il faut donner la priorité à mon avenir avec l’épargne et la retraite. Il faut attendre jusqu’au temps que je suis “stable” avec mes finances et ma vie pour faire des aventures encore. C’est une cause à grandir et organiser ce que je voudrais faire pendant le reste de la vie. Les voyages et les aventures des voyages peuvent attendre, et quand je suis prête encore, je retrouverai la passion du voyage.

Merci de lire ce post, et on se verra bientôt. Ciao! 🙂

3 thoughts on “Trop de voyages…c’est possible?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s