J’ai déménagé!

Salut!

Ça faisait longtemps que je n’ai pas fait un “update” de ma vie en France, mais en tout cas, j’ai des nouvelles: j’ai déménagé! En fait, je viens de changer des appartements moins il y a une semaine, et je suis en train de m’installer maintenant.

Je n’ai pas changé la ville dans laquelle j’habite, mais juste l’appart. Depuis les deux mois après je suis revenue en France, beaucoup de choses sont arrivées: j’ai commencé ma deuxième année en travaillant à la fac, j’ai des nouvelles colocs dans mon ancien appart, et j’ai fait des petits “day trips” aux autres régions en France, pas trop loin de ma ville.

J’avais pensé que je habiterais à l’appart où j’ai habité l’année précédente. Même si j’avais eu des disputes avec mes anciennes colocs (“roommate drama”), elles ont déménagé à la fin de l’année scolaire et j’avais pensé que cette année sera différente, surtout mieux. Également, j’ai eu beaucoup de choses dans ma chambre qui s’accumulaient pendant l’année, et du coup ça serait plus facile à rester dans l’appart pour ne pas stresser par le déménagement.

Mais en septembre, deux nouvelles colocs sont arrivées à la colocation. Elles étaient étudiantes à la fac (première année licence) et au début, elles étaient biens– mais après moins de deux semaines, je me suis rendue compte qu’elle n’étaient pas très…sympa. Elles étaient bruyantes pendant le soir, elles ont invité leurs amis à l’appart pour fêter, même pendant la semaine (et pas de weekend), elles n’ont jamais fait la vaisselle, et elles n’ont pas sorti la poubelle. En gros, elles étaient dégueulasses, et même si j’ai parlé avec elles (pour nettoyer l’appart), elles ne l’ont pas entendu. Ça m’a frustré, et à la fin de septembre, j’ai décidé de trouver un autre appart.

Après plusieurs visites, j’ai choisi un studio pas trop loin de mon ancien appart. Ce que j’ai préféré, c’est pour habiter toute seule, car je ne voulais plus de “drama” avec des colocs. J’ai signé le bail au début d’octobre, et puis j’ai reçu des clés. Pendant deux semaines, j’ai déménagé doucement (car j’ai eu beaucoup de choses) et enfin, je viens de déménager complètement ce weekend! Il reste toujours beaucoup de choses à faire, mais pour l’instant, je suis contente d’être ici, avec mon espace privée et pas de colocs.

Voici des photos de mon nouvel appart!

La chambre.
Salle de bains.
La vue.
Advertisements

L’après-midi à la plage!

Bonjour!

Cet été, j’ai été chez moi à Los Angeles. Il y avait un jour en août quand je suis allée à la plage avec une amie et on a passé du temps tranquillement à côté de l’océan Pacifique. Le temps faisait beau, et le paysage était trop joli.

Donc, je partage des photos que j’ai prise pendant cet après-midi. J’espère qu’elles vous plairont!

20180814_151344

20180814_151312

20180814_161228

20180814_162634

20180814_173126

20180814_175717

20180814_180343

Une journée à LACMA!

Bonjour, tout le monde!

Pendant le mois de juillet, j’ai passé une journée à LACMA (Los Angeles County Museum of Art). Grâce au musée, j’ai eu l’occasion d’y aller gratuitement pour voir tous ce qu’on peut voir dans le monde d’art.

LACMA n’est pas proche chez moi– au moins, il faut prendre 45 minutes à une heure, parce qu’il y a trop d’embouteillage à Los Angeles, ce qui est malfamé partout. Donc, je suis sortie la maison assez tôt du matin afin d’y arriver à une bonne heure (10:00) pour rencontrer des amis avec qui je vais passer du temps à LACMA.

