Thanksgiving!

Bonne Thanksgiving!

C'est la vie américaine

Ou aussi…le jour d’Action de grâce. Mais pour ce poste, on dira “La Thanksgiving.” 😛

Alors, qu’est-ce que c’est la Thanksgiving? Simplement, c’est une fête américaine laquelle on passe du temps avec la famille ou les amis. On mange un dîner (ou le déjeuner, pour moi) avec eux.

Et vraiment, on mange BEAUCOUP.

Un dîner traditionnel consiste en plusieurs choses spécifiques: le pain de maïs, la patate douce, la canneberge (“cranberry,” en anglais), la tarte à la citrouille (ou celle aux pommes), et bien sûr, la grande dinde! On mange et mange, jusqu’à la satiété (ou plus!). On presque ne finit jamais toutes la bouffe: il y a beaucoup de nourriture qui reste et on continue à la manger jusqu’au Noel! C’est fou!

Mais pourquoi les américains mangent beaucoup pour cette fête de novembre? Qu’est ce que la raison pour ça?

Bien…c’est une longue histoire des États-Unis, mais ce n’est…

View original post 246 more words

Advertisements

Destination: Pérouges, France

Bonjour!

Pendant mes vacances à Lyon cet octobre, j’ai aussi fait des petites excursions de la journée aux autres villes dans la région. Après avoir recherché où je pouvais aller, j’ai décidé de visiter deux petites villes: Pérouges et le palais Idéal du Facteur Cheval. J’ai organisé deux jours afin de les voir, parce que les deux ne se sont pas très proches. En tout cas, j’ai voulu commencer avec le palais Idéal et puis Pérouges le jour après.

Puisque le premier est un peu difficile à arriver par le transport commun, je devais organiser bien comment y aller: il fallait prendre un train de Lyon à 6:20 vers Saint-Vallier et puis prendre un bus régional à Hauterives, un petit village où le palais Idéal est. Et pour revenir à Lyon, il fallait reprendre le bus vers midi et puis le train, en revenant à Lyon vers 13:30. C’était un défi, mais faisable quand même. Du coup, j’ai mis mon réveil pour me réveiller à 5:30 et je me suis couchée la nuit avant le départ.

Cependant, quand je me suis réveillée le lendemain, j’ai vu mon réveil et il était 6:05! En fait, je me suis trompée quand j’ai mis mon réveil: je l’ai mis pour le jour suivant! Du coup, il était trop tard pour prendre le train (et le bus) au palais Idéal…j’étais deçue (et un peu fâchée), mais c’était pas grave. Ce que j’ai décidé de faire, c’est pour changer l’itinéraire: j’irais à Pérouges et puis le palais Idéal le jour après. Heureusement, le bus à Pérouges avait plus de service que celui de palais Idéal (et pas si tôt!), alors j’ai pris le bus à 8:30 près de l’hôtel Dieu et suis allée à Pérouges.

45 minutes plus tard, le bus m’a déposé à Meximieux, une ville juste à côté de Pérouges. Pour aller à la ville médievale, il faut marcher un kilomètre sur une petite colline, du coup je l’ai fait et y suis arrivée vers 10:30.

Avec 1200 habitants, Pérouges est petite. Puisqu’elle est un village médievale, il y avait des rues pavées, des batîments pavés, et beaucoup de charme. C’est une ville touristique, surtout pendant l’été quand tout le monde est en vacances. Quand j’y ai visité, il y avait moins des gens, ce que je préfère afin de profiter bien.

Je suis entrée par la porte Bas et puis j’ai suivi la rue des Rondes sur la péripherie du village. Ensuite, j’ai traversé la rue pour arriver à la place du Tilleul, la place principale de Pérouges avec des vieux batîments, des jolies fleurs, et un arbre de 200 ans. Très pittoresque!

Rue des Rondes.
Place du Tilleul.
Des jolies fleurs sur l’hostellerie.

Sur l’autre côté de la rue des Rondes, il y a une petite boulangerie qui vend la galette pérougienne qui est une tarte du sucre…littéralement! J’ai acheté une tranche et c’était si délicieuse! Simplement, elle consiste en sucre et du beurre, mais je l’ai bien aimé– je regrette que je n’aie pas acheté plus!

À Pérouges.
Galette pérougienne.

J’ai aussi visité Meximieux, particulièrement son château; il était fermé ce jour-là, mais puisqu’il est situé sur une colline, je pouvais voir Pérouges en distance pour prendre une photo.

Pérouges en distance.

