500 Follows sur WordPress (merci!)

Salut!

Il y a quelques jours, j’ai surpassé 500 follows sur WordPress. Ce n’est pas aussi nombreux que des autres blogs en ligne, mais je suis contente d’avoir ce chiffre quand même.

J’avais ce blog, C’est la vie américaine, depuis 2013. Je l’ai commencé afin de pratiquer le français, car je l’ai étudié à la fac. Pendant les années, on peut voir des changements de ma vie personnelle sur ce blog: j’ai étudié à l’étranger à Paris pendant l’été, j’ai reçu mon diplôme universitaire, j’ai démenagé en France où j’ai habité pendant quatre ans, j’ai beaucoup voyagé partout du monde, je suis revenue chez moi et j’y vis actuellement pendant une période difficile avec le COVID-19…C’est incroyable que beaucoup de choses se soient passées pendant sept ans, et je n’imagine pas ce qui va se passer à l’avenir…

On voit aussi des changements de mon niveau français pendant ces années. Au début, je n’ai pas été trop forte en français, et j’ai manqué beaucoup de mots et d’expressions pour que j’aie pu m’exprimer facilement. C’était parce que j’étudiais la langue française à la fac, et j’ai été plutôt une débutante, bien que je l’aie commencé au lycée. En fait, c’était après j’ai démenagé en France pour travailler, et après j’y ai habité pendant quatre ans que j’ai beaucoup amélioré mon français. Maintenant, je pense qu’il s’est dégradé un peu, surtout après je suis rentrée chez moi aux USA il y a un an et je n’ai pas beaucoup d’occasion de pratiquer. Mais je continue à essayer de pratiquer quand je peux, avec ce blog pour l’écriture et des vidéos YouTube pour la compréhension orale. J’aime toujours le français et je n’arrête pas pour apprendre et se tenir au courant de mes études françaises.

Bien que je ne sois plus en France, ainsi que je ne voyage plus (pour l’instant, à cause du COVID-19), je vais continuer à écrire sur ce blog. La raison pour créer C’est la vie américaine, c’est pour pratiquer mon français. Il y a plein de sujets que je peux raconter ici: les aventures à Los Angeles, les souvenirs de la France, etc. J’ai également BEAUCOUP de voyages que je n’ai pas encore écrit, du coup ça prendra assez longtemps pour finir. Donc, j’ai plein de choses à dire, et j’espère que vous pourriez continuer me suivre.

Je vous remercie pour 500 follows, et je vous souhaite une belle journée. À bientôt! 😀

Marche des fiertés (Gay Pride 2020)

À Venice Beach, Californie.

Salut!

C’est le premier jour du mois de Gay Pride aux États-Unis. On célèbre des droits d’individus LGBTQ pendant ce mois, avec des nouvelles et des activités pour faire montrer la fierté de la petite communauté (mais puissante). Pour être fier de son identité, c’est un droit de l’homme, et ce mois on continue à faire montrer au monde qu’on doit avoir l’égalité avec des hétéros, pour le reste de son existence sur cette planète.

Mon histoire de la sexualité, c’est un peu compliquée. Avant d’avoir 17 ans, je me suis dite que j’étais hétéro (c-à-d j’aime les garçons). Et après quelques années, j’ai dit à mes ami.es et ma famille que j’étais bisexuelle. Pendant mes vingtaines, j’étais sûre que j’étais bi, mais c’était juste l’année précédente quand j’avais 26 ans que j’ai réalisé que j’aime exclusivement les femmes. Du coup, j’ai eu mon “coming out” deux fois, mais bon…maintenant, je connais ma sexualité mieux.

Alors, comment j’ai réalisé que je suis gay? Quand je me réfléchis, j’ai pensé aux personnes avec qui je suis sortie: au début, je suis sortie avec des hommes, mais je ne me suis jamais ressentie d’attirance pour eux– au moins, je n’ai jamais imaginé d’intimité romantique avec les hommes. On est amis peut-être, mais c’est tout.

