Destination: Parc national des lacs de Plitviče, Croatie

À part de Dubrovnik, un autre endroit le plus connu en Croatie, c’est le parc national des lacs de Plitviče. Avec des lacs clairs et des chutes magnifiques, Plitviče est une destination très populaire, et il vaut la peine pour le visiter une fois dans sa vie, au moins.

Moi, j’ai eu envie d’y visiter pendant que j’étais en Croatie ce mai. Mais pour y aller, c’était un peu difficile: au début, j’ai voulu faire un “day trip” de Zagreb, car le parc était un peu plus proche là-bas que Split. Par contre, je n’aurais pas beaucoup de temps à Zagreb afin de faire le voyage, du coup j’ai décidé finalement de résérver une visite guidée de Split, même si le trajet durerait plus.

Donc, on a commencé la journée avec la conduite. On a passé presque quatre heures en transit, et on est arrivé à Plitviče vers midi. La visite n’a pas inclus le tarif, donc on a payé 150 kuna (20 euros). C’était assez cher, mais en tout cas c’était bien pour passer trois à quatre heures en explorant des lacs et des chutes.

20180528_120701
La randonnée.

Au début, on a visité des lacs plus haut (“Upper Lakes”) afin d’éviter la foule des tourists aux lacs plus bas. C’est à dire qu’on a fait le circuit contre celui typique, car il y avait déjà beaucoup de gens pendant ce temps-là, aka presque “peak season.” Ce n’était pas trop débordé pendant le midi, mais à l’après-midi, c’était la folie!

20180528_123001

Les lacs plus haut ont des chutes plus petites, mais très fine. Ces sont comme des cheveux, comme la soie, et elles étaient très jolies à regarder (et pour prendre beaucoup de photos!). Également, ça m’a fait surprise que les lacs étaient si clairs, avec la couleur turquoise…j’imagine pourquoi beaucoup de gens veulent visiter ce joli parc!

20180528_124423

20180528_143145

Après une petite pause, on a pris le petit train aux lacs plus bas où on a vu des plus grandes chutes. Une chute s’appelle “la grande chute” (“Big Waterfall,” évidemment) et c’était l’instant le plus marquant de la journée: c’était énorme, sublime, et il fallait prendre une photo avec cette chute pour qu’on puisse se souvenir ce moment.

20180528_143956

Enfin, on a terminé la visite du parc et on y a quitté– avant de partir, on a vu des lacs plus haut et plus bas ensemble à une point panoramique. Très emblématique! On a pris le déjeuner/le dîner dans un resto hors du parc avant de revenir à Split vers le soir.

20180528_151051

Même si je ne suis pas restée trop longtemps au parc national des lacs de Plitviče, je suis contente d’y avoir visité et pour voir des lacs et des chutes avec les yeux. C’est une perle rare de la Croatie, et il faut y visiter un jour!

Advertisements

Destination: Calanques de Marseille, France

Bonjour!

Après le premier jour à Marseille, les autres assistant(e)s et moi avons fait une excursion de la journée (“day trip”) aux calanques de Marseille, située dans le 9ème arrondissement de la ville. Mais quand même, la ville est énorme (plus que Paris, en fait), alors ils les ont semblé loin, comme l’extérieur de Marseille!

En gros, les calanques de Marseille sont une portion des criques (“inlets”) au long de la Méditerrannée, avec une mer très bleue, presque turquoise, et avec les jolies vues naturelles partout. Au total, il y a quinze calanques, je crois, qui commencent à Marseille et terminent à Cassis, une petite ville dans la région Provence. Elles sont parfaites pour faire la randonnée sous le soleil, et pour échapper le bruit et la pollution du centre ville.

Bien que j’aie déjà visité des calanques l’année précédente, j’ai eu envie de les revisiter, parce que je n’ai que visité une calanque (de Sugiton) et alors cette fois, nous serions faire une visite aux deux autres (Sormiou et Morgiou).

Du coup, nous sommes partis l’hôtel à 9h30 et avons pris le métro au Rond-Point du Prado où nous prenions le bus vers les calanques. Dès que nous arriverions à Prado, nous sommes montés la ligne 23 à Sormiou et 45 minutes après, nous sommes descendus et avons commencé notre randonnée vers la calanque de Sormiou. Nous avons été très contents, car il y avait du soleil et le ciel sans nuages; le météo a prévu des températures de 15 à 18 degrès Celsius maximum- pas mal pendant le mois de février!

