Je deviens française?!

Salut, tout le monde!

Aujourd’hui, ça marque un mois exactement depuis que je suis revenue aux États-Unis. Comme vous connaissez, j’ai passé huit mois en France où j’ai enseigné l’anglais. Du coup, puisque j’y ai habité assez longtemps, il est sûr que je me suis acclimatée à la culture française. Plus précisément, j’ai adopté des habitudes lesquelles je n’ai jamais eu avant d’arriver au pays et c’est assez bizarre! Est-ce qu’il est vrai que je deviens…française??

Bien que je sois maintenant aux USA, je continue à faire des choses que j’ai fait en France. D’une part c’est marrant, d’autre part c’est étrange surtout pour ma famille et mes amis. Alors, j’ai décidé de faire une liste des habitudes françaises que je fais dans mon propre pays, les drôles et les embarrassantes. Jusqu’à ce que je rentres en France cet automne, j’ai assez honte de faire celles-ci!

Quelles habitudes françaises faites-vous? Dites-les-moi!

 Les habitudes françaises (que je fais)

1. Marcher partout. C’est vrai que j’ai une voiture aux États-Unis, mais en France je n’en ai aucune, du coup j’ai marché partout pour aller au supermarché, à la gare, au bar…alors, je me suis bien acclimatée à marcher (ainsi que j’ai développé les jambes sculptées!). Bien que j’aie l’option maintenant pour conduire, je ne choisis pas à la faire. Pourvu que l’endroit ne soit pas trop loin de chez moi, je préfère marcher là-bas. C’est utile, parce que je ne gâche pas d’essence pour économiser de l’argent et protéger l’environnement!

2. Râler toujours. D’autre côté plutôt négatif, je râle souvent de n’importe quoi. De l’administration au travail, ce n’est pas possible pour être positif. Bon, en fait j’ai été encore pire pendant mon enfance, mais quand même, je devenais grincheuse comme les français!

3. Écrire la date “jour/mois/année.” Pendant mon séjour en France, je me suis rendue compte que le pays, ainsi que des autres pays en Europe, même le reste du monde, on écrit la date dans cet ordre: “jour/mois/année.” Mais aux États-Unis, on l’écrit “mois/jour/année.” Je me suis demandée aussi si les américains sont les seuls gens qui l’écrivent comme ça, et franchement, je ne sais plus. Du coup, j’ai été très confondue quand je suis allée en France pour la première fois; je me suis rappellée un jour où j’ai reçu un document qui a fait la date comme “03/10/16.” Je ne savais pas si la date était “le 10 mars” ou “le 3 octobre.” Mais peu un peu, je me suis habituée à écrire comme ça après un certain temps. En fait, quand je suis revenue aux États-Unis après ma première année en France, j’ai continué à signer les documents avec l’ordre français pendant un mois!

…et aussi, le fait qu’on écrit “le 10 mars/le 3 octobre” est bizarre, parce que les américains écrivent “October 3rd” ou “March 10th.” Mais c’est drôle, car maintenant quand j’envoie des SMS à mes amis américains, j’écris “the 3rd of October” ou “the 10th of March.” Oh là là…je pense que je ne suis plus américaine??

4. Dire les petites expressions françaises. Parfois, je dirais quelque chose française par accident aux membres de ma famille ou à mes amis…et ils ne parlent aucun français! Heureusement, c’est juste les petits mots comme “voilà” ou “bon appétit” ce qui ne sont pas difficile à comprendre car ils sont utilisés en anglais aussi. Aussi, je dis parfois le mot de remplissage (“filler word”) “bon bah…” ce qui est embarrassant, mais les gens ne le remarquent pas souvent. Ouf, je suis chanceuse!

5. Utiliser les sacs réutilisable. Enfin, les sacs réutilisable…en fait, l’état de Californie (où j’habite) a interdit récemment tous les sacs réutilisable aux supermarchés, du coup il faut qu’on apporte son propre sac pour faire les courses. Mais après l’avoir fait pendant toute l’année en France, ça ne m’a pas dérangé. C’est bon pour l’environnement, alors pourquoi pas?

…c’est tout pour l’instant! Si vous avez quelque chose à ajouter, n’hésitez pas à mettre dans le commentaire. À bientôt. 🙂

Advertisements

Ce qui ne va pas manquer en France…

Bonjour, tout le monde!

