Mes années 2010’s (une critique): Partie 2

Salut, mes ami.es!

On est plusieurs jours dans l’année 2020. Pour l’instant, je suis trop occupée avec mes deux travails (et j’essaie d’avoir une vie hors du travail…) et alors j’ai du mal à continuer à écrire des posts constants…mais en tout cas, j’essaie d’écrire un post par semaine, au moins, pour que je puisse continuer à pratiquer mon français. Donc, voilà!

Pour ce post, je voudrais raconter mes années 2010’s. C’est étonnant que les années aient passé trop vite: j’ai commencé l’année 2010 comme adolescente et maintenant je suis une adulte! C’est vrai que j’ai beaucoup changé depuis mon adolescence, et je trouve que je suis plus à l’aise avec moi-même, plus ouverte, et avec un esprit plus fort.

Je voudrais donc raconter mon évolution an-par-an. Pour éviter un post trop long, je vais séparer dans deux posts (le premier ici). Voici le premier, et j’espère que vous vous amuserez bien. C’est parti!

Mes années 2010’s (Partie 2)

2015

À Prague (2015).

Après quatre ans, j’ai reçu mon licence à la fac en juin. Également, j’avais été admise dans TAPIF, un programme à l’étranger pour qu’on enseigne l’anglais en France. Puisque je m’étais bien amusée à Paris l’année précédente, j’ai eu trop hâte d’avoir été admise dans ce programme. Je suis donc allée en France au début du septembre, en passant une semaine à Paris avec la famille avant de déménager en Normandie dans laquelle j’enseignerais l’anglais.

J’ai commencé mon travail en octobre; j’ai enseigné au collège et au lycée dans une petite ville entre Le Havre et Rouen. Franchement, c’était assez dur pendant ces premiers mois (bon, pendant l’année entière), car j’ai eu du mal à ajuster dans un nouvel environnement, pas pareil comme celui aux États-Unis. La culture française est différente que celle d’américaine, et j’ai eu le mal du pays (“homesick”).

Mais également, j’ai eu beaucoup de temps pour voyager quand je n’enseigneais pas. Je suis allée en Belgique, en République Tchèque, en Angleterre, et en Irlande pendant les vacances de la Toussaint et les vacances de Noël. J’ai aussi voyagé partout en Normandie pour que j’aie découvert la beauté de la région. C’est pendant ce moment que j’ai découvert ma passion pour voyager, et je continuerais à faire pendant le reste de la décennie.

2016

À Kyoto (2016).

L’année 2016, c’était l’année que j’ai voyagé le plus. J’ai commencé le Nouvel An avec les voyages en Suisse et Lyon/Annecy. En février, je suis allée en Espagne et au Portugal, en mars au sud de la France. J’ai passé du temps à Amsterdam et des pays sur le Danube (l’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie, l’Hongrie…) pendant les vacances de Pâques. La première année de l’enseignement a été terminée en mai, et je suis allée à la Cinque Terre où j’ai fait la randonnée pendant une semaine. C’était une belle fin pour la première année en France, et avant de rentrer chez moi pendant l’été.

J’ai passé l’été au Japon et au Taïwan avec la famille. C’était ma première fois au Japon et c’était un séjour très enrichissant culturellement– j’ai envie d’y revenir un jour pour que je puisse découvrir plus du joli pays! Après un problème avec mon dossier, je suis revenue en France pour commencer la deuxième année de l’enseignement. J’ai été placée en Normandie encore, mais dans une autre ville. Également, j’ai eu des colocs (neuf total!), et on a passé l’année avec beaucoup d’aventures (souvent être bourrés dans notre appart mdr!).

Également, j’ai commencé mon programme Masters en ligne, du coup je n’ai pas eu aussi l’occasion de voyager que l’année précédente. Mais j’ai trouvé du temps pour faire des petits voyages en Normandie, et je suis allée en Espagne avec la famille pendant les vacances de Noël, du coup j’ai continué à voyager quand même!

2017

À Multnomah Falls (2017).

J’ai trouvé l’année 2017 assez tranquille: j’ai continué à suivre mes cours en ligne pendant que j’enseigne l’anglais en France. J’ai continué à faire des petits voyages quand je les pouvais, à Paris, à Dijon, à la vallée de la Loire…En avril et en mai, je suis allée en Pologne et au Maroc pour la première fois, et je me suis bien amusée aux destinations.

À la fin du mai, j’ai reçu des bonnes nouvelles: j’ai été offert un contrat pour être lectrice d’anglais à la fac près de Lyon pour la prochaine année scolaire! J’ai été ravie d’avoir obtenu ce poste, et avant de commencer mon nouveau travail en septembre, j’ai passé l’été tranquillement chez moi avec la famille: on a fait un petit “road-trip” au Oregon et au Washington où on a visité Portland et Seattle. C’était un joli voyage, et maintenant, j’ai bien aimé ce coin des États-Unis!

J’ai déménagé à la région lyonnaise en août, et j’ai commencé mon travail au 1 septembre. C’était assez dur, ces premiers deux, trois mois, car j’ai été en train d’ajuster dans une nouvelle région française, avec mon nouveau travail avec des étudiant.es, et mon nouvel appart avec des colocs. Il y avait des problèmes avec plusieurs colocs (“roommate drama”), mais à la fin, elles ont quitté le logement en novembre et tout allait mieux après.

Après le premier semestre a été terminé en novembre, je suis allée en Allemagne pour les marchés de Noël, et puis en Italie et Espagne avec mes parents pendant les vacances de Noël. Bien que j’aie voyagé moins qu’année 2016, j’ai encore beaucoup voyagé et j’ai obtenu mon diplôme de Masters en décembre.

