Destination: Pérouges, France

Bonjour!

Pendant mes vacances à Lyon cet octobre, j’ai aussi fait des petites excursions de la journée aux autres villes dans la région. Après avoir recherché où je pouvais aller, j’ai décidé de visiter deux petites villes: Pérouges et le palais Idéal du Facteur Cheval. J’ai organisé deux jours afin de les voir, parce que les deux ne se sont pas très proches. En tout cas, j’ai voulu commencer avec le palais Idéal et puis Pérouges le jour après.

Puisque le premier est un peu difficile à arriver par le transport commun, je devais organiser bien comment y aller: il fallait prendre un train de Lyon à 6:20 vers Saint-Vallier et puis prendre un bus régional à Hauterives, un petit village où le palais Idéal est. Et pour revenir à Lyon, il fallait reprendre le bus vers midi et puis le train, en revenant à Lyon vers 13:30. C’était un défi, mais faisable quand même. Du coup, j’ai mis mon réveil pour me réveiller à 5:30 et je me suis couchée la nuit avant le départ.

Cependant, quand je me suis réveillée le lendemain, j’ai vu mon réveil et il était 6:05! En fait, je me suis trompée quand j’ai mis mon réveil: je l’ai mis pour le jour suivant! Du coup, il était trop tard pour prendre le train (et le bus) au palais Idéal…j’étais deçue (et un peu fâchée), mais c’était pas grave. Ce que j’ai décidé de faire, c’est pour changer l’itinéraire: j’irais à Pérouges et puis le palais Idéal le jour après. Heureusement, le bus à Pérouges avait plus de service que celui de palais Idéal (et pas si tôt!), alors j’ai pris le bus à 8:30 près de l’hôtel Dieu et suis allée à Pérouges.

45 minutes plus tard, le bus m’a déposé à Meximieux, une ville juste à côté de Pérouges. Pour aller à la ville médievale, il faut marcher un kilomètre sur une petite colline, du coup je l’ai fait et y suis arrivée vers 10:30.

Avec 1200 habitants, Pérouges est petite. Puisqu’elle est un village médievale, il y avait des rues pavées, des batîments pavés, et beaucoup de charme. C’est une ville touristique, surtout pendant l’été quand tout le monde est en vacances. Quand j’y ai visité, il y avait moins des gens, ce que je préfère afin de profiter bien.

Je suis entrée par la porte Bas et puis j’ai suivi la rue des Rondes sur la péripherie du village. Ensuite, j’ai traversé la rue pour arriver à la place du Tilleul, la place principale de Pérouges avec des vieux batîments, des jolies fleurs, et un arbre de 200 ans. Très pittoresque!

Rue des Rondes.
Place du Tilleul.
Des jolies fleurs sur l’hostellerie.

Sur l’autre côté de la rue des Rondes, il y a une petite boulangerie qui vend la galette pérougienne qui est une tarte du sucre…littéralement! J’ai acheté une tranche et c’était si délicieuse! Simplement, elle consiste en sucre et du beurre, mais je l’ai bien aimé– je regrette que je n’aie pas acheté plus!

À Pérouges.
Galette pérougienne.

J’ai aussi visité Meximieux, particulièrement son château; il était fermé ce jour-là, mais puisqu’il est situé sur une colline, je pouvais voir Pérouges en distance pour prendre une photo.

Pérouges en distance.

Enfin, je suis revenue à Pérouges pour explorer un petit peu plus et puis je suis revenue à Meximieux pour trouver une boulangerie ouverte (j’y suis allée lundi, du coup beaucoup de boulangeries sont fermées). J’en ai trouvé une, et j’ai acheté une formule déjeuner pour manger pendant que j’attends le bus pour revenir à Lyon. J’ai pris le bus vers 12:30 et je suis revenue à Lyon vers 14:00. C’était une visite courte, mais quand même une visite bien amusée.

Plus des posts à venir– à bientôt!

Advertisements

Randonnée #2: La Tour-en-Jarez, France

Salut!

Comme j’ai écrit il y a quelques jours, j’ai décidé de créer les nouvelles séries sur mes randonnées en France (et un peu partout du monde). La dernière fois, je vous ai montré la randonnée que j’ai fait à Rochtaillée dans la région Loire et cette fois, je vais partager ma randonnée dans une autre part de la Loire.

Alors, le weekend après Rochetaillée, j’ai fait une autre randonnée avec un autre collègue avec qui je travaille. Au début, on a pris le déjeuner ensemble chez lui ce dimanche, et j’ai aussi rencontré sa femme et sa fille. On a fait des bonnes conversations en français et avec un peu de vin, c’était un repas agréable.

Après avoir terminé le déjeuner, mon collègue et moi avons commencé la randonnée près chez lui: il habite aux alentours de la ville, du coup il n’habite pas trop loin des collines vertes et vallonnées. Il faisait beau ce jour-là, même un peu chaud pendant qu’on a traversé les autoroutes et est entré les petits bois.

La randonnée.
Avec mon collègue.