Il y a plusieurs semaines, j’ai écrit un post dans lequel j’ai raconté des choses qui va me manquer en France (c’est ici). Les vins qui coûtent pas chers, les vacances chaque six semaines, les opportunités pour parler français…tous ce que j’aime et tous ce que j’ai hâte d’avoir encore une fois dès que je reviendrai en France très bientôt…

D’un autre côté, il y a aussi des choses françaises qui ne me manque pas du tout. Quoique j’y habitais depuis presque deux ans, je continue à ne pas accepter plusieurs choses sur le sujet de la culture, la mentalité, et la vie quotidienne en France. Il est possible que je sois assez ronchonne (“grumpy,” comme les français!), parce que je ne suis pas française et je vis la vie française de la perspective d’une étrangère. Par contre, je connais plusieurs français qui m’ont dit qu’ils n’aiment pas le système en France (par ex. la bureaucratie) et alors je comprends un peu plus pourquoi ils sont ronchons!

Bref, je vous présente une liste des choses qui ne manque pas en France. Si vous êtes d’accord, écrivez-moi les trucs qui ne vous manquent pas du tout…je voudrais bien les lire. C’est parti!

Ce qui ne va pas manquer en France…

1. La cigarette. Ah, la cigarette…et le fait que presque tous les français fument partout: au café, au parc, même à l’école…moi, je ne suis pas fumeuse du coup ça m’énerve quand je sens la fumée. Pour fumer, c’est dégoutant, c’est malsain, et c’est mauvais pour les autres gens qui peut avoir le cancer. Je n’ai fumé aucune cigarette (ni cigares,  ni e-cigarettes), parce que mon grand-père est mort du cancer de poumon (il fumait pendant 40 ans) et ma mère qui a grandi avec lui sentait la fumée et a eu aussi le cancer de poumon. Donc, voilà…je ne comprends pas pourquoi les gens continuent à fumer, même avec le danger de la mort.

2. Le temps. Bon, puisque je ne habitais qu’au nord de la France (Paris, la Normandie…) depuis 2 ans, je justifie mon aversion aux temps chiants- j’imagine que les villes plus nords– Lille, Calais, Amiens– sont plus froids et pluvieuses, et pour moi qui vient de Los Angeles (pas du tout froid), c’est intolérable surtout pendant l’hiver. Le sud de la France est mieux, mais aussi il fait assez froid; j’y ai visité en février et en mars et le temps fait toujours venteux et froid. Le temps est aussi imprévisible, alors il faut toujours apporter une parapluie avant de sortir, même s’il fait beau. C’est pénible, et je sais que je suis gâtée avec le temps de Los Angeles, mais s’il vous plaît, j’ai besoin d’un peu de soleil de temps en temps!

3. La crotte de chien. …partout. Ce qui me fait chier, c’est le fait que les gens ne ramassent pas de crotte de leurs chiens! POURQUOI?!! Ce n’est pas difficile à prendre 10 secondes et la ramasser. Si quelqu’un l’a fait aux États-Unis, les américains vont être si fâchés surtout si la crotte est sur leurs pelouses! Pour moi, c’est tellement dégueulasse et il faut faire attention pendant qu’on se balade sur la rue: on ne veut pas marcher sur la crotte par accident! Oh là là, c’est le pire…

4. Le racisme. Pour moi en tant qu’une américaine d’origine taïwanaise, c’est vrai que j’ai un visage asiatique. J’ai plutôt un visage qui ne appartient pas dans la société française. Carrément, ce qui me frustré, ce n’est pas juste les commentaires racistes, mais aussi le fait que les français ne savent pas qu’ils ont dit quelque chose raciste. Bien que les grandes villes en France (Paris, Lyon) soient assez diverses, les autres villes du pays restent assez homogènes, sans beaucoup de contacts avec les personnes différentes qu’eux. C’est vrai que le racisme ne se passe pas tout le temps, mais c’est pourquoi je ne peut pas m’imaginer en France pendant longtemps, même pour le reste de ma vie.

5. L’entêtement. Un peu abstrait, mais je décris la mentalité des français. Ce n’est pas tous les gens, mais une majorité que je rencontrais: dans l’administration, les restaurants, les conversations…les français aiment parler, ou plutôt râler, et aussi ils adorent bavarder! Moi, je déteste le bavardage et je crois qu’il crée des malentendus qui sont frustrants. Pour avoir une conversation avec les français, c’est stimulante (que j’aime), mais aussi parfois difficile et fatiguante.

