Destination: Aix-en-Provence, France

Salut à tous!

Après avoir passé trois, quatre nuits à Nîmes (ainsi que j’ai visité quelques villes comme excursion d’une journée, e.g. Arles, Avignon), j’y ai quitté pour la prochaine destination: Aix-en-Provence!

Avant de visiter Aix, j’ai entendu que la ville est connue pour les champs des lavandes, surtout en été. Malheureusement, c’était mars, et du coup il n’y avait pas de lavandes à voir. Néanmoins, j’ai essayé de bien profiter en ville, et visiter des endroits spéciaux là-bas.

Alors, j’ai pris un covoiturage de Nîmes à Aix, et je suis arrivée à Aix environs 11h30. J’ai passé l’après-midi en flânant sur les rues dans la petite ville; comme Avignon ou Nîmes, il n’y avait pas beaucoup de choses à faire à Aix-en-Provence, mais la ville est jolie et charmante. J’ai commencé au Cours Mirabeau, une longue rue commerciale avec des restos, des boutiques, et de l’architecture dorée. Même s’il nuageux ce jour-là, le Cours Mirabeau avait l’air de luxe. 🙂

Cours Mirabeau.
Cours Mirabeau.

J’ai flâné sur des petites rues dans le centre ville, et j’ai trouvé une boutique qui spécialise en calissons, des bonbons spéciaux de la région Provence. J’en ai acheté et en ai goûté; ces sont pas mon bonbon préféré, mais ces sont pas mal!

Les calissons.
Les calissons.

Après, j’ai visité quelques musées, en commencant avec le musée Granet. Située dans un quartier calme, le musée Granet est petit, mais il a une collection des tableaux de Cézanne (qui a habité à Aix) et Picasso. Franchement, il n’y avait pas une grande collection de tableaux de ces artistes; en fait, j’ai préféré la collection dans le Granet XXe, un autre musée située dans une église (intéressant!) qui a consisté pas seulement en des tableaux de Picasso, mais aussi en ceux de Gaughin, Monet, et des artistes contemporains. C’était vraiment chouette!

Un tableaux de Cézanne (mais pas par lui!).
Un tableaux de Cézanne (mais pas par lui!).
Un tableaux de Picasso.
Un tableaux de Picasso.

J’ai fini mes visites aux musées, et je suis retournée au Cours Mirabeau où je me suis assise sur un banc et ai écrit dans mon journal, tandis que j’ai apprécié le plein air. À 16h00, j’ai décidé de revenir à la gare routière, afin de prendre le bus à Marseille. J’avais fini avec la ville, du coup j’ai décidé d’y quitter plus tôt.

En général, bien que j’aie pas passé beaucoup de temps à Aix, j’ai aimé la ville- un peu ennuyeuse, mais aussi très charmante. Il est possible que je reviennes en été afin de voir des lavandes, mais on verra!

Bref, je raconterai mes histoires à Marseille dans le prochain poste. À plus tard!

Advertisements

Destination: Arles, France

Bonjour!

Alors, pendant mon séjour à Nîmes, j’ai fait une excursion d’une journée (c-à-d “day trip”) à Arles, une petite ville qui est située trente minutes de Nîmes.

Je me suis réveillée de bonne heure et je suis partie à l’autoroute afin de rejoindre mon conducteur pour le covoiturage. Je l’ai rejoint, et on a pris l’autoroute vers Arles. On y est arrivée à 9h00 et après il m’a déposé près du centre ville, je suis partie en tourisme dans la ville.

Bon, il y avait rien de choses qui s’ouvraient à 9h00 du coup je me suis promenée vers des petites rues étroites, en passant devant les Arènes d’Arles (un grand amphithéâtre), le musée Réattu, et les Thermes de Constantine. La ville était vraiment petite, mais aussi charmant; il faisait beau ce jour-là, même s’il y avait du vent.

À 10h00, toutes les attractions s’ouvraient et j’ai commencé aux Thermes de Constantine. J’ai payé pour un passe qui me permettrait d’entrer des autres attractions sans paiement (une bonne affaire!). Bref, je suis entrée les Thermes et j’ai pas passé beaucoup de temps là-bas, car ils étaient petits et la majorité était en ruines. Mais c’était intéressant et j’imagine que les Thermes étaient plus grands pendant l’époque romaine.

Les Thermes de Constantine.
Les Thermes de Constantine.

Ensuite, j’ai visité le musée Réattu, un petit musée qui a de l’art de l’artiste Réattu (un arlésien) et de la photographie pendant le XXème siècle. Franchement, j’étais pas trop intéressée par le musée, mais au moins, j’ai eu de la culture arlésienne.