D’autre part, quand je suis sortie avec des femmes, le sentiment était différent. Je serais tout chose (“get butterflies”) pendant qu’on se retrouve, et je serais hyper contente d’être aux leurs présences. Je les trouvais très attirantes, physiquement et mentalement, et je voulais passer tous les jours avec elles. Bon, je n’aimais pas toute les femmes avec qui je suis sortie, mais j’appréciais la beauté de chacune quand même.

J’ai également des idées de mon statut de la communauté LGBTQ. La première, c’est que je ne me trouve pas une femme qui est gay “stéréotypé:” je ne suis ni butch ni ultra-feminine, et je ne mets pas forcément une ambiance “gay” aux autres. En fait, il y avait plusieurs gens qui étaient choqués quand je les ai dit que je suis gay– de plus, quelques gens me demandaient si je suis “sûre” que je suis gay. Assez drôle, mais aussi problématique.

La deuxième, c’est le fait que je ne m’exhibe pas ma sexualité en public. Je ne suis pas “in the closet,” mais je ne parle pas souvent de sujets LGBTQ. Bon, je partage des nouvelles LGBTQ sur mes reseaux sociaux de temps en temps, mais c’est rare et les gens pensent que je suis une alliée. C’est vrai que je trouve des nouvelles LGBTQ importantes, mais aussi je ne les fais pas toutes mon identité. En gros, je suis assez modeste, et pas forcément une activiste “loud and proud.”

Je suis reconaissante d’avoir des privilèges d’être gay en 2020, surtout après les décennies de l’activisme pour la communauté LGBTQ. Cependant, c’est également mon choix personnel de ne pas faire montrer ma sexualité partout. J’aime les femmes, mais je ne partage pas ma vie sexuelle aux autres: elle est intime, et on ne demanderait pas des gens à leurs vie sexuelles, soit gays soit hétéros. Et aussi, la sexualité n’est pas toute mon identité: je suis également une femme, américaine d’origine chinoise, soeur, fille, écrivaine, voyageuse…je suis une personne complexe, pas quelqu’un à une dimension.

Malheureusement, les défilés Pride sont annulés (au moins, ils sont décalés) cette année, à cause du COVID-19. C’est triste, mais je comprends la décision: elle est mieux pour la santé du public, et on peut avoir des parades plus tard– ce n’est pas la fin du monde! Pour célébrer le mois de Pride, on a besoin d’être créatif: faire une conférence Zoom avec des ami.es ou faire un livestream avec des célébrités LGBTQ. Et on n’oublie pas de champagne!

Je vous souhaite un joyeux mois de Pride, avec des bonnes santés et du bonheur. À bientôt! ❤

J’étais viré… (COVID-19)

Salut à tous,

J’ai reçu des nouvelles que j’étais viré (“laid off”) de mon travail à l’aéroport, à cause du virus COVID-19. Le dimanche dernier, c’était mon dernier jour au travail et j’ai reçu mes derniers salaires plusieurs jours plus tard; j’ai également dû lâcher mon badge de travail à mon emploi.

C’est évident que j’étais viré– le virus COVID-19 est une pandémie qui touche presque tout le monde, surtout l’industrie du voyage. Il y a moins vols qui s’arrivent chaque jour et alors, beaucoup de travailleurs de compagnies aériennes ont été viré. Et des travailleurs qui travaillent aux aéroports ont été viré aussi, peu à peu…

J’avais su qu’on aurait été viré– j’ai observé pendant le mois de mars qu’il y avait moins de mes collègues au travail, et qu’on s’est demandé par les responsables à travailler moins des heures qu’avant (de 7 heures à 4 heures…et de 5 jours à 3 jours par semaine). Et enfin…on n’a pas de travail non plus…

Quand j’ai reçu des nouvelles, j’étais triste– je n’ai pas eu envie d’être sans emploi et j’étais assez irritée qu’il y a toujours des autres collègues qui continuent à travailler à l’aéroport, surtout ceux qui ne travaillent pas très bien. Mais après j’ai parlé avec un collègue qui était viré aussi, j’ai réalisé qu’il est mieux que j’étais viré: les collègues qui continuent à travailler, ils ne travaillent pas beaucoup: 4 heures, une fois par semaine. Puisqu’ils travaillent si peu, c’est inutile de travailler et de risquer la santé en public. Du coup, d’être viré c’est la bénédiction.