*bonus* Les horaires limitées. Ce qui ne me comprend pas, c’est les horaires limitées surtout le fait que les supermarchés sont fermés à 19h00! Il y a plusieurs gens qui terminent leurs travails à cette heure, du coup il est impossible de faire les courses après une long journée. Mais les restaurants qui ferment à 21h00. Bon, je n’attends pas de magasins “24/7,” mais au moins ceux qui restent jusqu’à 22h00.

…et voilà! Malgré les inconvénients en France, j’aime toujours le pays et je vais y revenir bientôt.

Un recap de 2016 (Partie 2)!

Bonjour à tous!

Si vous n’avez pas encore lu la première partie de la récapitulation de mon année 2016, veuillez lire ici. En tout cas, on va continuer!

Juillet

Après un très bon séjour au Japon et au Taïwan, je suis rentrée chez moi pendant le 4 juillet (“Independence Day” pour les américains). Trois jours plus tard, j’ai reçu des nouvelles terribles: à cause des complications avec mes dossiers (et aussi l’incompétence de l’administration qui les procédait), je n’ai pas pu être lectrice d’anglais en France. J’ai été en colère et aussi très inquiétée, parce que j’avais déjà décliné ma position en tant qu’assistante et maintenant, je n’ai plus eu de travail!

Du coup, j’ai contacté le rectorat de l’académie de laquelle j’avais renouvelé pour les assistant(e)s et je l’ai demandé s’il est possible que je puisse regagner ma position dans le programme. Heureusement, le rectorat m’a dit qu’il est toujours possible, mais il faut attendre jusqu’au mois d’août pour la réouverture de l’académie. Alors, il y avait l’espoir mais aussi l’inquiétude si je pouvais revenir en France. Pour le reste du mois, j’étais stressée. Au même temps, je restais occupée avec mes petits boulots d’été en tant qu’écrivaine de “freelancing” et que tutrice d’anglais.

Août

Le mois d’août a commencé et je continuais à être stressée par les nouvelles (ou pas de nouvelles) du travail en tant qu’assistante pour l’année scolaire suivante. Je continuais à travailler aux boulots d’été et aussi a passé du temps avec plusieurs amies dans ma ville. Malheureusement, j’ai eu une dispute avec une amie depuis cinq ans et maintenant nous ne nous sommes plus parlées. C’est dommage, mais quand je me réfléchis, c’était la meilleure décision à faire.

Vers la fin du mois, j’ai enfin reçu des nouvelles et du coup, je pourrais revenir en France pour le travail! J’étais trop enthousiasme et j’ai fait des préparations, ex. rendezvous VISA, contacter mes collèagues, etc. J’étais déprimée depuis le juillet et maintenant je n’a plus été triste. C’était la chance!

Septembre

J’ai eu mon rendezvous VISA au début du septembre et j’ai reçu mon VISA deux semaines plus tard. Au même temps, j’ai doucement quitté mes travails aux USA et à la fin du mois, j’ai pris un vol direct à Paris et puis un train en Normandie où une collèague m’a récupéré de la gare et après le dîner chez elle, elle m’a amené à mon nouveau logement sur le campus du lycée où je me suis installée et ai essayé de se coucher avec le décalage horaire.

Octobre

Plus des assistant(e)s dans ma ville sont arrivé(e)s et puis nous avons commencé à organiser comment nous allons faire avec la situation de l’Internet, parce que nous ne l’avons pas eu. En fait, il y avait beaucoup de problèmes afin de le recevoir et enfin nous l’avons reçu à la fin du mois. J’ai aussi commencé mon Master’s sur ligne, mais avant ça, nous avons passé du temps ensemble, en fêtant tous les weekends, et aussi avons fait une excursion de la journée à Giverny et des autres endroits en Normandie. J’ai revisité la fondation Monet avant sa fermature à partir de novembre et c’était joli quand même.

À Giverny.
À Giverny.

Les vacances de la Toussaint se sont arrivées mais je n’ai pas passé tous les deux semaines au voyage. À la place, je n’ai passé qu’un long weekend au Havre avec une ancienne collèague et j’ai aussi visité des petites villes de Sainte-Adresse, Harfleur, et Montivilliers ainsi que j’ai fait une excursion de la journée à Honfleur, Deauville, et Trouville en Basse-Normandie. Après, je suis allée à Rouen pour mon rendezvous OFII et puis je suis rentrée chez moi en Normandie. C’était assez rafraîchissant d’avoir moins voyagé mais au même temps d’avoir découvert plus de la région normande.