Après, j’ai essayé de visiter la fondation van Gogh, un musée avec des tableaux de l’artiste hollandais. Malheureusement, l’exposition de van Gogh ne s’ouvrait pas, car il était hiver et elle s’ouvrira en mai. J’ai décidé de ne pas visiter le musée, puisqu’il n’y avait pas de van Gogh à voir. À la place, je suis allée à la place de la République, en passant devant le café van Gogh. À la place de la République, il y avait l’hôtel de ville, ainsi que l’église Saint-Trophime dans laquelle je suis entrée et j’ai vu la nef et le cloître.

Café van Gogh.
Café van Gogh.
Le cloître à l'église Saint-Trophime.
Le cloître à l’église Saint-Trophime.

J’ai fini de visiter l’église et il était midi. Alors, j’ai décidé d’acheter un sandwich et une petite quiche à la boulangerie, avant de se diriger vers le pont van Gogh, situé environs 50 minutes du centre ville. J’y ai marché, le long d’une rivière dans le campagne- assez calme et joli. Le pont van Gogh est connu, car l’artiste a peint plusieurs tableaux sur cet objet pendant son séjour à Arles en 1888 à 1889. C’est un petit pont à bascule du bois qui marche plus et du coup il reste tiré. J’y suis arrivée, ai pris quelques photos, et je suis revenue au centre ville.

Le pont van Gogh.
Le pont van Gogh.

Je suis revenue au centre ville et j’ai visité les Alycamps, une nécropole d’Arles avant de se diriger vers la gare (afin de se réposer et d’attendre mon conducteur qui travaillait jusqu’à 18h00). Sur le chemin, j’ai passé le Théâtre romain (j’y suis pas entrée, parce qu’il semblait assez petit et pas trop intéressant) et j’ai visité les Arènes: l’intérieur m’a souvenu de celui à Rome où j’ai visité il y dix ans. Pas mal!

Les Arènes d'Arles.
Les Arènes d’Arles.
Dans l'intérieur des Arènes.
Dans l’intérieur des Arènes.

Après, j’ai fini mon excursion d’Arles; je suis allée à la gare où je me suis reposée jusqu’à 18h00 et puis je suis sortie afin de rejoindre mon conducteur au parking près du centre ville. Ça m’énervée, car il était en retard avec 20-30 minutes et il faisait froid et il faisait nuit. Bref, il a arrivé et on est revenu à Nîmes. Il y avait de l’embouteillage, mais en tout cas on est arrivé à l’autoroute de Nîmes où il m’a déposé et j’ai marché à l’auberge.

Cependant, je me suis perdue et un vieux homme m’a offert de me conduire à l’auberge. Du coup, je suis arrivée à l’auberge à 19h00, ai fait du checkout de l’auberge (car un Couchsurfer m’avait contacté et m’avait offert le logement au centre ville. Et franchement, j’ai pas aimé cet auberge), et suis allée au centre ville afin de rencontrer mon hôte. Je l’ai rencontré, suis entrée chez lui, et tout allait bien.

Ouf! C’était une longue journée fatiguante, mais je suis contente que toutes les choses étaient résolues à la fin. Et j’ai bien passé la journée à Arles, avoir vu beaucoup de monuments et de quartiers jolis et charmants. Le sucès!

Plein de choses à raconter plus tard. À bientôt!

Destination: Madrid, Espagne

Hola!

Bon, on continue avec mes histoires de mon séjour en Espagne, pendant les vacances de février:

Alors, après Barcelona, j’ai pris le bus à Madrid où je suis restée pendant deux nuits. J’y suis arrivée à 16h00 et j’ai pris le métro à l’auberge, située dans le centre ville. Je me suis enregistrée dans l’auberge et puis je suis sortie afin d’explorer un peu de ville, avant qu’il ait fait nuit. J’ai vu “El Oso y el Madroño,” une statue d’un ours et un arbre, à Puerta del Sol, et puis l’église San Ginés (et aussi le chocolaterie San Ginés, très connu). Après j’ai traversé Plaza Mayor et suis passée au marché San Miguel où il y a beaucoup de tapas et de plats (le pain, les fruits de mer, les desserts) qu’on peut goûter.

El Oso y el Madroño.
El Oso y el Madroño.
Plaza Mayor.
Plaza Mayor.

