Destination: Seattle, Washington

Bonjour!

Quand ma famille et moi nous dirigions vers Seattle, j’ai pas imaginé que la ville me ferait beaucoup de plaisir. Après avoir fait deçu pendant notre séjour à Portland, j’ai été pas sûre si Seattle serait mieux. Heureusement, elle l’a été!

Seattle est la plus grande ville de l’état de Washington, ainsi qu’elle est une des villes à croissance rapide des États-Unis. C’est une ville urbaine, mais elle est aussi entouré de forêts et de parcs naturels, afin d’échapper le bruit et l’embouteillage du centre ville. Du coup, Seattle a un équilibre entre la ville et la nature, ce qui attire beaucoup de gens pour y travailler et pour y visiter. Malgré le “concrete jungle” du centre ville, Seattle m’a pas fait l’impression trop écrasant, ce que j’ai bien aimé pendant que ma famile et moi sont entrés dans la ville.

Notre première destination était au parc Volunteer, situé dans le quartier Capitol Hill. À part d’avoir beaucoup d’espaces naturelles, il y avait aussi un jardin d’hiver, un musée des arts asiatiques, et un château d’eau (“water tower”) sur lequel on peut voir la silhouette des immeubles de Seattle…gratuitement! Du coup, après nous nous sommes promenés dans le parc (dans lequel nous avons vu des petits canards à l’étang– trop mignons!), nous sommes montés le château d’eau pour voir Seattle. Malgré les arbres qui bloquaient un peu de vue, c’était pas mal surtout la vue était gratuit!

La silhouette des immeubles.
Le château d’eau au parc Volunteer.

Ensuite, nous avons quitté le parc Volunteer et avons conduit au centre ville de Seattle. Par contre, pour trouver un parking qui n’était pas complet, c’était un cauchemar! Nous avons passé 30-45 minutes afin de trouver un parking…très frustant…Enfin, nous avons trouvé une place qui était pas trop loin de Pike Place et puis, nous avons marché au Waterfront, la promenade au bord de Puget Sound. Il y avait un aquarium et une grande roue, ainsi qu’il y avait beaucoup de touristes partout. J’ai trouvé le Waterfront assez fantaisiste, mais la vue de l’océan était très calmante ce qui m’a fait contente.

Le Waterfront.

Du Waterfront, nous nous sommes dirigés vers Pike Place, un grand marché qui vend les fruits de mer, ainsi qu’il a des restaurants et des magasins touristiques. Nous avons fait une petite pause au mur du Chewing-Gum (“Gum Wall”) qui a des milliers du chewing-gum colorés, ce qui est fascinants mais aussi plutôt dégueulasses…ma soeur et moi, nous avions apporté du chewing-gum pour cette occasion, et alors nous avons en mâché afin d’en collé sur le mur pour commémorer notre présence là-bas. C’était un succès!

À Gum Wall.

Ayant faim, nous avons décidé de prendre le déjeuner à Pike Place. Nous avons choisi de manger à Pike Place Chowder, un restaurant connu pour sa soupe de clams. Il y avait une longue queue, mais elle a passé vite et nous avons commandé quatre soupes de clams avec deux petits pains d’homard (“lobster rolls”) pour partager entre nous. Ce qui m’a choqué, c’était le prix total: plus de $75! C’est parce que le prix des lobster rolls était au prix du marché, du coup ça change tous les jours– ce jour où nous avons visité, chacun lobster roll a coûté $20…et il n’était pas trop grand! En tout cas, la soupe de clams était crémeuse et le lobster roll avait plein d’homards, alors c’était un déjeuner assez bien…même si le prix n’a pas valu la peine!

Le déjeuner.

Après le déjeuner, nous avons continué à flâner Pike Place. Nous avons trouvé le Starbucks original, mais il y avait une très longue queue dehors le café. Juste à côté de Starbucks, il y a une petite boulangerie russe qui vend des tartes sucrées et salées. La queue de la boulangerie n’était pas aussi longue que celle de Starbucks, du coup nous avons décidé d’acheter plusieurs tartes pour manger plus tard. En fait, nous avons les goûté en tant que notre dîner ce soir– les goûts étaient assez bien, et j’ai bien aimé ma tarte des pommes de terre et des champignons, ainsi que la tarte des cerises et des chocolats blancs.

Au marché Pike Place.
Les fruits de mer à vendre.