J’y suis arrivée à 9:30 et il fallait que je trouve un stationnement près du musée. C’est vrai qu’il y a du parking à LACMA, mais il coûte très cher, environs $16/jour et je n’ai pas eu envie de payer pour cela. Alors, j’avais entendu qu’on peut trouver du stationnement gratuit sur la rue residentielle juste à côté du musée, si les places ne sont pas encore complètes. Heureusement, je suis arrivée tôt, et du coup, il y avait plusieurs places lesquelles je pouvais stationner la voiture. Le succès!

“Levitated Mass” par Michael Heizer.

Après avoir la stationné, j’ai traversé la rue et je suis entrée le musée où j’ai obtenu un ticket gratuit pour accéder des expositions. J’ai attendu mes amies qui étaient toujours en circulation (ah, c’est Los Angeles…). Pas grave, parce qu’elles sont arrivées à 11:00 et nous avons passé le reste du temps au musée.

Considéré comme “le plus grand musée contemporain à la côte ouest des États-Unis,” LACMA est situé sur le “Miracle Mile,” une rue connue près de Beverly Hills et West Hollywood. Il a plus de 150,000 oeuvres à voir, ainsi que l’exposition connue “Urban Light” où on peut prendre des photos de cela, pendant la journée ou la soirée. Moi, j’avais y visité il y a deux ans, mais pendant la nuit pour juste prendre une photo avec “Urban Light.” Je n’avais pas accédé le musée, et alors cet été, j’ai décidé d’y entrer enfin.

Panorama de “Urban Light.”
Sous les réverbères de “Urban Light.”

Mes amies et moi, nous avons passé du temps en visitant deux batîments de LACMA. Au total, il y a six batîments séparés du musée: il faut passer deux jours (au moins) pour voir tous ce qu’on peut voir à LACMA! Nous n’avons pas eu du temps, malheureusement, du coup nous avons choisi des expositions spécifiques que nous voulions voir. Nous avons visité le batîment Ahmanson qui avait une grande collection d’oeuvres d’art durant les siècles: il y avait des classiques de Pablo Picasso et Jackson Pollack, ainsi que les plus contemporains des artistes du coin (dit aussi “Los Angelenos”). Il y avait six étages du batîment, je crois, mais nous n’avons visité qu’un étage et il était déjà trop!

“Ceci n’est pas une pipe” par René Magritte.
“Campbell Soup Can” par Andy Warhol.

Ensuite, nous avons quitté le batîment Ahmanson et avons traversé la passerelle à un petit étang dehors du pavillon d’art japonais, pour voir une exposition sur l’eau, dit “Three Quintains (Hello Girls)” par Alexander Calder, un sculpteur de qui j’ai vu son autre oeuvre (“l’Aigle”) à Seattle cet été plus tôt. Quelle coincidence!

“Three Quintains (Hello Girls)” par Alexander Calder.

Nous avons enfin visité le batîment Broad Contemporary Art Museum, dans lequel nous avons regardé plus des oeuvres des artistes “Los Angelenos.” Il y avait plus des expositions (moins de peintures par rapport en Ahmanson). Aussi, il fallait prendre l’escalator en haut pour accéder le batîment et on peut voir une belle vue de Los Angeles sur la terrasse. Dedans, il y a l’exposition “Miracle Mile” (comme la rue éponyme) et aussi une exposition qui représente le futur de Los Angeles…”hi-tech!” Assez cool, je croyais.

Les lumières à Broad Contemporain Art Museum.
“Miracle Mile.”

Vers 13:00, nous avons terminé notre visite de LACMA. Bien que nous n’ayons pas vu tous ce qu’on peut voir, je pense que les expositions vues étaient plutôt incroyable. C’est bizarre, mais après mes expériences de visiter beaucoup de musées en Europe et, plus récemment, à Seattle (surtout à Chihuly Garden and Glass), je crois que j’apprécie plus l’art. Bon, je ne suis pas “snob” de l’art, mais plutôt quelqu’un qui aime regarder des jolies oeuvres et qui essaie de trouver des sens de celles-ci. Je voudrais revenir à LACMA pour regarder plus des expositions…et avoir plus du temps pour faire ça!