Après, je suis allée à la taverne pour le dîner. J’ai commandé un cocido madrileno, un plat madrilien qui consiste en soupe, pois chiche, légumes, et viande. Beaucoup, beaucoup de viande (le porc, le saucisson, le poulet, le bacon, le boeuf, etc.). J’ai plus eu faim après- ouf!

Cocido madrileno.
Cocido madrileno.

J’ai fini le dîner et puis j’ai décidé de voir la cathédrale Almudena, ainsi que le Palacio Real de Madrid. Malheureusement, le temps faisait mauvais, avec la pluie et beaucoup de vent. Mais j’y suis allée, et je les ai vu. J’ai pris quelques photos et puis je suis rentrée à l’auberge où je suis restée pendant le reste de la nuit.

Le lendemain, le temps faisait mieux et j’ai visité la gare Atocha où il y a un jardin à l’intérieur! Ensuite, j’ai visité le musée del Prado qui a plein de peintures espagnoles (des tableaux de Goya, de Velasquez, etc), ainsi que plein d’autres des artistes internationaux (français, hollandais, belges, etc). J’ai passé deux heures au musée, et puis je suis allée au parc Retiro où j’ai vu le Palacio de Cristal- c’était joli!

Dans l'intérieur de Palacio de Cristal.
Dans l’intérieur de Palacio de Cristal.
Palacio de Cristal au parc Retiro.
Palacio de Cristal au parc Retiro.

Après, j’ai visité deux places (Cibeles et Colom) avant de revenir au centre ville, à la chocolaterie San Ginés où j’ai commande un “chocolate con churros” qui a coûté juste 4 euros! Et le chocolat chaud était incroyable- je l’ai aimé! ❤

Chocolate con churros.
Chocolate con churros.

À l’après-midi, j’ai re-visité la cathédrale Almudena et j’ai vu son intérieur qui m’a impressioné, en fait (plein d’or et motifs complexes). Pas mal!

La cathédrale Almudena.
La cathédrale Almudena.
À l'intérieur.
À l’intérieur.

Je suis rentrée à l’auberge et je suis re-sortie quelques heures plus tard, afin de prendre un petit dîner et puis assister au spectacle flamenco (une tradition espagnole). Je me suis bien amusée tandis que j’ai regardé des danseurs qui ont dansé à la guitare, leurs expressions de la peine, le chagrin, et la passion.

Après, je suis revenue à l’auberge, me suis douchée, et me suis couchée, car il a fallu que je me réveille tôt le lendemain, afin d’aller au aéroport et prendre l’avion au Portugal. J’a embarqué dans l’avion et à 10h00 j’ai quitté Madrid, ainsi que l’Espagne.

Bon, voilà! Je termine à raconter mon séjour en Espagne. On va commencer avec la prochaine aventure pendant les vacances de février…au Portugal! Restez avec moi! 🙂

Destination: Glasgow, Écosse (Partie 1)

Salut!

Bon, après avoir quitté l’Irlande, je suis allée à l’Écosse pour la prochaine aventure! 😀

J’ai pris l’avion de Cork à Glasgow, et je suis arrivée à l’aéroport de Glasgow environs 16h30. Le voyage était agréable, mais quand j’y suis arrivée, j’ai eu des problèmes avec l’argent: j’ai pas de livres, du coup il faillait d’en obtenir. Malheureusement, ma carte de crédit n’a pas marché au guichet de l’aéroport (bizarre!). C’était ma carte française, alors j’ai essayé d’utiliser ma carte américaine- même chose, elle n’a plus marché. Frustrée, j’ai téléphoné ma banque (et l’appel a été facturé en d’outre-mer), et après, je pouvais utiliser ma carte de crédit. J’ai retiré des livres, ai payé pour le billet de bus, et suis allée au centre ville afin de rencontrer mon hôte pour mon séjour à Glasgow.

Le bus a terminé à Buchanan, et j’ai rencontré mon hôte. Il m’a accueillit et on est allé chez lui où j’ai déposé mes bagages avant de sortir avec lui et son amie pour le dîner. Glasgow est ville métropolitaine, alors il y a plein de gens, de rues et de batîments urbains, et aussi plein de diversité culinaires. Par exemple, on est allé au resto végétarien/végétalien où j’ai commandé un “fish and chips” végétarien- incroyable! Et pas mal… 😛

Après, on est revenu chez lui; j’ai pris cette photo de Glasgow pendant la nuit:

Pendant la nuit.
Pendant la nuit.

Chez lui, j’ai pris ma douche et avant de se coucher, j’ai organisé mon itinéraire pour le lendemain. Mon hôte m’a suggéré quelques endroits que je pourrai visiter et après avoir finaliser le programme, je me suis couchée.