À l’après-midi, nous sommes allés vers le Space Needle, un monument emblématique de Seattle. Plus que 50 ans, la tour a été construite en 1962 pour l’exposition universelle de la même année– aujourd’hui, c’est une attraction touristique pour prendre l’ascenseur en haut et pour voir la vue de Seattle.

Par contre, nous n’avons pas visité le Space Needle cet après-midi: nous le visiterions pendant la nuit, pendant que les lumières des batîments s’éclairent. Près du Space Needle, il y a une exposition qui s’appelle “Chihuly Garden and Glass.” En gros, c’est un musée dédié aux oeuvres de Dale Chihuly, un sculpteur américain qui vient du Pacifique Nord-Ouest. Chihuly se spécialise en objets en verre qui sont différents que les oeuvres que je regardais aux autres musées. Le tarif était plutôt cher ($30 par personne), mais je pense qu’il valait la peine quand nous sommes entrés dans le musée. Chaque chambre avait des oeuvres si colorés, si impressionants. Normalement, je ne suis pas fan de musées, mais je pense que Chihuly Garden and Glass était un de mes musées préférés du monde. Carrément, je vous conseille à visiter Chihuly si vous décidiez d’aller à Seattle!

La tour Sealife.
Mille Fiori.
Le jardin et la serre de Chihuly.

La dernière destination de l’après-midi était au parc Olympic Sculpture où il y a des sculptures abstraites partout d’espace. Nous avons vu “l’Aigle,” une sculpture connue et après avoir flâné un peu, nous sommes revenus à l’hôtel.

“The Eagle” au parc Olympic Sculpture.

Dans notre chambre, ma famille et moi nous sommes reposés avant de ressortir à 21:00 pour aller à Space Needle. Nous avons payé le tarif pour monter en haut et nous avons attendu le soir pour faire nuit, afin de prendre des photos des batîments éclairés. La vue était magnifique avec les batîments près de l’eau. C’était une nuit (et une journée) bien passée et après nous sommes revenus à l’hôtel à 22:00 pour nous réposer pendant le reste de la nuit.

La vue du Space Needle.
Le Space Needle.

En général, Seattle m’a beaucoup plu. Par rapport à Portland, la ville de Seattle a plus des choses à faire, par exemple le marché Pike Place, le musée Chihuly Garden and Glass, et le Space Needle. J’ai aimé la promenade du Waterfront, ainsi que j’ai aimé la proximité de l’océan ce qui m’a fait se souvenir de l’océan chez moi à Los Angeles. C’est vrai que le Puget Sound n’est pas la même chose que la côte de la Californie, mais quand même c’était la nature qui m’a rendu heureuse. Je voudrais revisiter Seattle un jour pour explorer plus des choses là-bas.

Plus des posts à venir. Le prochain: Mount Rainier, Washington!

Destination: Portland, Oregon

Salut, tout le monde!

Enfin…je viens d’écrire mes aventures cet été. En juin, j’ai passé une semaine en vacances avec ma famille: nous avons fait un voyage par la route (“road trip”) au Pacifique Nord-Ouest des États-Unis. Plus précisément, nous avons visité des états de l’Oregon et du Washington. Nous avons commencé à Portland et avons terminé à Seattle: pendant la route, nous avons aussi passé du temps aux parcs nationaux où je voyais la belle nature dans cette région spécifique de mon propre pays.

En tout cas, ma famille et moi sommes partis Los Angeles très tôt du matin, en prenant d’un taxi à l’aéroport où nous avons pris le vol à Portland à 6h00. Par contre, l’avion a décollé 40 minutes plus tard (énervant, mais n’importe quoi) et nous sommes arrivés deux heures plus tard à l’aéroport de Portland. Dès que nous avons récupérer nos valises, nous sommes allés à l’agence de location de voitures (“car rental agency”) afin de louer une voiture pour la semaine où nous voyagerions. L’agence nous a donné une voiture rouge (et toute petite!), mais quand même elle marchait pendant notre séjour au Pacifique Nord-Ouest. Après avoir signé le contrat pour louer la voiture, nous avons conduit à notre première destination en Oregon.

Pendant le trajet, je regarde le paysage de la fenêtre. Ce qui m’a surpris, c’était des arbres au bord de l’autoroute– il y en avait  beaucoup! À Los Angeles, on voit des batîments au long de l’autoroute ou, au moins des espaces industrielles. Par rapport à la nature en Oregon, le paysage à Los Angeles est moche. Les pins (“pine trees”) dehors la fenêtre étaient jolis– si verts et calmants tandis que nous nous sommes dirigés vers la première destination de la journée.

