Destination: Kyoto, Japon (Partie 2)

Salut!

Si vous n’avez pas encore lu la première partie de mon séjour à Kyoto, lisez-la ici: Destination: Kyoto, Japon (Partie 1). Mais on continue avec la deuxième partie de Kyoto. C’est parti!

Alors, on s’est reveillé à une bonne heure afin d’aller à Kiyomizu, un temple connu à Kyoto. Il est site UNESCO, je crois, situé sur une colline qui donne sur la ville. Le temple est aussi connu pour sa structure; il n’est aucun clou qui s’attache aux rondins qui composent le batîment. Il consiste en des rondins semi-coupés et puis empilés comme un puzzle- c’est cool, non?

Aussi, c’est une tradition pour les gens qui sautent du quai de temple; si on survit le saut, on s’accorderait un souhait. Par contre, on ne peux plus faire aujourd’hui, pour la sécurité, évidemment. C’est dommage (même si je ne voudrais pas le faire, de toute façon!).

Le temple Kiyomizu.
Le temple Kiyomizu.

Après, on est revenu à l’hôtel, où on a pris le petit déjeuner et ensuite on est parti afin de flâner au long de Takesegawa, un canal pittoresque.

Sur le canal Taksegawa.
Sur le canal Taksegawa.

On a continué à Higashiyama, un quartier près de Kiyomizu. En fait, le quartier est situé comme niveaux, où il y a quelques niveaux accessible par des escaliers. Il y a Ninezaka (le deuxième étage) et Sannenzaka (le troisième étage), et chaque étage a des magasins de souvenirs, des restaurants, etc. Beaucoup de choses touristiques, évidemment. On y a flâné avant de prendre le déjeuner.

Un magasin qui vend des parapluies??
Un magasin qui vend des parapluies??
À Higashiyama.
À Higashiyama.

On a pris un déjeuner italien-japonais qui était agréable, même si un peu trop (il y avait trois plats et ils étaient lourds. Avec du pain aussi!). Franchement, après la bouffe, j’ai plus eu faim. 😛

Après le déjeuner, on est revenu à l’hôtel où on s’est reposé un peu avant de ressortir cet après-midi afin de visiter et flâner dans le quartier du shopping, Shinkyogoku. J’ai eu envie d’y visiter et j’y suis allée avec des autres gens de mon voyage organisé, mais je ne me suis pas sentie bien. Je reglais cette semaine et j’ai eu des crampes très mauvaises, ainsi que la combination de l’humidité et le repas lourd. Du coup, pendant la visite, j’ai souffert beaucoup. Ce n’était pas drôle, pas du tout. 😦

Le quartier Shinkyogoku.
Le quartier Shinkyogoku.

Alors, j’ai décidé de revenir à l’hôtel, et j’ai passé le reste de la journée dans ma chambre. Je n’ai pas mangé de dîner et je me suis reposée afin de diminuer la douleur du ventre. Ah, c’est pénible!

Malgré le mauvais après-midi, je crois que j’ai passé le matin assez bien. Beaucoup de visites ce jour-là, et en fait, j’ai acheté un frappuccino au goût du cheesecake à Starbucks avant de revenir à l’hôtel. Je l’ai acheté, parce que mon amie qui a habité au Japon pendant ses études à l’étranger m’a dit que des Starbucks japonais a des boissons intéressantes et m’a encouragé à goûter une boisson de saison, alors le goût du cheesecake. Je l’ai goûté et ce n’était pas mal! Il avait le goût du cheesecake: crémeux, épais, et de vanille. Ça me faisait plaisir!

En tout cas, je comprends qu’on ne peut pas rester en bonne forme tous les temps pendant le voyage, même si celui d’outre-mer. Il y aura toujours quelque chose qui se passera et il faut l’accepter. Pour moi, j’ai eu des crampes de règles (un peu embarrassant, mais n’importe quoi), et c’était okay si j’ai décidé de ne pas continuer à explorer la ville de Kyoto surtout je me suis pas sentie bien. Il y aura toujours un autre jour pour la visite et ça c’est bien.

Bon, c’est tout pour mon séjour à Kyoto. Si vous vous demanderiez, je me suis sentie mieux le lendemain matin et après on est parti à la prochaine destination au Japon: Osaka!

À la prochain post! 🙂

Destination: Kyoto, Japon (Partie 1)

Bonjour, tout le monde!

Je continue avec mes aventures au Japon cet été! La prochaine destination: Kyoto! Puisque j’ai passé deux nuits là-bas, j’aurai deux parties, deux posts de cette ville. C’est bon? D’accord, c’est parti!

Dans le matin, on a pris le train Sagano pour un trajet pittoresque dans la campagne. J’ai entendu qu’il est mieux de visiter cette région pendant le printemps et l’automne, parce qu’on peut voir des fleurs de cerisier (très connues au Japon) et des feuilles d’automne, respectivement. Du coup, puisqu’on a voyagé pendant l’été, on n’a pas vu aucune de paysage. Mais en tout cas, la campagne est restée très jolie.

On est arrivé à Arashiyama, un quartier historique de Kyoto qui a beaucoup de temples, parcs naturels, etc. On a commencé au sentier du bambou, dit “Bamboo Walk,” en anglais. C’est la plus connue attraction dans le quartier, car elle est pittoresque avec des grands bambous minces. J’ai aimé vraiment les bambous. ❤

Les bambous à Arashiyama.
Les bambous à Arashiyama.

On est parti le “Bamboo Walk” et on a fait une petite pause à une glacerie qui vend des glaces au soja. De plus, quand on en penche à l’envers, la glace ne tombe pas! C’est magique (et délicieuse)! 😉

La glace au soja!
La glace au soja…à l’envers!