Je me suis réveillée assez tôt, mais mon hôte est déjà partie: il travaille tôt, du coup j’ai exploré Glasgow toute seule. Mais j’ai eu mon programme et le plan de la ville, alors ça va…

Après le petit déjeuner, je suis sortie et pendant huit heures, je suis allée partout dans la ville. J’ai commencé à Provand’s Lordship (la plus vieille maison à Glasgow), la cathédrale de Glasgow, et la nécropole. Il pleuvait pendant que je marchais, mais en tout cas, je suis arrivée aux endroits.

Provand's Lordship.
Provand’s Lordship.
Dans l'intérieur de la cathédrale.
Dans l’intérieur de la cathédrale.
La nécropole.
La nécropole.

Ensuite, j’ai retourné au centre ville où j’ai visité GoMA (Gallery of Modern Art), un musée qui se spécialise en art moderne (bien sûr). Moi, je préfère l’impressionisme, mais les expositions à GoMA m’étaient intéressées.

Le musée Gallery of Modern Art.
Le musée Gallery of Modern Art.
Beaucoup de chaises!
Beaucoup de chaises!
La statue du duc Wellington à l'extérieur du musée (avec le cône de sécurité!).
La statue du duc Wellington à l’extérieur du musée (avec le cône de sécurité!).

Puis, j’ai quitté le musée et je suis allée au “Lighthouse,” un autre musée qui expose l’architecture. En fait, ce qui m’intéresse, c’est pas d’expositions. C’est la vue du sommet du Lighthouse: je suis montée des escaliers et j’ai admiré la vue panoramique de la ville. C’était à couper le souffle!

La belle vue.
La belle vue.

Ensuite, je me suis promenée sur la rue Argyle, une grande route où il y a eu plein de gens qui faisaient du shopping de Noël. Je suis allée au musée People’s Palace, situé en dehors du centre ville. Ce musée se spécialise en histoire et en artefacts quotidiens, pour “les peuples.” J’ai regardé des artefacts pendant la deuxième guerre mondiale, ainsi que des objets du ménage pendant le 20ème siècle. C’était plutôt différent que l’art classique (ou moderne) à GoMa ou Kelvingrove, mais en tout cas vraiment chouette.

La fontaine Royal Doulton près du musée People's Palace.
La fontaine Royal Doulton près du musée People’s Palace.
"La consommation d'alcool à Glasgow est plus qu'un hobby à l'occasion- pour la majorité des gens, c'est un hobby sérieux."
“La consommation d’alcool à Glasgow est plus qu’un hobby à l’occasion- pour la majorité des gens, c’est un hobby sérieux.”
L'exposition "Buttercup Dairy Co:" le premier supermarché à Glasgow.
L’exposition “Buttercup Dairy Co:” le premier supermarché à Glasgow.

J’ai quitté le musée et j’ai traversé la ville à pied (l’est à l’ouest) afin de visiter le centre Science. La promenade a duré assez longue (45 minutes), mais j’y suis arrivée et bien que j’y sois pas entrée (il faut payer pour l’entrée), j’ai pris une photo:

Le centre Science, l'auditorium Clyde (alia "le tatou"), et la tour Glasgow.
Le centre Science, l’auditorium Clyde (alia “le tatou”), et la tour Glasgow.

Puisque j’avais qu’une heure avant le crépuscule, je me suis dépêchée au musée Kelvingrove, le musée plus visité en Écosse. Il a toutes les choses (l’art classique, les anciens artefacts, et une exposition de l’histoire naturelle), et tous sont gratuits! J’ai bien aimé des peintures par les “Glasgow Boys,” une école d’art pendant les 19ème et 20ème siècles.

Le musée Kelvingrove.
Le musée Kelvingrove.
Une peinture par James Guthrie, un artist Glasgow Boys.
Une peinture par James Guthrie, un artist Glasgow Boys.
L'exposition de l'histoire naturelle.
L’exposition de l’histoire naturelle.

À 16h00, j’ai terminé ma visite et puisqu’il faisait déjà nuit, j’ai décidé de retourner à la maison de mon hôte. J’y suis arrivée à 16h30, fatiguée mais contente. J’ai visité plein d’endroits pendant le temps limité: succès!