2018

20180704_091113
À Machu Picchu (2018).

 

2018, c’était la deuxième année plus voyagé de la décennie. En janvier, je suis allée au sud-ouest de la France pour rendre visite à mon ami à Toulouse, et puis j’ai passé deux semaines à Budapest et à Prague. Beaucoup de sortir pendant la nuit pour fêter et pour m’amuser!

À la fin du mois, j’ai commencé mon deuxième semestre de l’enseignement à la fac. Je l’ai trouvé franchement dur, car j’ai eu du mal à discipliner mes élèves, surtout ceux de la première année du licence (le cauchemar…). Je n’ai pas beaucoup voyagé pendant le février, mais j’ai passé un long weekend à Avignon en mars pour célébrer mon anniversaire avec une amie. J’ai également passé une semaine à Paris en avril pendant que mes parents ont été là, et ces petits voyages ont été bien pour me détendre du travail.

J’ai terminé la première année de mon contrat en mai, et j’ai tout l’été pour voyager (et j’ai continué à être payé dans mon contrat, du coup j’ai de l’argent pour aller partout!). En mai, je suis allée en Islande, en Croatie, au Monténégro, en Bosnie-Herzégovine, en Slovénie, et en Venise. J’ai participé au parade Pride à Lyon, la première fois que j’ai fait du Pride, avant de rentrer chez moi pendant l’été.

Bien que je sois rentrée à Los Angeles, je n’ai eu que 48 heures avant de repartir pour les vacances avec la famille. On a passé deux semaines à l’Amérique du Sud, au Chili et au Pérou. C’était ma première fois sur le continent, et j’ai bien aimé les séjours sur l’île de Pâques et à Machu Picchu. Avant de revenir en France, j’ai également passé une semaine au Colorado pour rendre visite à mon amie: c’était un bon séjour dans la nature et la beauté de cet état.

J’ai commencé ma deuxième année en tant qu’une lectrice d’anglais en septembre. À part de l’enseignement, j’ai fait des petits voyages à la région grenobloise et à Lyon et à Paris. J’ai fait une semaine au Malte après le semestre d’automne a été terminé en novembre, et puis j’ai passé une autre semaine en Alsace pour les marchés de Noël. Après la troisième (et finale) fête des Lumières à Lyon, je suis rentrée chez moi pendant les vacances de Noël: c’était la première fois que j’ai passé le Noël chez moi depuis 2014, du coup c’était un peu bizarre, mais confortable avec mes amies et ma famille.

2019

20190702_124059
Les champs de Provence (2019).

La dernière année de la décennie a été assez bizarre, car j’ai passé la première partie (janvier-juillet) en voyage et le reste de l’année (août-décembre) sans aucun. Ma famille et moi avons fait une croisière au Mexique et des pays de l’Amérique centrale (le Guatemala, le Nicaragua, le Costa Rica, le Panama) et en Colombie. C’était un nouveau coin du monde que je n’avais pas encore exploré, du coup je me suis bien amusée là-bas!

J’ai commencé mon dernier semestre de l’enseignement à la fin du janvier. C’était un semestre assez calme, mais au même temps, j’ai fait trop pression sur moi-même, c’est à dire trop de travail pas nécessaire. En tout cas, j’ai passé une semaine en Roumanie pendant les vacances d’hiver, et le pays m’a beaucoup impressionné: maintenant, la Roumanie est mon pays préféré en Europe!

En mars, j’ai passé un long weekend à Paris pour célébrer mon anniversaire, et puis je suis allée à Milan et au lac de Côme pendant les vacances de printemps. Mon travail a été terminé en mai et j’ai fait beaucoup de voyages avant de rentrer aux États-Unis indéfinitivement en juillet. Je suis allée en Pologne, en Lettonie, en Latvie, et en Géorgie en mai, la Turquie et l’Espagne en juin, et la Provence et Paris en juillet. J’ai fait beaucoup pendant deux mois, et c’était la fin douce-amère (“bittersweet”) de mes quatre ans en France.

Le reste de l’année 2019, c’était dur. J’ai été au chômage pendant presque deux mois et même s’il n’y a pas trop longtemps, c’était stressant. Les mois d’août et de septembre ont été les plus stressants, mais heureusement, j’ai trouvé un travail à l’aéroport en octobre. Ce n’est pas mon boulot idéal, mais pour l’instant, ça va. J’ai également trouvé un deuxième travail en décembre (un boulot temporaire, mais ça paie bien), et je continue à faire les deux– je suis énormément occupée, mais je crois qu’il serait moins stressant après le mois de février…

Chez moi, je me suis aussi occupée avec des choses personnellements: une membre proche de ma famille a été malade, avec une maladie terminale. C’était trop dur pour voir, et la membre de ma famille est décédée tristement quatre jours après le Noël. Les mauvaises nouvelles, surtout juste avant le Nouvel An, mais on continue avec la vie quand même…

…et voilà! C’est mes années 2010’s en gros. J’ai beaucoup vécu pendant les dix ans, j’ai beaucoup changé: de mon adolescence à mon adulte. Je suis plus à l’aise avec moi-même, et bien que je n’aie aucune idée ce que je voudrais faire avec ma vie, je me sais plus pour que je puisse continuer à réussir pendant la vie. J’ai hâte de cette nouvelle décennie, et on saura ce qu’elle aura.

Merci d’avoir lu ce poste, et à plus tard! 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s