Pendant qu’on a fait la randonnée, on s’est parlé des propres expériences comme expatriés en France. Mon collègue est irlandais et il habitait en France depuis 20 ans: il a épousé une française et alors il a bien établi une vie française ce que je trouve trop sympa. Ce n’est pas ce que je voudrais faire moi-même, mais en tout cas, on a passé du temps agréablement. Au même temps, j’ai vu des collines tous autours du paysage et je suis tombée amoureuse de celles-ci.

Les collines.

On a passé devant quelques fermes avec les vaches dans les granges. Comme une fille qui vient de la ville, je suis toujours étonnée par la nature: même si je faisais déjà des randonnées en France depuis deux ans, c’est la nature qui continue à m’impressioner.

Enfin, on est arrivé au sommet des collines. Avant de descendre, on a pris un moment pour regarder la vue de la ville avec plus des collines au fond. Malheureusement, mes photos de la vue sont trop sombres, mais je vous jure que la vue était incroyablement jolie en réalité.

La vue en haut.

On est descendu pour revenir chez lui. Il y avait des boîtes aux fleurs colorées et je les ai trouvé trop mignons– il a fallu que je prenne des photos!

Les fleurs colorées.

Une heure (et demi) plus tard, on est revenu chez lui. En fait, je lui ai demandé l’endroit de notre randonnée et il m’a dit qu’il s’appelle “la Tour-en-Jarez” et c’est un commun de la ville dans laquelle j’habite. Après avoir fait une petite pause chez lui, en buvant de l’eau, mon collègue m’a conduit chez moi au centre-ville et effectivement, j’ai terminé ma journée.

J’espère que je pourrai faire plus des posts sur mes randonnées en avenir. On verra bientôt!

Randonnée #1: Rochetaillée, France

Salut, tout le monde!

Avant d’aller en France pendant ma première année comme assistante de langue, je n’ai pas eu beaucoup d’expériences avec la randonnée. C’est parce que j’ai grandi dans une grande ville (Los Angeles) et puisqu’il y a plusieurs endroits aux alentours pour la faire, ils sont trop loin de moi et aussi je n’ai pas eu d’intérêt.

Du coup, ça a changé quand je suis allée en France en 2015: je suis devenue amis une fille qui aimait faire la randonné et alors on a passé beaucoup de temps pour faire des excursions de la journée partout en Normandie où on a habité. On a fait des randonnées aux villes comme Étretat, les plages de debarquement, Le Mont Saint-Michel, etc. J’ai aussi fait des randonnées aux autres endroits en Europe, par exemple à Cinque Terre en Italie et les montagnes de Zakopane en Pologne. Maintenant, j’aime bien être dehors de la maison pour explorer ce que l’endroit peut m’offrir– la nature, la beauté, la tranquilité…

Donc, j’ai décidé de commencer les petites séries des randonnées que j’ai fait en France. J’habite près d’un parc régional cette année pour mon travail, du coup j’espère que je pourrai le visiter, ainsi que faire plus des explorations partout le pays.

Pour ce post, je commence avec la première randonnée que j’ai fait quand je suis revenue en France cet été. Au début, je suis restée avec mon collègue qui a habité aux alentours de la ville, près des montagnes de la région. Le premier weekend où j’étais là, on a pris un déjeuner familiale (aka “Sunday lunch”) et à l’après-midi on est partie à Rochetaillée, un village mediévale à peu près cinq kilomètres chez elle. La randonnée était en montée (“uphill”) et avec des ventres bien mangés du repas, c’était un peu difficile à arriver. Mais quand même, les vues de la ville étaient si jolies, ainsi que les sentiers sur lesquels on marchait.

Après une heure et demi, on est arrivée à Rochetaillée. Mon collègue m’a montré de l’église ancienne du 14ème siècle, et on a flâné un peu sur les rues étroites pour aller au château en ruines où on est le montée et a vu le village entier ce qui était incroyable. J’ai vu aussi les contreforts du parc régional et ses collines luxuriantes et ça m’a inspiré à le visiter bientôt.

Le village de Rochetaillée.
Un vieux batîment dans le village.
La vue du château.

On est revenue chez elle après, en prenant d’une route différente. En fait, on s’est perdue un peu au forêt, du coup, on a pris deux heures pour la rentrée– aussi, il a commencé à pleuvoir un peu pendant la marche! Heureusement, on a apporté des parapluies…enfin, on est arrivée chez elle juste après 19h00, fatiguées mais contentes avec la randonnée.

Dans le forêt.

J’espère que ce post vous plaît– comme j’ai écrit, je voudrais faire plus des posts sur mes aventures de la randonnée, alors on verra la prochaine fois! À bientôt.

Je reviens en France (encore!)

Bonjour à tous!

Le temps est venu…je reviens en France!

Comme vous savez, j’y travaillais depuis deux ans en tant qu’une assistante de langue, en enseignant d’anglais au niveau secondaires (au collège et au lycée). Pendant ces deux ans à l’étranger, je vivais la vie française, ainsi que j’apprenais la culture et j’améliorais mon français. Je voyagais aussi partout du pays et en Europe, en découvrant ma passion du voyage. Malgré les difficultés et les défis, mes expériences en France m’ont beaucoup changé– je ne regrette pas la décision d’y aller.