On a eu du temps libre après, afin d’explorer un peu du centre ville. Beaucoup de magasins, restaurants, et temples à regarder. Il y avait aussi le pont Togetsukyō, qui se separe deux rivières: Hozu et Katsura. C’est pas mal!

Le pont Togetsukyō.
Le pont Togetsukyō.

Pour le déjeuner, on a mangé au resto à Arashiyama. On a commandé des sashimis (comme d’habitude), mais cette fois, c’étaient les sashimis de maquereau. Miam! 😛

À l’après-midi, on est parti Arashiyama à Kinkaku-ji, un temple d’or qui est attraction très touristique. C’est peut-être parce qu’il est brillant et il n’y a pas beaucoup de temples japonais qui est comme ça…je ne sais pas pourquoi exactement.

Bref, on a fait une petite visite à Kinkaku-ji. Franchement, le temple ne m’est pas trop impressionné; c’est vrai qu’il est en d’or et brillant, mais il n’est pas trop grand et on a du mal à prendre une bonne photo du temple. Alors, c’était un peu décevant. Par contre, c’est un temple connu et on encourage des gens à visiter le Kinkaku-ji si on voyage au Japon.

Kinkaku-ji.
Kinkaku-ji.

Après le Kinkaku-ji, on est revenu à Kyoto centre où on a visité un magasin qui se spécialise en teinture (“dyeing,” en anglais). On a fait un atelier sur ce commerce, en peignant d’un tissu des stencils des étoiles, des fleurs, même si des sushis (pour moi!). C’était pas facile, mais enfin, j’ai aimé le produit final et on peut le garder.

Finalement, on est allé à l’hôtel à Kyoto, où on s’est enregistré et plus tard, on est sorti au centre ville afin de vivre la vie de la nuit. Par contre, on n’est pas resté trop longtemps dehors, parce qu’il faut se réveiller très tôt le lendemain, afin de visiter le temple Kiyomizu avant que les autres touristes y viennent. Du coup, je me suis couchée avant 21h30 ce soir.

Puisqu’on est resté à Kyoto deux nuits, je vais raconter la deuxième partie dans un autre post. Regardez-le plus tard! À la prochaine. 🙂

Destination: le train Shinkansen et le musée Miho, Japon

Salut!

On continue avec la prochaine partie de mon séjour au Japon pendant cet été:

Après avoir passé deux nuits à Tokyo, on est parti à Kyoto en prenant du train à grande vitesse (“bullet train,” en anglais) Shinkansen. Puisqu’il prend cinq à six heures par voiture de Tokyo à Kyoto, il était nécessaire de prendre quelque choses plus rapide afin d’arriver au bon temps et de pas gâcher du temps afin de s’amuser.

Le train Shinkansen.
Le train Shinkansen.

Du coup, on a pris le Shinkansen de Tokyo à Kyoto; le trajet n’a que duré deux heures et on est arrivé à 13h30. Par contre, on n’est pas resté beaucoup de temps à Kyoto, parce qu’on allait directement au musée Miho qui est situé dans les montagnes. On a pris le bus pour une autre heure, une heure et demie, et y est arrivé à 14h30.

Fondé en 1997, le musée Miho est création de Mihoko Koyama, l’une des femmes plus riches au Japon. Elle faisait la collection des arts significatifs à elle pendant quelques décennies et elle a voulu un musée qui contient tous les pièces: les tableaux, statues, tapisseries, etc. Le musée était dessiné par I.M. Pei, un architecte chinois qui a aussi dessiné le musée du Louvre à Paris- quelle coïncidence!

Avant d’entrer le musée, on a passé sous un tunnel qui ne se fait pas le perroquet (“echo,” en anglais) à cause de ce design. À la fin du tunnel, on voit un pont suspendu avec un grand arc qui semble les rayons de soleil, comme un rêve. C’est cool!

Le pont suspendu.
Le pont suspendu.

On est entré le musée, a fait une visite guidée autour des expositions, et après a eu du temps libre pour regarder des autres expositions dans le musée Miho. On a vu beaucoup d’anciennes statues de l’Asie (surtout du Japon), de l’Europe, et du Moyen-Orient. Plein de cultures dans un seul musée- c’est vraiment émouvant. Bien qu’on ne puisse pas prendre des photos dans le musée, j’ai plutôt pris des photos du paysage dehors du musée. Pendant la visite, il y avait beaucoup de brouillard qui se tombait et il a fait sembler la nature (les arbres, montagnes) cachés et mysterieux.

La nature à l'extérieur du musée.
La nature à l’extérieur du musée.

Après, on est parti du musée Miho à l’hôtel où on restait pendant la nuit. Similaire à celui à Atami, cet hôtel a eu aussi une source chaude et un sauna. Je les ai utilisé ce soir, mais j’ai trouvé que le sauna a fait trop chaud…inconfortablement. Du coup, j’ai préféré l’expérience à l’autre hôtel. Mais ce n’est pas grave.

On a dîné au restaurant dans l’hôtel où on a aussi porté des yukatas afin de prendre un repas traditionellement japonais. Plus du sashimi, des légumes marinés, et de la soupe miso. Miam! 😛

Le dîner.
Le dîner.

Enfin, on est revenue ses chambres respectives, fatigués mais contents d’avoir fait une autre journée agréable au Japon. Il faut se reposer, car on serais retourné à Kyoto lendemain afin de visiter ses sites là-bas.

Plus de mes aventures plus tard! 🙂