Bien que j’aie été viré, c’est pas permanent. C’est plutôt temporaire et après le virus COVID-19 est terminé, il y a une possibilité de revenir au travail. On ne sait pas encore, mais je suis optimiste.

Pour l’instant, qu’est-ce que je ferai? Bon, je resterai chez moi. J’ai plus du temps à rattraper avec le sommeil, la tâche ménagère, et d’autres responsibilités. Je peux écrire plus sur mon blog, et je peux revenir aux cours de comptabilité (“bookkeeping”). Je chercherai aux autres boulots et je ferai une demande du chômage pour que je puisse recevoir du remboursement du gouvernement.

La situation du virus n’est pas très bien, mais au moins, je peux rester chez moi pour que je puisse me proteger et des autres. Les travailleurs à l’aéroport me manqueront, mais plusieurs collègues ne me manqueront pas. C’est un mélange, mais en tout cas, c’est pas aussi grave qu’on saurait.

Je pense que j’aurai plus du temps pour écrire plus sur mon blog. Je ne vous promis rien, mais il est possible que j’écrive plus souvent. On a encore des voyages de 2018 à aujourd’hui à raconter, du coup je continuerai à écrire ces posts. J’espère que vous allez bien et que vous restez chez vous et en bonne santé. Courage! 🙂

Le poisson d’avril 2020!

Image result for poisson d'avril
Source: Sympatico.

Salut!

C’est le poisson d’avril, ainsi que le premier jour du mois d’avril. Franchement, c’est étonnant que l’année 2020 passe trop vite– on a déjà passé un tiers de cette année!

Bon, je suis indifférente du poisson d’avril: il est moins offensif que “April Fools’ Day” aux USA (pendant qu’on fait des farce plutôt extrême aux autres), mais je ne suis pas trop fan de cette fête. Je trouve l’idée d’accrocher un poisson de papier sur le dos assez mignonne, si on est au collège, mais autrement, c’est trop jeune pour les adultes. En tout cas, faites comme vous voulez!

À part de ça, j’espère que le virus COVID-19 terminera bientôt. Je sais que la situation est grave, mais après deux ou trois mois de cette folie, c’est quasiment une blague. Pour la santé de tout le monde, je comprends, et on espère que le virus passera doucement et qu’on peut continuer la vie en temps normal à partir de mai ou de juin. On verra.

Soyez vigilant, restez en bonne forme, et on se parlera bientôt. Bonne journée!

C’est mon anniversaire!

Salut!

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. Je suis un peu plus âgée, mais je ne suis pas encore vieille!

Autrefois, j’ai passé mon anniversaire avec un petit “trip,” surtout quand j’étais en France. Depuis 2016, j’ai voyagé aux endroits différents du pays (Rennes, Dijon, Avignon, Paris…) et je me suis bien amusée chaque fois.

Par contre, cette année je suis chez moi à Los Angeles. J’avais réservé un trip en décembre pour réaliser cette semaine, mais malheureusement, je l’ai annulé à cause de cette épidémie actuelle. 😦 Je suis deçu, car j’avais eu trop hâte de sortir un peu et de m’amuser à l’autre état d’USA. Mais n’importe quoi– au moins, j’ai reçu tout mon remboursement pour l’hôtel et la visite guidée (total presque 500 euros). Du coup, je peux y aller dès que cette épidémie terminera– je l’espère bientôt!

Bref, je reste chez moi pour mon anniversaire cette année. C’est pas trop grave, car j’ai ma famille avec qui je le célèbre– on a un gâteau, ainsi que un dîner simple. Je n’ai pas besoin des grandes choses, donc ça suffit.

J’espère que vous passerez une bonne journée (et en sécurité, n’importe où vous êtes), et on espère que le reste de cette année serait mieux. On va voir! 🙂