Cette année sera la troisième fois comme enseignante d’anglais. Par contre, je ne serai plus d’une assistante– en fait, j’ai été acceptée comme lectrice d’anglais en juin, après plusieurs mois en faisant beaucoup de candidatures aux douzaines des facultés partout en France. Carrément, je suis chancheuse d’avoir obtenu ce poste surtout après quelques entretiens (et beaucoup de stresse)…mais je suis si contente à la fin!

Alors, je serai où cette année? Pendant mon travail en tant qu’une assistante, j’habitais en Normandie, mais en tant qu’une lectrice, je vais déménager une autre région plus sud. Cette fois, je serai pas trop loin de Lyon; je connais un peu de cette partie de la France, mais je connais pas la ville dans laquelle je vais travailler– du coup, il va être une aventure! Je suis nerveuse, mais aussi j’ai hâte de m’embarquer dans cette nouvelle année de l’enseignement.

Je pars demain, et alors il faut continuer à faire ma valise pour y aller. Dès que j’y arriverai, je dois faire beaucoup de choses: trouver un logement, préparer mes cours, etc. ce que je n’ai jamais du faire pendant mon temps comme assistante: c’est à dire que j’ai eu mon propre logement et j’ai eu de l’aide pour organiser ce que je voulais enseigner. Cette année sera différente, plus des responsibilités…surtout je suis inquiétée quant au logement puisque je n’ai jamais en trouvé logement toute seule, mais je pense que tout va être bien à la fin. Si vous avez des conseils pour moi, je voudrais bien les écouter!

Puisque je serai occupée à partir de demain (le voyage, la recherche de maison…), je serai absente de ce blog. J’espère que je peux reprendre mes posts bientôt, mais en tout cas, je vous promis que je reviendrai ici plus tard– c’est juste pour m’installer bien. Si vous avez des conseils encore pour être un(e) lecteur/lectrice “excellent(e),” n’hésitez pas à m’en dire!

Merci pour tous, et je vous souhaite une bonne journée. À plus tard (et bon voyage)!

Une journée à la plage!

Bonjour!

Puisque j’habite à Los Angeles, il faut que j’aille à la plage, non? Par contre, ce n’est pas le cas…en fait, je ne suis pas fan de la plage pour quelques raisons: 1) l’océan est sale, 2) je n’aime pas la sensation des sables sur mes pieds, et 3) il fait trop chaud, surtout pendant l’été. Très bizarre, je sais, parce que je suis californienne, mais depuis mon enfance, j’étais comme ça.

Cependant, alors que je grandissais, je viens d’aimer la plage peu à peu. Je ne l’aime pas toujours, mais par rapport à mon enfance, je ne la déteste plus. Je pense ce que la culture californienne, en tant qu’une lycéenne et étudiante, qui m’a fait plus tolérante de la plage– c’est parce que beaucoup de mes ami(e)s aiment y aller, du coup la majorité de nos excursions était là-bas.

À Los Angeles, il y a plein de plages partout– par exemple, il y en a plusieurs très touristiques comme Santa Monica et Venice Beach, mais d’autre côté, il y en a plusieurs moins populaires mais jolies quand même. Moi, j’habite près de Redondo Beach ce qui est assez débordée pendant l’été, mais plutôt avec des gens du coin. Elle est plus petite, ainsi qu’elle est située un peu plus loin du centre-ville (dans les banlieues, en fait). Au long du littoral de cette région de Los Angeles, il y a un groupe des autres petites plages comme Hermosa et Manhattan Beach, toutes qui sont jolies aussi.

Alors, j’ai passé cet été en allant de la plage plusieurs fois, plus ce que je faisais pendant mon enfance! J’y allais toute seule et avec les amies, et là-bas je nageais, me faisais bronzée, et m’amusais avec la beauté de l’océan Pacifique. Au moins, j’y allais une fois par semaine pour courir au bord de l’esplanade.

La plage a l’air de solitude, même s’il y a des gens. Je peux m’imaginer en flânant le long des vagues et en réfléchissant à la vie, comme une romantique (ce que je suis!). Mais aussi, la plage a l’air de la communauté, des souvenirs partagés avec mes amies avec qui je grandissais à Los Angeles. Malgré nos vies occupées comme adultes, on continue à rester amies et on continue à se voir tandis qu’on est en ville. La plage est où on peut se retrouver, pour prendre des nouvelles ensemble. On peut passer deux, trois heures en se parlant de n’importe quoi et on s’amuse bien (et à la fin prendre des coups de soleil!).

Carrément, la plage va me manquer quand je pars en France– cette fois, je serai dans une région enclavée (“landlocked”), du coup il va être un peu plus difficile à accéder la plage. Cet été m’a fait plaisir, ainsi qu’il a renouvelé ma reconaissance de ma ville natale et tous ce qui l’ont.