Destination: Île de Pâques, Chili (Partie 1)

Aussi dit “Isla de Pascua” en espagnol (et “Rapa Nui” en langue éponyme), cette île est isolée du continent du Chili, un territoire du pays. C’est une île mystérieuse et sublime, avec beaucoup de volcans verts et des grandes statues “moai.” On passerait deux nuits sur l’île, en visitant plusieurs sites et en apprenant un peu plus de la culture Rapa Nui.

On a pris un vol de Santiago à l’aéroport Mataveri, situé sur la capitale Hanga Roa. Le vol a duré presque cinq heures, car l’île de Pâques est située 4000 kilomètres de Santiago. Puisque l’île est isolée, c’est évident que son aéroport est aussi isolé: en fait, il n’y a que deux vols chaque jour pour y aller, et également, l’aéroport Mataveri est miniscule. Après on y a atterri, on a marché littéralement au terminale sur la terre: j’ai vu des volcans tropiques sur la distance pendant la marche, et je les ai trouvé plutôt mystiques.

20180625_134220
À l’aéroport Mataveri.

Pour visiter des sites d’île de Pâques, il faut acheter des billets pour y entrer. On les a acheté à l’aéroport avant de prendre la navette à l’hôtel, situé nord de Hanga Roa. C’était un hôtel sympa, très propre et avec plein de soleil chaque matin pour voir des vues d’océan. La seule chose, c’est qu’il y ait eu beaucoup d’insectes qui entrent: je n’aime pas du tout d’insectes, donc c’était terrifiant pour moi!

Car on est venue d’arriver à l’île de Pâques pendant l’après-midi, on commencerait la visite guidée lendemain matin. Du coup, on a eu du temps pour explorer l’île sans guide, et alors on a marché sur la côte ouest vers Hanga Roa, où on a vu plusieurs moais: Hanga Kio’e et Tahai. Grands et imposants, les moais étaient sublimes et on a eu hâte de voir plus pendant le reste de la visite sur l’île.

20180625_153342
Hanga Kio’e.
20180625_154936
Tahai.

On est arrivé à Hanga Roa, la capitale. Par rapport aux autres capitales du monde, Hanga Roa est toute petite: c’est le seul endroit où on peut faire les courses, manger au restos et au cafés, et réserver des visites (pour les touristes). On peut finir la visite de Hanga Roa dans 30-45 minutes: c’est trop petite!

Là-bas, on a décidé de prendre un déjeuner en retard, et on est allé au resto à côté de la mer. J’ai commandé du ceviche, avec un mojito grenadille (“passion fruit”). Bien qu’île de Pâques est située au milieu de la mer, en fait elle n’a pas beaucoup de fruits de mer pour qu’on puisse pêcher. Donc, la plupart de fruits de mer viennent du Chili; on doit les importer et du coup ça coute cher pour les plats. Les choses sur l’île de Pâques, en général, coûtent chères, mais c’est parce que la majorité des choses sont importées!

En tout cas, j’ai bien aimé du ceviche: très joli et très frais, à mon surpris! Le mojito grenadille était rafraîchissant, et le repas était délicieux. On a flâné à Hanga Roa après, avant de revenir à l’hôtel où on a vu le coucher du soleil vers 19:00. C’était une fin sympa pendant le premier jour à l’île de Pâques, et on a eu trop hâte de voir plus après.

20180625_165338
Ceviche et mojito.
20180625_174058
Vue de la mer.
20180625_202754
Le coucher du soleil.

Je raconterai plus de l’île de Pâques au prochain post. À bientôt! 🙂

One thought on “Destination: Île de Pâques, Chili (Partie 1)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s