Pendant la randonnée...
Pendant la randonnée…

Nous sommes arrivés à la calanque de Sormiou 30 minutes après où nous avons fait une petite pause pour se reposer, prendre des photos, et regarder la belle vue de la mer et la côte méditerrannée. Par rapport à la calanque de Sugiton, celle de Sormiou est plus plate, mais quand même très jolie.

Calanque de Sormiou.
Calanque de Sormiou.

Ensuite, nous avons continué à faire la randonnée, car notre itinéraire c’était pour aller à Morgiou de Sormiou afin de faire une randonnée de 13 kilomètres au total. Mais en fait, nous avons fait plus que 13 kilomètres (pas calculé, mais je suis sûre que nous avons fait ça) lorsque nous avons fait quelques déviations en route, enfin arriver à la calanque de Sugiton, jolie comme d’habitude. Là, nous avons fait une autre petite pause, en prenant plus des photos et aussi avons fait un pique-nique avec des nourritures que nous avons apporté.

Calanque de Sugiton.
Calanque de Sugiton.

Il était déjà 14h00 quand nous sommes arrivés à Sugiton, du coup nous avons décidé de nous diriger vers calanque de Morgiou pour terminer la journée. Par contre, nous étions au sommet des calanques, alors il faut descendre pour arriver à Morgiou. Mais nous ne savions pas ce qu’on pourrait faire pour descendre sans encombre, alors enfin, nous avons trouvé une petite route, étroite et tortueuse, sur laquelle nous pouvions descendre.

…mais oh mon Dieu, le trajet était si dur…nous ne savions pas ce que le route serait glissante, même dangereuse! Il n’y avait pas de garde-corps pour protéger personne, et il faut être très attentif pendant la descente; si on se trompe, il est possible de faire une chute fatale!!! Quelquefois, nous avons glissé sur des cailloux, et c’était terrifiant!

Après deux heures de la descente (je ne rigole pas), nous sommes arrivés finalement à la calanque de Morgiou, dans son petit port, aussi dit la terre plate et stable. Trop d’adrénaline, et alors nous nous sommes reposés sur le quai où nous avons vu des méduses (“jellyfish”) dans l’eau! Ça m’a beaucoup surpris, mais quand même elles étaient trop fascinantes…et mignonnes!

La colline sur laquelle nous sommes descendus.
La colline sur laquelle nous sommes descendus.
Calanque de Morgiou.
Calanque de Morgiou.

Après une demi-heure, nous avons décidé d’aller à l’arrêt de bus (de Morgiou, bien sûr), pour revenir au centre ville. Mais nous nous sommes trompés la distance du port à l’arrêt de bus: elle était 5-6 kilomètres! Pour nous, après avoir fait une journée de la randonnée, c’était trop, même avec des pentes (oh là là…). Mais nous n’avons eu pas de choix, et alors nous avons commencé à marcher à 16h30, en y arrivant de l’arrêt de bus à 18h00. Ben…il était possible d’avoir fait du stop (“hitchhike”), mais non, nous n’avons pas fait ça.

À 18h40, le bus sont arrivé et nous l’avons pris au centre ville où, après avoir fait les courses pour le dîner, nous sommes rentrés à l’hôtel…enfin!

Ouf! C’était une journée trop longue, vers 8 heures de la randonnée et presque 20 kilomètres au total! Il était certain que nous avons eu des courbatures le lendemain (pour moi: mes pieds, mes genoux, mes mollets ont fait mal). Mais je ne le regrette pas: j’ai bien profité d’avoir vu deux autres calanques cette fois, ainsi que j’ai revisité Sugiton, ma calanque préférée. Carrément, je vous conseille de visiter les calanques de Marseille un jour, surtout si vous voyagez en France!

Bon, je termine mes posts de mes vacances de février. Comme j’ai déjà dit, j’ai passé du temps très courts à Marseille (trois nuits) avant de revenir en Normandie. Bien que je n’aie pas bien profité pendant les deux semaines des vacances (grâce à mon Master’s, mais ça va), je suis contente d’avoir voyagé un peu, surtout au sud de la France pour les températures plus agréables. Et avec les autres assistant(e)s, j’ai bien passé le séjour!

Merci d’avoir lu ce post. Je vous promis des autres arriveront plus tard. Ciao!

