Enfin…je rentre!

Bonjour, tout le monde!

Je sais que j’étais absente sur ce blog depuis le début de cette année. Également, je n’écrivais pas regulièrement depuis la fin du novembre, car je voyageais pendant deux mois après mon premier semestre en tant qu’une lectrice d’anglais à la fac. Et le fait que je n’utilisais pas beaucoup de français pendant mes voyages, bon, c’est un peu bizarre que je la reutilise (c-à-d je suis un peu “rusty”). Mais je suis certaine que je parlerai français avec la fluidité après une ou deux semaine(s) quand je reviens à l’école pour commencer mon deuxième semestre de l’enseignement.

Alors, il y avait trop de choses qui se sont passées depuis mon absence– oui, plein de voyages, mais aussi plein de choses personnelles dans ma vie: des amitiés perdues, des problèmes avec la colocation, des climats intolérables…il y avait du bonheur, mais aussi de la tristesse et le stress, et c’est vrai que le mois du janvier est le pire de l’année. Et du coup, j’avais décidé d’être sûre de minimaliser des mauvais effets du mois avec les voyages– heureusement, ça marchait bien, mais c’est quand je rentre chez moi à la fin que la realité s’est arrivée.

Pour l’instant, je fais une pause de voyager et j’espère que je pourrai voyager encore une fois à partir du mai. Ces voyages passés m’ont fait fatigué, même si je me suis bien amusée. Mais il faut me reposer et il faut être sérieuse avec mon travail pendant ce deuxième semestre. Également, je dois économiser de l’argent, car les voyages lesquels je veux faire plus tard seront assez chers, surtout en Islande et aux Balkans. Si, il y aura des petites vacances en février et en avril, mais juste une semaine chacunes, et alors, je ferai juste des petites excursions de ma région en France et ça sera tout.

En tout cas, je suis là, et je vais essayer de blogger regulièrement à ce point-là. Je ne suis plus en vacances et je viens de finir mes cours du Master en décembre, du coup j’ai plus du temps libre pour écrire. Je commencerai à publier des posts de mes aventures pendant cet hiver à partir de la semaine prochaine, et je pense que ce blog sera occupé avec ces aventures jusqu’au mois du mars (au moins!).

Je vous remercie de me soutenir sur mon blog, même avec l’absence. Passez une bonne journée, et à plus tard!

Advertisements

Bonne année 2018!

Résultat de recherche d'images pour "bonne annee gif"
Source: Tenor.

Bonne année, tout le monde!

Aujourd’hui, c’est le premier jour du nouvel an. Après avoir célébré le Reveillon hier soir (avec un peu trop d’alcool, mais beaucoup de bonheur avec mes amis), je tourne mes yeux vers 2018 et même si je ne sais pas ce qui va se passer dans cette nouvelle année, j’espère que tout va passer bien!

Je sais que beaucoup de gens croient que 2017 a été “chiante,” et oui, je suis d’accord avec eux. C’était des trucs de la politique, de l’environnement, et des choses globales qui n’ont pas été très bien, surtout aux États-Unis avec le nouveau président (qui je déteste…c’est pourquoi j’ai décidé de rester en France pour l’instant!). Beaucoup de choses se sont arrivées en 2017, et malheureusement, plein de choses pas très agréables.

Par contre, mon année s’est passée assez bien. Quoique les actualités du monde ont été deplorables, ma vie personnelle était plus stabilisée. Je pense que 2017 a été plus tranquille, car je suis venue de découvrir plus ce que j’ai voulu dans ma vie. Oui, il y a beaucoup de choses que j’ai besoin d’apprendre dans ce monde, mais pour l’instant, je me sens un peu plus à l’aise avec moi-même.

En 2017, j’ai moins voyagé qu’en 2016, mais j’ai voyagé quand même. Cette fois, j’ai choisi mes destinations à voir avec plus de l’attention– j’ai bien organisé mes voyages et à la fin, je me suis bien amusée dans quelques plus pays: la Pologne, le Maroc, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne…j’ai aussi passé l’été en voyageant à l’Oregon et au Washington aux États-Unis et ce voyage m’a fait beaucoup de plaisir–j’ai découvert une nouvelle région de mon pays natal, et c’était un séjour enrichissant.