Vers 11h30, nous sommes arrivés à la plage Cannon, une ville de villégiature (“resort town”) qui est connue pour un rocher qui s’appelle “Haystack Rock,” situé pas trop loin de la côte. Il est aussi possible de marcher au rocher à la marrée basse, du coup il est un peu comme le Mont St-Michel en Normandie, mais plus petit–personne ne peut pas y habite, mais les oiseaux peuvent le faire!

Haystack Rock.
À la plage Cannon.

Le jour où nous avons y visité, il y avait un grand événement à la plage, du coup nous ne pouvions pas trouver du stationnement facilement. Finalement, nous sommes arrivés à trouver un endroit pour stationner la voiture, et puis nous avons marché vers la plage. Il y avait beaucoup de gens là-bas, même les voitures stationnées sur la sable! Apparemment, l’événement était un concours pour construire des chateaux de sable (“sand castle building contest”) et bien qu’il semble assez fun, la plage était débordée et alors ma famille et moi n’ont pas aimé le bruit sur la plage.

Après le déjeuner dans un petit café au centre ville, nous avons quitté la plage Cannon à 14h00, afin de revenir à Portland avant le soir. Nous sommes y arrivés vers 16h00 et après nous nous sommes enregistrés dans notre hôtel au centre ville, nous sommes sortis pour explorer la ville, car nous n’avons eu qu’une nuit là-bas.

Portland est une ville qui est considérée hyper progressistes, avec des gens “hipsters” et qui sont très gauches politiquement. Ces sont les stéréotypes de Portland et en fait, ils sont vrais! Pendant que nous avons fait la promenade au centre ville, j’ai vu beaucoup de gens différents, une diversité des groupes ethniques, modes de vie alternatives, et LGBTQ+. En fait, nous avons passé notre séjour en même temps que le weekend du Pride s’est passé. Du coup, j’ai vu plein d’arcs-en-ciel partout, même sur ce kiosque de nourriture:

Pride à Portland.

Au début, nous sommes allés à la place Pioneer Courthouse, située à la coeur du centre ville. Certes, il y avait le Pioneer Courthouse historique, mais aussi il y avait un monument avec beaucoup de signes des destinations différentes du monde. De Vancouver à la Grande Muraille en Chine, le monument m’a fait plaisir avec ses sentiments de “wanderlust” (même si je voyageais en ce moment-là!).

Les signes du monde.

Ensuite, nous avons marché à l’autre côté du centre ville, près du quai de la rivière Willamette, je crois. La ville de Portland est connue pour “Voodoo Doughnut,” une patisserie qui sert des beignets colorés et bizarres. Je voulais goûter ses beignets depuis longtemps, après j’avais regardé une emission sur la télé des restaurants bizarres du monde. Alors, Voodoo Doughnut était sur ma “bucket list” des nourritures que je voudrais visiter.

Il y avait une long queue dehors de Voodoo Doughnut: c’est un endroit touristique, du coup c’était normal. La queue s’est passée assez vite, et alors nous sommes arrivés à la caisse dans 10-15 minutes où nous avons commandé beaucoup de beignets: nous avons pris le “Voodoo Doll” (le choix plus populaire), ainsi que les autres beignets bizarres, par exemple le “Memphis Mafia” et le “Old Dirty Bastard.” Trop marrant! Ce qui m’a choqué, c’était la grosseur de chaque beignets, ils étaient ENORMES! Franchement, ma famille et moi avons pris trois jours afin de finir des beignets. Riches et sucrés, les beignets de Voodoo Doughnut sont lourds, mais délicieux quand même. Au moins, j’ai satisfait un des endroits sur ma bucket list de nourritures!

Dehors Voodoo Doughnut.
Les beignets!

Il y avait aussi un marché près de Voodoo Doughnuts, alors nous avons le regardé. Les kiosques vendaient beaucoup de choses différentes: les nourritures ethniques, les bijoux, les trucs faits-maison, etc. Nous sommes revenus à l’hôtel pour juste une seconde afin de nous réposer avant de ressortir et aller à la librairie Powell qui est considérée la plus grande librairie indépendente du monde. C’est vrai qu’elle est énorme, et nous avons passé un peu de temps dedans, en regardant des livres sur les étagères nombreuses. Nous n’avons acheté aucun livres, parce qu’ils coûtaient chers, et alors nous avons quitté la librairie pour revenir à l’hôtel où nous avons passé le reste de la journée. Nous avons été fatigués, et après un petit dîner des beignets de Voodoo Doughnuts (oui, les beignets pour le dîner!), nous sommes allés aux lits.