Destination: Huangshan, Chine

Bonjour!

Après une nuit à Hangzhou, ma famille et moi sommes allés à la prochaine destination en Chine: Huangshan (黄山), une chaîne de montagnes qui est située 3 à 4 heures de Hangzhou.

Une région populaire et touristique, Huangshan est site de l’UNESCO et elle contient plein de paysages naturels qui inspiraient beaucoup de tableaux et de littérature. En fait, le paysage avait inspiré l’arrière-plan pour le film Avatar! Et c’est vrai; je l’ai vu!

C'est jolie, non?
C’est jolie, non?

En tout cas, dès que nous sommes arrivés à Huangshan, nous avons fait une petite pause dans un village, entouré d’un lac et des vieilles maisons. Je me suis souvenue qu’il faisait très chaud et humide mais effectivement, c’était l’été!

Après le déjeuner, nous avons commencé à monter des montagnes dans le cadre de notre excursion à Huangshan. Comparé avec la chaleur en bas, il faisait frais tandis que nous montions et il y avait aussi un peu de vent froid lequel j’ai bien aimé. Heureusement, la montée n’était pas trop fatiguante et nous n’avons pas marché sur des chemins dangereux, plutôt avec des pas bien marqués, alors c’était sûr!

La montée...
La montée…

Nous avons passé deux heures en faisant la randonnée, et après nous sommes revenus dans l’hôtel (ben, la cabine) afin de nous reposer avant que nous fassions la même chose le lendemain. Moi, mes jambes et mes pieds faisaient mal, ouf!

Le lendemain, nous avons pris le petit déjeuner et puis nous avons continué à monter des montagnes. La randonnée a duré deux ou trois heures et au total, nous sommes montés vers 1860 mètres! Nous sommes arrivés au sommet de la brillance, dit “Brightness Peak” en anglais, mais malheureusement, il faisait nuagueux du coup nous n’avons pas trop vu le sommet- c’est dommage! Par contre, j’ai pris cette photo afin de vous montrer quelque chose similaire:

La nature parfaite.
La nature parfaite.

À ce point, nous avons décidé de descendre les montagnes; ma mère était fatiguée, alors nous n’avons pas continué la montée en haut. Nous avons quitté la cabine, avons pris le funiculaire, et sommes arrivés en bas au niveau de la mer (“sea level”) où il faisait encore très chaud et humide. Nous sommes allés à un petit salon de massage où nous sommes traités aux massages aux pieds. C’était bien…

Notre séjour à Huangshan a terminé après le massage et alors nous y sommes partis pour la prochaine destination en Chine. Bien que nous ayons passé qu’une nuit à Huangshan (similaire à Hangzhou), je l’ai trop aimé et à mon avis, c’était le moment le plus marquant pendant notre visite cet été. Moi, j’aime la nature et faire la randonnée pour explorer la beauté de la région. C’est vrai que Huangshan a un air mysterieux aussi avec le brouillard et les grandes montagnes…et c’est parfait.

Bref, on va continuer avec la prochaine destination pendant ma visite en Chine en 2011. Le prochain: Wuzhen, Chine!

Destination: Santa Margherita Ligure et Portofino, Italie

Salut!

Bon, vous êtes au courant de mon séjour en Cinque Terre pendant le début de mai, car je l’ai écrit récemment sur ce blog. Si vous n’avez pas encore lu mes posts, vous pouvez commencer par ici.

C’est vrai que j’ai visité les cinq villages là-bas, mais je ne les ai que visité pendant mon temps en Italie. Avec une assistante, on a fait une excursion d’une journée aux Santa Margherita Ligure et Portofino, deux villes qui sont situées à proximité de la Cinque Terre (ben, deux heures par train, mais ça va…).

Au début, je ne pensais pas à visiter des autres endroits en Italie, parce que j’ai eu envie de rester en Cinque Terre et y explorer autant que possible. Par contre, l’assistante avec qui je voyageais m’a proposé qu’on visite Santa Margherita et Portofino, car elle a voulu y aller. Bien que je n’aie que cinq jours en Cinque Terre (cinq jours= cinq villages), je me suis rendue compte d’avoir plus du temps que j’ai imaginé, du coup il était possible de visiter des autres villes italiennes. Donc, j’ai décidé d’aller à Santa Margherita et Portofino!