Enfin, je suis revenue à Pérouges pour explorer un petit peu plus et puis je suis revenue à Meximieux pour trouver une boulangerie ouverte (j’y suis allée lundi, du coup beaucoup de boulangeries sont fermées). J’en ai trouvé une, et j’ai acheté une formule déjeuner pour manger pendant que j’attends le bus pour revenir à Lyon. J’ai pris le bus vers 12:30 et je suis revenue à Lyon vers 14:00. C’était une visite courte, mais quand même une visite bien amusée.

Plus des posts à venir– à bientôt!

Destination: Lyon, France– Partie 2 (october 2017)

Bonjour!

Après ma première nuit à Lyon, je me suis revéillée le lendemain matin pour commencer mon deuxième jour en visitant des endroits que j’ai voulu voir. J’ai pris mon petit déjeuner et puis je suis sortie vers 10:00 pour aller au musée des Confluences qui est situé au Presqu’île et qui a des expositions de la science et de l’anthropologie.

J’ai marché pendant 30-40 minutes pour y aller et j’y suis arrivée vers 10:40 au musée. Il n’y avait pas de tarif pour moi, parce que j’ai montré ma carte étudiante (qui est déjà expiré, mais il n’y a pas de preuve, du coup c’était gratuit!). J’ai passé environs deux heures dans le musée où j’ai vu des expositions intéressantes sur l’histoire de l’humain, l’histoire du poison, et l’histoire de la cinématographie lyonnaise. Normalement, j’ai la tendance à visiter des musées de l’art, mais cette visite au musée des Confluences m’a beaucoup plu aussi.

Musée des Confluences.

Ensuite, j’ai pris une rampe dedans le musée pour accéder la terrasse où j’ai vu une vue magnifique de Lyon sur le Rhône. Je suis aussi sortie le musée et ai marché vers le point de la confluence où il y avait le signe touristique “Only Lyon” et des jolies vues des deux rivières en convergence.

Vue de Lyon du musée.
“Only Lyon” sign.

J’ai quitté le musée et je me suis dirigée vers le centre ville, plus précisément vers la place des Jacobins. C’était encore 30-40 minutes à pied et dès que j’y suis arrivée, j’ai acheté une formule déjeuner à une boulangerie là-bas. J’ai commandé un sandwich de foie gras, une patisserie, et de l’eau. Normalement, j’aime le foie gras tout seul, mais dans un sandwich…c’était incroyable. La baguette était croustillante et avec l’onctuosité du foie gras, le goût était bien texturé.

Après le repas, j’ai continué au quartier Croix-Rousse, situé sur une colline de Lyon. La montée n’était pas facile, mais pendant la marche, j’ai aussi fait des petites pauses afin de trouver plus des traboules au long de la montée de la Grande Côte. C’était un peu difficile à les trouver, mais enfin je suis arrivée à les trouver et il valait la peine.

Traboule de la montée de la Grande Côte.

Enfin, je suis arrivée au sommet de la colline de la Croix-Rousse. J’ai continué sur la rue principale du quartier et je suis arrivée au jardin Rosa Mir, un endroit très hors des sentiers battus (“off the beaten path”). Grâce aux bloggeurs que je suis sur WordPress, j’ai decouvert ce jardin et j’ai eu envie d’y visiter. Les horaires du jardin sont limités (samedi après-midi) et en fait, j’y ai visité le dernier weekend avant la fermeture de l’hiver– j’ai eu de la chance!

Le jardin est ouvert à partir de 14:00– je suis arrivée à l’heure et il y avait déjà assez beaucoup de gens en attendant devant la porte. Après 20 minutes d’attente, je suis entrée le jardin– puisqu’il est très petit, on ne peut permettre que 10-15 personnes à la fois pour y entrer. En tout cas, j’ai passé du temps dedans, en prenant beaucoup de photos et en admirant de l’architecture des colonnes dorées et des coquillages dans lesquels il y avait des petites plantes succulentes ce que j’ai trouvé si mignonnes. C’était fascinant que l’architect du jardin– un espagnol qui s’appelle Jules Senis– a dédié 25 ans de sa vie en construisant ce chef d’oeuvre…à la fin, il l’a nommé après sa mère, Rosa Mir. C’était à couper le souffle (“breathtaking”) et la vue du jardin de la terrasse en haut était magnifique aussi.

Le jardin Rosa Mir.
Les coquillages.
Vue de la terrasse.

Après 30-40 minutes de la visite, j’ai quitté le jardin et ai décidé de rentrer chez mon hôte du Couchsurfing. Bien qu’il soit tôt, je marchais beaucoup et j’ai eu besoin de repos. J’y suis rentrée vers 16:00 et ai passé le reste de la journée là-bas.

Plus des aventures à Lyon à venir– à bientôt!

Destination: Lyon, France (édition OFII!)