La librairie Powell.
Le signe de Portland.

En général, Portland m’a fait un peu deçu. Je pense qu’il est parce que nous sommes restés au centre ville, mais j’étais mal à l’aise avec l’atmosphère: je ne me suis pas sentie sûre, en sécurité, car les rues a eu l’air brutes et pas agréables. Aussi, j’ai eu l’impression qu’il n’y a pas beaucoup de choses à faire, et alors j’étais pas particulièrement impressionnée par la ville. Au moins, j’ai visité Portland et j’ai vu ce que la ville peut montrer aux touristes. J’imagine si j’y suis allée avec mes ami(e)s, l’expérience serait différente, mais ça mérite une autre visite un jour plus tard…

Plus des posts sur mes aventures au Pacifique Nord-Ouest à venir. À la prochaine!

Destination: Shanghai, Chine

Bonjour/ 你好!

Ça fait longtemps que je n’ai pas écrit de mes aventures en Chine; la dernière fois, c’était en septembre avant d’aller en France. Mais après un mois sans Internet, je peux reprendre mes posts! 🙂

Alors cette fois, je vais raconter mon deuxième voyage en Chine en 2011; je suis venue d’être diplomée du lycée et avant de commencer mes études à l’université, j’ai passé l’été en Chine avec ma famille. Pendant une semaine, on a voyagé autour du sud du pays- pour ce post, je vais commencer avec notre premier stop à Shanghai (上海), une ville internationale et surpeuplée avec 24 millions gens, le plus du monde.

**Aussi, je m’excuse en avance du manque des photos authentiques. En fait, j’ai beaucoup perdu mes photos de Shanghai pendant cette période, alors je vais le compléter avec celles de l’Internet. Mais quand même, je vais essayer de partager quelques photos que je les ai gardées!**

Nous avons pris l’avion et après un long trajet sur l’océan Pacifique, nous sommes enfin arrivés à Shanghai pendant le soir. Nous sommes allés à l’hôtel et moi, très crevée, je me suis couchée dès que nous sommes entrés dans notre chambre.

Lendemain, nous avons pris le petit déjeuner dans l’hôtel et puis nous sommes sortis un peu afin d’explorer le quartier près de l’hôtel. Nous nous sommes promenés sur la rue Nanjing, la plus longue rue du monde à 5,5 kilomètres. Il y avait tellement de gens sur la rue, ainsi que de magasins commerciaux et touristique; c’était la folie!

Courtesy of eChinaExpat.

Après, nous nous sommes rencontrés notre guide et nous sommes allés au pont des neufs virages (“Nine-Turn Bridge,” en anglais). C’est un pont qui zigzague partout dans le quartier historique et dedans, il y a plein de restaurants et magasins pour les gens du coin et les touristes à faire! Le pont est très joli aussi. ❤

Courtesy of Stuffpoint.

Notre guide nous a donné un peu de temps pour explorer le quartier tout seul, alors nous nous sommes faufilés entre des gens et avons visité plusieurs magasins où nous avons regardé et avons acheté des souvenirs, par exemple des baguettes (“chopsticks,” pas de pain française!) et des bouteilles de tabac (“snuff bottles”), mais juste pour les décorations! 😉

Aussi, nous avons vu des travailleurs qui ont fait des raviolis chinois (“dumplings”) de Nanxiang qui sont spécialité shanghaise. Malheureusement, nous n’avons pas les goûté, mais ils semblent bien!

Courtesy of OpenCityMag.

Nous avons pris le déjeuner et après nous sommes partis Shanghai pour la prochaine destination en Chine. Mais nous sommes y revenus pendant la fin du voyage, avant l’excursion a terminé.

Lorsque nous sommes revenus à Shanghai après quelques jours du voyage dans le sud de la Chine, notre guide nous a amené dans une boutique qui a vendu du jade. C’est vrai qu’il est joli, mais je n’ai pas eu envie de l’acheter, car il était trop cher. Par contre, mes parents en ont voulu acheté et alors nous avons passé DEUX HEURES dans la boutique tandis qu’ils ont marchandé avec des employés (c’est normal de marchander en Chine, je l’ai appris). Moi, je m’en fiche et franchement, c’était assez embêtant en attendant de mes parents pendant DEUX HEURES…oh là…

Bref, enfin mes parents ont acheté un collier et nous sommes sortis la boutique (ouf!). Nous avons pris le dîner après et pour finir notre dernier jour en Chine, nous avons pris une petite croisière dans le port. C’était magnifique, des lumières et des batîments cosmopolites. Très jolis! ❤

Shanghai pendant la nuit.
Shanghai pendant la nuit.