On a commencé à 10h00, en prenant le train à Rapallo où on a commencé à faire la randonnée à pied à Santa Margherita Ligure. La promenade n’a pas duré trop longue, peut-être 40 minutes maximum. On y est arrivée à midi et a fait un petit pique-nique près du port. Santa Margherita Ligure est ville du hôtel (c-à-d “resort town,” en anglais) où les touristes peuvent regarder la mer et s’amusent dans le centre ville. Malheureusement, le temps faisait mauvais ce jour-là: sombre, gris, orageux. Il ne pleuvait pas (ouf!), mais l’atmosphère s’est sapée l’humeur. 😦

En chemin à Santa Margherita.
En chemin à Santa Margherita.
Santa Margherita.
Santa Margherita.

Ensuite, on s’est dirigée vers Portofino, une autre ville du hôtel qui est connue pour son statut célébrité: beaucoup de stars visitent Portofino, comme George Clooney, et on imagine que la ville est chère (et oui, c’est vachement!).

Le temps faisait mauvais aussi à Portofino quand on est arrivée à 14h00: orageux, mais aussi venteux! L’assistante et moi nous sommes reposées au café où on a commandé des boissons. Vous savez, mon vin blanc a coûté 9 euros…juste un verre! Complètement dingue! 😛

Le port de Portofino.
Le port de Portofino.

Bref, on n’a pas passé beaucoup de temps là-bas, car bien que la ville soit touristique, il n’y a rien de choses à faire! C’est juste le port et le statut célébrité qui s’attirent. On est revenue à Rapallo où on a pris le train en Cinque Terre. Après une journée de la randonnée, on était fatiguée!

En général, Santa Margherita Ligure et Portofino sont biens, même s’il y a rien de choses à faire. J’ai visité une autre région de l’Italie, au lieu de rester en Cinque Terre pendant le séjour entier, et j’ai aimé ça.

Bon, on reste une autre ville italienne que j’ai visité. La prochaine destination: Pise!

Destination: Riomaggiore, Italie

Ciao!

Voilà, c’est le dernier post de ma visite en Cinque Terre, Italie pendant le mois de mai. Bien que Riomaggiore ne soit pas le dernier village que j’ai visité, il est le plus sud, du coup je termine mes séries de Cinque Terre avec ceci.

Bon, comme j’avais déjà écrit sur mon post de Manarola, j’avais rencontré une malaise pour faire une randonnée ensemble à partir de Riomaggiore à Manarola. Alors, on a pris le train de Corniglia (où on restais) à Riomaggiore pour commencer le trek.

On est arrivée à Riomaggiore environs 11h00 et on y a exploré un peu. À mon avis, j’ai trouvé que ce village était le plus belle que les autres, même si Vernazza (considéré le “plus joli” dans la Cinque Terre). En fait, le plan de Riomaggiore ressemble beaucoup à celui de Vernazza, avec des grandes maisons colorées et situées près du port. Il est vrai que j’ai pris beaucoup de photos du joli village; je pense que j’ai passé 15-20 minutes juste pour prendre des “meilleures” photos de Riomaggiore- ne jugez pas! 😛

Les maisons regardent vers la mer.
Les maisons regardent vers la mer.
Riomaggiore!
Riomaggiore!

On a flâné un peu dans le centre ville où on a vu des magasins qui vendent des citrons, des huiles de citron, et des autres produits au goût de citron- la Cinque Terre est connue pour ses citrons! 😛

Beaucoup de citrons!
Beaucoup de citrons!
Au centre ville.
Au centre ville.

On n’a pas passé beaucoup de temps à Riomaggiore, car il faut commencer à faire la randonnée à Manarola avant d’être trop tard. Mais j’ai bien aimé Riomaggiore et je crois qu’il offre des plus jolies vues de la Cinque Terre (ainsi que Corniglia).

Dans l’ensemble, la Cinque Terre m’a plaît beaucoup, et je suis contente d’avoir visité une région distinctive en Italie avant de partir aux USA. C’était un voyage incroyable et je ne regrette rien.

Bon! Quoique j’aie déjà terminé mes posts de la Cinque Terre, je vais vous offrir plus des posts de mon voyage après la Cinque Terre. Avant de partir (finalement!), j’ai aussi passé du temps aux autres villes italiennes et je vais vous raconter mes aventures là-bas la semaine prochaine! Alors, ne quittez pas encore! À plus tard! 😀