Salut!

Il y a une semaine, je suis allée à Lyon. Plus précisément, j’ai eu un rendezvous avec l’OFII afin de traiter mes dossiers pour être “légal” à travailler en France. Même s’il n’y avait pas une visite “fun,” quand même j’ai essayé de profiter ce que j’ai eu et pour passer une journée agréable à Lyon.

Alors, j’ai pris le train à 7:11 et je suis arrivée à Lyon Part-Dieu vers 8:00. Dès que je suis sortie la gare, j’ai marché à ma visite medicale, située à Villeurbanne, une commune environs 20 minutes du centre ville. C’est vrai que je pouvais prendre le transport, mais je n’ai pas eu envie de dépenser de l’argent et en fait, ça ne me dérangeait pas à faire une promenade à Lyon.

Ma visite medicale était à 9:00, mais j’y suis arrivée 30 minutes avant– du coup, j’ai passé l’examen tôt– en fait, je l’ai terminé à 9:00 où ma visite était prévu! En tout cas, j’ai reçu la radiographie pulmonaire et j’y suis partie.

J’ai cinq jours du temps libre avant mon autre rendezvous à l’OFII pendant l’après-midi. Du coup, j’ai décidé d’explorer la ville un peu. Bien que j’avais déjà visité Lyon deux fois avant cette visite, quand même il reste beaucoup d’endroits pas encore explorés. Alors, j’ai eu une petite liste des choses que j’ai eu envie de voir et j’y suis allée à pied (parce que je n’ai pas voulu payer le transport).

Le premier endroit que j’ai visité, c’était le parc Tête d’Or, situé au 6ème arrondissement. Le parc est vachement énorme, avec les jardins botaniques, même un zoo! Moi, je n’ai que exploré les jardin botaniques et je les ai trouvé si jolis. Il faisait beau ce jour-là (même assez chaud) et alors, il était magnifique pour se promener entre les fleurs, pour regarder les étangs qui étaient plein de nénuphars et de canards.

Les fleurs colorées.
Les étangs.
La porte dorée du parc Tête d’Or.

Ensuite, j’ai quitté le parc d’Or pour aller à la prochaine destination: le jardin Rosa Mir. Il est probable que vous ne le connaissez pas puisqu’il est un site assez caché. En fait, je l’ai découvert grâce à Rosie, une bloggeuse anglaise qui a travaillé et a habité à Lyon l’année précédente: elle l’a écrit sur son blog du jardin Rosa Mir, et après avoir regardé des jolies photos du jardin, je voulais bien y visiter quand j’étais à Lyon. Alors, j’y suis allée: c’était 40 minutes à pied et il fallait monter les collines dans le quartier Croix-Rousse. Assez fatiguant, mais enfin je suis arrivée à l’allée dans laquelle le jardin est, mais malheureusement, il était fermé! En fait, le jardin Rosa Mir est ouvert samedi après-midi (j’étais à Lyon mardi) et alors, j’étais deçu. Mais c’est pas grave: je peux y revenir plus tard cette année!

Bien que le jardin Rosa Mir ne soit pas ouvert ce jour-là, il était près du mur des Canuts, une grande fresque qui dépeint la vie quotidienne des gens du coin. Le mur est à l’echelle (“life-sized”) et j’ai eu le sentiment de m’intégrer dans le mur, avec des gens qui sont sur les escaliers et tout ça.

Panorama du mur des Canuts.

Il était 11:00 et il fallait que je revienne au centre ville afin d’être à l’heure pour mon rendezvous OFII. Bon, mon rendezvous était à 14:00, mais j’ai eu envie de prendre le déjeuner près du rendezvous pour être sûr que je ne serais pas en retard. Alors, j’ai marché pendant encore 40 minutes, en passant vers la monté de la Grande-Côte, une petite rue pavées et charmantes. Avant d’y descendre, j’ai vu une vue magnifique de Lyon sur la colline ce que j’ai trouvé sublime comme celle de la Fourvière. ❤

Vue de la colline.
Sur la monté des Grandes-Côte.

Je suis revenue au centre ville, près des Halles et de Part-Dieu où j’ai acheté une formule déjeuner au Fournil de l’Artisan, une boulangerie que Catherine avait recommandé sur son blog. J’ai commandé le sandwich saumon-ciboulette, avec une tarte au chocolat et de l’eau. Au total, elle coûtait 6,40€ ce que je trouve pas mal du tout! Et aussi, tous goûtaient bons.

À 14:00, j’ai eu mon rendezvous OFII. En fait, il passait que 45 minutes– c’était si rapide! J’étais chancheuse: normalement, les rendezvous OFII dure au minimum d’une heure– moi, j’avais eu des rendezvous OFII de 90 minutes, du coup je suis contente que cette fois, elle soit efficace.