Le port d'Honfleur.
Le port d’Honfleur.

Novembre

À partir de novembre, j’ai commencé à travailler au lycée après avoir fait deux semaines de l’observation. Nous avons eu trois jours du weekend pendant la deuxième semaine et j’ai passé une journée au Mont St-Michel avec des autres assistantes; c’était ma deuxième fois là-bas, mais quand même il est toujours beau. Le lendemain, j’ai passé l’après-midi à Paris où j’ai rencontré un ami et nous avons passé du temps sur les Champs-Élysées et au Montmartre. Même s’il pleuvait, c’était une bonne journée. Bien que Paris ne soit pas ma ville préférée pour visiter, elle continue à me surprendre chaque fois que j’y visite et c’est pas mal!

Le Mont Saint-Michel!
Le Mont Saint-Michel!
La vue de Paris de l'Arc de Triomphe.
La vue de Paris de l’Arc de Triomphe.

Pendant le reste de novembre, j’ai ressenti assez “FOMO” (c-à-d qu’on a peur de manquer quelque chose que les autres gens ont/font) pour tous les voyages des assistant(e)s que j’ai vu sur Facebook, du coup j’ai été incitée à acheter des billets pour le train, le vol, le bus, pendant le mois de décembre. Comme je réfléchis, c’était pas la meilleure décision pour mon compte bancaire (surtout qu’il faut que j’économise pour mon Master), mais au même temps, je ne le regrette pas!

Décembre

Après la dernière formation des assistant(e)s, j’ai pris le bus avec plusieurs assistantes à Lyon où nous avons passé le weekend pour la fête des Lumières. Le temps était trop court, mais quand même j’ai bien aimé des installations et maintenant je peux l’eliminer sur ma “bucket list” de l’Europe!

La fête des Lumières à Lyon.
La fête des Lumières à Lyon.

Les vacances de Noël se sont passées et moi, je suis allée en Allemagne pendant deux nuits où j’ai visité Aachen et Cologne, la dernière laquelle j’ai fait une excursion de la journée. J’y suis allée pour les marchés de Noël, car j’ai entendu dire qu’ils sont très bien, très connus du monde. C’était bien passé et bien qu’il ait fait un peu froid, j’ai aimé les marchés avec leurs plats allemands et plein de vins chauds à boire! Miam! 😛

Le marché de Noël à Cologne.
Le marché de Noël à Cologne.

Ensuite, je suis partie l’Allemagne et suis revenue à Paris où j’ai passé une nuit avant d’avoir pris un vol à Madrid où j’ai rencontré ma famille et nous avons passé une semaine ensemble en Espagne. Nous avons visité Madrid bien sûr, mais aussi avons fait un voyage organisé dans la région Andalousie, en visitant des villes comme Cordoba, Séville, Ronda, Marbella, Grenade, et Toledo. À part de Madrid, le temps faisait très beau: 20 degrès Celsius! Il faisait chaud, les espagnols étaient gentils, et la cuisine espagnole était trop bonne (mieux que celle de française, franchement!).

La vue de la cathédrale à Séville.
La vue de la cathédrale à Séville.

Je suis rentrée chez moi en Normandie pendant le Noël et ai passé quatre, cinq jours dans ma studette avant de repartir au Havre afin de visiter une amie pendant le Nouvel An. Nous avons fait une petite excursion à Étretat même s’il y avait la gélee et le temps faisait si froid! Les falaises restait jolies quand même.

Les falaises d'Étretat.
Les falaises d’Étretat.

Nous avons passé le Nouvel An chez elle; nous n’avons trop fêté mais juste avons fait et avons bu du vin chaud et après minuit, nous nous sommes allées aux lits. C’était calme, mais je préfère ça, parce que j’avais passé le Nouvel An en 2015 avec une longue fête…et fatiguante! Donc, j’avais besoin de cette change.

…et voilà! C’était mon analyse de mon année en 2016! Comme j’ai déjà dit, beaucoup de choses s’est passé, surtout avec du voyage. En gros, je trouve cette année passée très bien, quoiqu’il y ait eu des choses pas très bien (Brexit, les résultats des éléctions américaines, etc.). J’espère que je vais continuer à être contente pour 2017 et je vous souhaite la même chose aussi!

Les meilleurs voeux! 🙂

La “bucket list” de l’Europe!

Bonjour à tous!