Mon hôte a cuisiné le dîner pour moi et son coloc (et le frère de son coloc), et après je me suis reposée dans la chambre. Mais mon séjour chez lui est devenu…mauvais. Mon hôte m’a dit qu’il pouvait pas m’héberger la prochaine nuit, parce qu’il avait reçu une invitation à Edinburgh, alors il partirait Glasgow le lendemain. Cette annonce de dernière minute m’a surpris, et j’étais pas contente. Mais je l’ai accepté, et il m’a permis à rester cette nuit avant de mettre à la porte du lendemain. Pas gentil…

Bref, plus des choses à raconter la prochaine fois. Restez avec moi pour la deuxième partie de Glasgow!

Mon séjour à Rouen!

Salut, tout le monde!

Moi, j’ai passé deux jours à Rouen la semaine dernière. Et puisque j’ai déjà y visité, il a fallu que j’y aille car j’ai eu de le parcours d’intégration (c-à-d “orientation day,” en anglais) pour mon travail.

Du coup, j’ai passé la plupart du jeudi au parcours d’intégration; j’ai écouté beaucoup de discours, ainsi que ai rencontré des autres assistants de langue dans la région de Normandie. Aussi, on a fait des papiers pour le gouvernement français afin de compléter le VISA pour notre séjour en France. Trop de truc administratif, mais n’importe quoi, il faut qu’on fasse ça. 😛

En tout cas, on a fini à 16h30 et on a décidé de sortir pour des boissons (alcoolisée, bien sûr). 😛 Mais d’abord, je suis allée avec une autre assistante au logement dans la ville; on avait décidé de rester à Rouen pour la nuit car il serait trop tard si on est revenue chez eux. Aussi, on avait voulu visiter la ville pendant la journée, alors pourquoi pas? Le logement n’était pas trop cher et il était très agréable, avec la vue de la cathédrale. Regardez:

Une vue de la Cathédrale de Rouen!
La vue de la Cathédrale de Rouen!

On a déposé nos bagages et on est sortie à la boîte où il y a déjà eu beaucoup d’assistants qui buvaient des bières. On a commandé une pinte de la bière (assez énorme!) et on l’a bu et a parlé avec des autres assistants.

Je pense que j’ai bu trop de bière. En fait, j’ai bu trop de bière- fin! J’aime pas vraiment la bière, mais j’ai décidé de la boire car on était situé au pub irlandais, alors il faut qu’on boive de la bière! Mais j’ai consommé trop de cette boisson, sans nourriture, et du coup, je me suis sentie un peu mal. Trop d’alcool, bien sûr.

On a décidé de sortir et manger un peu de kebabs. Et en fait, j’avais pas su que les kebabs ne sont pas la même chose comme les shish kebabs (c-à-d avec les brochettes). Mais en fait, les kebabs sont similaires aux gyros ou aux shawarmas. Bref, j’ai aimé vraiment le kebab. 😛

Après ça, on a décidé de terminer. Ma coloc et moi sont revenues chez nous; j’ai pris la douche, je me suis brossée les dents, et j’ai dormi assez tôt (22h00?). J’avais voulu continuer à boire et parler avec des assistants cette nuit, mais j’ai fini avec sa pinte de la bière. Aussi, j’étais fatiguée, alors j’ai voulu me reposer afin de sortir le lendemain pour plus de tourisme.

Je me suis réveillée à 8h00 car j’ai entendu la cloche de la cathédrale (très fort, en fait!). Ma coloc et moi, on est partie à 10h00 et on a flâné dans la rue avant de visiter le musée des Beaux-Arts de Rouen. En fait, ce musée a eu beaucoup de tableaux impressionistes (mon genre d’art préféré), alors j’ai regardé des peintures de Monet, Renoir, Pissarro, et Sisley. Voici quelques examples:

"Rue Saint-Denis" (Monet).
“Rue Saint-Denis” (Monet).
"Portrait de la cathédrale de Rouen, temps gris" (Monet).
“Portrait de la cathédrale de Rouen, temps gris” (Monet).
Jardin des sculptures.
Jardin des sculptures.

Après, ma coloc et moi ont quitté le musée et on a pris le déjeuner au café. J’ai commandé le croque-Madame qui était délicieux. Et puis, on a passé une pâtisserie où j’ai acheté une tarte fine aux pommes. Quoique je sois pas fan de la tarte aux pommes, cette tarte était divine. Regardez:

La tarte fine aux pommes. Miam miam! :P
La tarte fine aux pommes. Miam miam! 😛

Finalement, on a pris le train afin de revenir chez nous (ben, nos logements respectifs). Je suis revenue chez moi pendant le soir. Très fatiguée, mais je me suis amusée bien ce jour-là.

Plus des aventures en Normandie bientôt. À plus! 🙂