J’ai exploré un peu plus de Lyon après et puis, j’ai pris le train à 16:30 pour rentrer chez moi, en y arrivant à 17:30. En gros, c’était une journée bien passée, même avec des choses administratives. Je sais que je vais revenir à Lyon souvent cette année et j’ai hâte d’explorer plus des endroits moins connus là-bas. On verra!

Merci de lire et à bientôt!

Mes desserts préférés français!

Salut à tous!

Pour moi, je suis absolumment folle des choses sucrées: pâtisseries, gâteaux, bonbons, tartes, etc. Depuis mon enfance, je mangeais beaucoup de desserts et alors j’ai dévéloppé un grand “sweet tooth” à cause de ça. Par contre, je n’ai jamais reçu une carie, et je sais ce que je suis très chancheuse! C’est vrai que j’essayais récemment de faire attention à ce que je mange, mais quand même, les desserts (surtout ceux de français) me font trop de plaisir, morceaux à morceaux!

J’ai écrit un post similaire sur ce blog il y a trois ans, lequel vous pouvez regarder ici, mais dans ce post, j’ai plutôt raconté des desserts que j’avais goûté pendant mon été à l’étranger à Paris. Depuis ce moment, je rentrais et habitais en France où je goûtais plus de la cuisine française– savoreuse et sucrées. Il y a des centaines de pâtisseries, de viennoiseries, lesquelles les français font cuisiner…franchement, il est impossible de goûter toutes les choses, même dans la vie! En tout cas, il faut essayer…

Donc, j’ai décidé de partager une petite liste des desserts français que j’aime beaucoup. Elle va consiste en pâtisseries et viennoiseries (la dernière, je considère en tant qu’un dessert). En fait, j’ai choisi les desserts standards (c.à.d on peut les trouver nulle part), parce que je sais qu’il y a beaucoup de desserts régionaux et  je ne voudrais pas prendre trop d’espaces pour lister tous mes desserts préférés– standards et du coin. Ça serait trop!

Alors, c’est parti!

1. Pain au chocolat.

Related image

Dit “chocolatine” dans quelques régions françaises, le pain au chocolat est une viennoiserie emblématique en France. En fait, je préfère celui-ci que le croissant, parce qu’il contient du chocolat, ce qui est plus “intéressant” à déguster. C’est simple, et pas trop cher en France, donc c’est le dessert parfait pour savourer après une longue journée!

2. Torsade au chocolat.

Related image

Similaire au pain au chocolat, la torsade au chocolat est aussi une viennoisserie avec du chocolat, mais il a une forme nouée, plutôt comme un bretzel. J’aime bien celle-ci, parce qu’elle contient plus du chocolat que le pain au chocolat (qui a trop peu de chocolat, malheureusement). En fait, j’avais du mal à trouver la torsade aux viennoiseries, ce qui est un peu bizarre, mais bref…si je la trouve, il est sûr que je vais l’acheter!

3. Réligieuse.

Related image

La réligieuse est une de mes pâtisseries préférées: elle consiste en deux choux, une grande et une petite, qui se représentent la mitre de l’église. Bien que je ne sois pas réligieuse, je trouve l’idée trop mignonne! Elle est délicieuse aussi– normalement, c’est le goût chocolat, mais je goûtais d’autres, comme la noisette (laquelle j’adore!). Enfin, on peut manger pas une, mais deux choux, alors “double the fun!”

4. Salambo.

Image result for salambo pastry

Alors, je n’avais jamais entendu parler de cette pâtisserie avant d’arriver en France pendant ma première année du travail là-bas. C’était mon collèague qui m’a présenté le salambo comme un cadeau– tout d’un coup, je suis tombée amoureuse de la première bouchée. C’est un chou de pistache: normalement, je n’aime pas trop de goût de pistache, mais le salambo m’a fait autrement pensé! Crémeux et riche, le salambo est le meilleur cadeau pour donner à quelqu’un (ou soi-même!).

5. Tarte aux framboises.

Related image

Enfin, la tarte aux framboises…bien rangée et symétrique, cette tarte est trop jolie à manger! Mais quand même, je la mange… Ce que j’aime les tartes, c’est la croûte: normalement, je mangerais des autres choses (fruits, crèmes) dedans avant de terminer avec la croûte. Et alors, ce n’est pas d’une exception avec la tarte aux framboises. Sucrée et aigre, cette tarte a un équilibre qui va satisfaire n’importe qui!

Qu’est-ce que votre dessert préféré français? Dites-le-moi!