En général, j’ai bien aimé Shanghai; comparée avec des autres endroits où nous avons visité pendant notre deuxième séjour en Chine, la ville est plus urbaine, cosmopolite, mais aussi très belle. C’est comme Pékin, mais plus vivante et moins historique, je crois. Néanmoins, je me suis bien amusée et je voudrais bien y revisiter un jour.

La prochain destination: Hangzhou, Chine!

Destination: Parc Nara et Osaka, Japon

Bonjour!

Après un séjour agréable à Kyoto, on est parti à la prochaine (et la dernière) destination au Japon: Osaka. Mais avant ça, on a passé devant le parc Nara, un endroit très connu pour ses cerfs. Oui, les cerfs! Ils sont partouts et ils sont vraiment beaux- et mignons! Voici la photo:

Trop mignons...
Trop mignons…

Il y avait aussi le Tōdai-ji, un temple avec la plus grande statue bronze de Bouddha au Japon. Pas mal!

Le Tōdai-ji.
Le Tōdai-ji.

Dans le parc, on peut aussi donner des biscuits à manger aux cerfs! Il y a des petits stands partout au parc qui vendent des biscuits pour les cerfs. Ma famille en a acheté et tout à coup, les cerfs ont grouillé de mes parents et ma soeur! Ils ont les mordus en essayant d’obtenir des biscuits- c’était complètement ouf! Ils sont méchants! Moi, j’ai enregistré ma famille sur mon portable, car c’était trop rigolo! Haha! 😀

Bref, on est parti le parc Nara et est allé à Osaka. On a fait une petite pause afin de prendre le déjeuner au resto dans un hôtel près de Nara. Plus des sashimis, bien sûr… 😛

À l’après-midi, on est arrivé à Osaka, et le premier stop était le château Osaka, un château du seizième siècle qui s’est unifié le pays du Japon. On a eu la choix de prendre l’ascenseur en haut (il y avait une longue queue) ou faire l’escalier (pas de queue). Bien sûr, j’ai décidé de faire le dernier et je suis montée au sommet sur le huitième étage. Pas de la meilleure vue d’Osaka, mais c’était pas mal. C’est le château soi-même qui était temps fort dans la ville.

Le château Osaka.
Le château Osaka.

Ensuite, on est parti à 16h00, a pris le bus au centre ville où on s’est enregistré à l’hôtel pour la nuit. Une heure plus tard, on est ressorti afin d’explorer des quartiers chics et du shopping. On a visité le quartier Dōtonbori, un endroit lequel je compare à celui de Shinjuku: beaucoup de batîments, de gens, et d’opportunités de faire du shopping et manger. On a aussi vu le “Running Man” du Glico, une publicité connue qui était présentée dans les films Hollywood (surtout “Lost in Translation”).

Dōtonbori.
Dōtonbori.
Le Running Man du Glico.
Le Running Man du Glico.

On a terminé au stand qui vend des cheesecakes. On a dit “au revoir” à la guide touristique, ainsi que l’a remercié d’avoir fait un séjour agréable au Japon pendant ces huit jours. On s’est coupé et on a fait des propres activitiés. Moi et ma famille, on est allé à la rue des restaurants (“restaurant row,” je dirais en anglais) afin de prendre un dîner tôt. On voulais du ramen au resto du stalls, comme la tradition japonaise. Heureusement, on est arrivé au resto du stalls assez tôt, il ne fallait pas attendre les sièges. On a commandé des ramens et on s’est assis dans les stalls du restaurant. Un peu bizarre, mais je pense qu’ils nous offert de l’intimité, non?

Les stalls.
Les stalls.
Le ramen- miam!
Le ramen- miam!

Le ramen était délicieux; on peut le personalisé en ajoutant des nouilles ou réduisant des ciboules, n’importe quoi. J’ai bien aimé le ramen, même si je peut commander la même chose à Los Angeles; c’est le fait que je l’ai mangé au Japon qui était spécial!

Après, on a fait une petite visite du quartier pendant le soir. Ma soeur a acheté des takoyakis, dit “balles aux pieuvres” (“octopus balls” en anglais) qui consistent en pieuvres, bien sûr, récouverent de pâte. Pas mon plat préféré, mais c’est pas mal.