Puisque je suis en France, j’ai envie de visiter des endroits en Europe pendant cette année tant que j’ai cette opportunité. Bien que j’aie mon Master à faire et j’aie pas beaucoup d’argent pour voyager, je peux continuer à rêver, non? Pourquoi pas? 😉

Bref, voici ma liste des endroits où je voudrais visiter pendant mon séjour en Europe. Si j’en visite ou pas, on verra!

Vous pouvez aussi me dire si vous avez une liste des endroits où vous voulez visiter en Europe! Dites-les-moi! 🙂

Courtesy of lyon-france.com

1. Les fêtes des Lumières (Lyon, France).

Courtesy of winerist.com

2. Les champs aux lavandres (la région Provence, France)

Courtesy of windstarcruises.com

3. l’Islande.

Courtesy of getyourguide.com

4. Les jardins Tivolis (Copenhague, Danemark).

Courtesy of finedininglovers.com

5. Les marchés de Noël (Allemagne).

Courtesy of drinkeattravel.com

6. Le Maroc.

Courtesy of azamaraclubcruises.com

7. Gdansk, Pologne.

Courtesy of kisforkani.com

8. La Croatie et la Slovenie.

Courtesy of thestregisistanbul.com

9. Istanbul, Turquie.

Courtesy of burgessyachts.com

10. Moscou, Russie.

Destination: Wuzhen, Chine

Salut!

Après avoir fait la randonnée dans les montagnes de Huangshan pendant deux jours, ma famille et moi avons continué à la prochaine destination en Chine. Nous avons visité Wuzhen (烏鎮) après et quoique nous ait passé qu’une nuit, c’était une très bonne expérience quand même. 🙂

Wuzhen est ville historique qui est située à peu près trois heures de Huangshan. En fait, la ville consiste en six villages qui ont des canaux, des ponts, et des sculptures au bois pittoresques. Elle est surnommée “la Venise chinoise,” et je suis d’accord avec ça- c’est très jolie! ❤

Dès que nous sommes arrivés à Wuzhen, nous avons visité un atelier de soie où nous avons appris l’histoire et le processus qu’on fait la soie. Nous avons aussi fait un petit tour de l’atelier et avons regardé les machines qui ont tourné le tissu, même si avons regardé des vers à soie (“silkworms”) qui ont produit la matière! Très cool…

Il est possible d’imaginer que la soie est delicate, même si fragile. Mais ce n’est pas vrai: bien qu’elle soit fin et transparente, elle est aussi très flexible et on peut l’étirer et elle se casse pas! C’est forte et aussi legère du coup ça c’est pourquoi les chinois aiment porter des vêtements en soie. Franchement, je suis assez fière que mes ancêtres ont crée une chose très utile! 🙂

Après, nous sommes allés au restaurant où nous avons pris le déjeuner. À l’après-midi, nous avons pris une petite excursion sur le bateau et le soir nous avons flâné au long des canaux. Nous avons aussi vu le pont dans un pont (“Bridge within a Bridge”): c’est le pont spécial à Wuzhen, car l’architecture du pont est demi-cercle parfait et le reflet dans l’eau le compléter, alors il semble être une pleine lune (ou au moins, un autre pont!). C’est assez poétique, non?

Le pont "Bridge within a Bridge."
Le pont “Bridge within a Bridge.”

Le lendemain matin, nous avons continué à visiter la ville; nous avons fait une promenade au long des canaux, tranquils et charmants:

Pendant le matin.
Pendant le matin.

Aussi, nous avons visité plusieurs petits musées. En particulier, je me suis souvenue que nous sommes entrés dans un musée dédié à l’histoire du bandage des pieds (“foot binding”). Nous avons vu des galeries avec des petites chaussures, tellements petites que je n’ai pas pu imaginé la douleur que les femmes ont jadis vécu! C’est triste, parce que les filles l’ont commencé à cinq ans et après elle devient handicapées par toujours. Heureusement, le bandage des pieds sont devenus illégale à partir du 20ème siècle, du coup il n’existe pas aujourd’hui. Ouf!

En tout cas, nous avons terminé notre visite de Wuzhen par la suite et nous y sommes partis afin d’aller au prochain stop en Chine. J’ai bien aimé Wuzhen; la ville était pittoresque et j’ai appris beaucoup de choses en concernant de l’histoire et de la culture de mes ancêtres. C’était bien!

Restez avec moi pour la prochaine destination pendant ma visite en Chine il y a cinq ans: Suzhou, Chine! 🙂