En tout cas, on a flâné un peu dans le quartier Dōtonbori (bien qu’il ait plu), et après on est revenu à l’hôtel. On avait acheté un cheesecake au magasin où on a dit “au revoir” à la guide et on l’a goûté dans la chambre. Le cheesecake japonais est différent que celui américain: plus mou, plus léger, et plûtot comme soufflé. Je l’ai aimé!

Bref, notre séjour au Japon était terminé. Pendant huit jours, on a visité beaucoup de villes- grandes et petites- sur l’île de Honshu. De Tokyo à Kyoto à Osaka et tous les villes entre eux, on a bien vécu la culture japonaise. Quoique je souhaite qu’on puisse rester un peu plus long aux quelques endroits (Tokyo, Osaka, etc), je ne regrette rien et j’ai envie de revenir au Japon plus tard.

Bon, c’est tout! Par contre, restez avec moi pour la deuxième partie de mon voyage en Asie cet été. La prochaine destination: Taïwan! 😀

Les endroits à Paris!

Bonjour à tous!

Une autre poste de mon séjour à Paris! 🙂 Cette fois, je vais raconter des endroits où j’ai passé du temps plus souvent.

Oui, je sais que je suis allées aux plusieurs endroits populaires et touristiques (comme la Tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe), mais pour le but de cette poste, j’essayerai de raconter les endroits moins connus, comme discrets ou “low-key,” en anglais.

Voilà, voici des endroits!

1) Le coin entre Les Halles et le début de la Rue Saint-Honoré. Situé entre les deux endroits très connus, ce coin est tranquille et petit, offrant des boulangeries et papeteries charmantes. Comparé avec la Tour Eiffel ou les Tuileries, il n’est pas tellement fréquenté. Et j’adore ça.

L'église près des Halles.
L’église près des Halles.

2) Le coeur du Bois de Boulogne. En fait, j’ai visité les deux bois de Paris: Boulogne et Vincennes. Mais je préfère le premier, parce qu’il est plus silencieux et calme; il n’y a pas beaucoup de voitures ou de bus lesquels conduisent partout la zone. Moins touristiques. Il est triste que je n’aie pas eu de temps pour explorer le Bois de Boulogne plus. Mais, l’intérieur du bois, avec des pierres plates et sous les arbres, je me suis sentée à l’aise. La beauté de la nature. ❤

Bois de Boulogne.
Bois de Boulogne.

3) La zone de Victor Hugo. Elle est difficile à exprimer, mais cette zone est une section du métro; on y descend. Ici, il y a un rond-pont; les rayons offrent des rues différentes, des nouvelles opportunités pour la trouvaille. C’est ici où j’ai mangé le saumon tartare pour la première fois à la Coincidence et où j’ai decouvert le Paris-Brest à la Pâtisserie des rêves. La rue de Longchamp a des magasins, des boutiques chics, mais étrangement, quand j’y ai fréquenté, il n’y a pas personne sur la rue. L’endroit est calme et j’ai passé du temps à la librairie.

4) La rue du Pas de la Mule. Le nom de cette rue est bizarre, mais elle a beaucoup de charme. Situé près de la Place des Vosges, près de la Square de Louis XVI (je crois?), la rue est petite et étoite, avec un restaurant mexcain (les tacos, whoot! :D), une boucherie (je pense), et oui, le chocolaterie Joséphine Vannier. Les meilleurs chocolates dans tout le monde ou, au moins, à Paris. Vraiment magnifique!

5) Les Champs-Élysées. Okay, vous m’avez bien eu! Les C-É est l’endroit plus populaire à Paris- très touristique, très fréquenté, et très exposé aux pickpockets :(. Mais, je serai plus spécifique: ce n’est pas des boutiques ou des cafés sur la rue qui m’impressionne, c’est les choses sur la périphérie. Et qu’est-ce que c’est? C’est la promenade au petit parc, le crissement du gravier sous mes tennis le long du chemin. Moins des gens, et moins bruyant. C’est la rue de Franklin Roosevelt où je n’ai pas vu personne, une surprise pour le président américain. C’est le pont Alexandre III, embelli et majestueux, se cachant derrière la rue des Champs-Élyées. Regardez la rivière et réfléchissez-vous.

Les Champs-Élyées!
Les Champs-Élyées!

C’est ça; j’ai des autres endroits que j’aime, mais pas d’espace pour eux. Un autre temps! À plus! 🙂