Pour travailler, je suis restée en tant qu’une enseignante d’anglais: j’ai été assistante d’anglais entre janvier et avril et puis j’ai trouvé un travail pour être lectrice d’anglais à la fac près de Lyon. Le changement du travail, ainsi que le déménagement du nord au plus sud de la France m’a changé, surtout la mentalité. Je pense que je suis plus mûre, plus à l’aise avec moi-même. J’ai plus des amis en France cette année, même s’ils sont tous expatriés– enfin, j’ai une communauté dans laquelle je pourrais m’exprimer plus facilement et j’ai beaucoup appris dans ce groupe.

Un seul mot pour décrire mon année 2017, c’est le mot “le rapprochement.” C’était une année pour découvrir, pour réaliser, et pour être plus tranquille avec la vie. Oui, il reste beaucoup de choses pas très agréables, mais il faut rester calme et perséverer quand même. Peu un peu, j’apprends et j’espère que je continuerai à apprendre dans ce nouvel an. Plus des expériences, plus de la connaissance.

Je suis toujours en vacances pendant ce janvier, du coup je reviendrai à la fin du mois pour mettre à jour tous ce que j’ai fait pendant ces deux mois des vacances! Du coup, vous pourriez s’attendre aux nouveaux posts dans quelques semaines!

Finalement…j’espère que vous passerez une bonne année 2018 avec plus des aventures, des souvenirs, et du bonheur. À bientôt!

En vacances…encore!

Salut!

Il y a deux semaines, j’ai terminé mon premier semestre comme enseignante d’anglais à la fac. C’était un semestre court, mais aussi intensif…heureusement, j’ai terminé plus tôt que le reste de mes collègues et alors j’ai plus des deux mois des vacances!

Oui, c’est incroyable…je n’ai jamais eu aussi beaucoup de temps libre que les travails précédents quand j’enseignais en Normandie deux ans avant. C’est complètement fou, mais aussi trop bon. Alors, depuis le mois de septembre et d’octobre, je cherchais des voyages pas trop chers pour mes vacances et j’en ai réservé beaucoup– en fait, je voyagerai presque sans pause (“non-stop”) pendant le premier mois de mes vacances. Après, je ne sais pas, mais je n’ai pas envie de rester chez moi pendant tout le deuxième mois.

À partir d’aujourd’hui, je serai en vacances. Puisque je voyagerai quasiment “non-stop” jusqu’à la fin de cette année (comme j’ai déjà écrit), je ferai une pause temporaire sur ce blog afin de faire m’amuser. Le voyage me fait trop contente et j’ai vraiment hâte de découvrir des nouvels endroits de l’Europe, faire plus des aventures, et tout ça.

Donc, je vais résumer mes posts regulièrement en 2018 (ouah!), mais depuis ce moment, je vais peut-être publier des petits posts pour vous dire “joyeux Noël” ou “bonne année”– on verra!

À plus tard et bon voyage (à moi)! 🙂

Destination: Pérouges, France

Bonjour!

Pendant mes vacances à Lyon cet octobre, j’ai aussi fait des petites excursions de la journée aux autres villes dans la région. Après avoir recherché où je pouvais aller, j’ai décidé de visiter deux petites villes: Pérouges et le palais Idéal du Facteur Cheval. J’ai organisé deux jours afin de les voir, parce que les deux ne se sont pas très proches. En tout cas, j’ai voulu commencer avec le palais Idéal et puis Pérouges le jour après.

Puisque le premier est un peu difficile à arriver par le transport commun, je devais organiser bien comment y aller: il fallait prendre un train de Lyon à 6:20 vers Saint-Vallier et puis prendre un bus régional à Hauterives, un petit village où le palais Idéal est. Et pour revenir à Lyon, il fallait reprendre le bus vers midi et puis le train, en revenant à Lyon vers 13:30. C’était un défi, mais faisable quand même. Du coup, j’ai mis mon réveil pour me réveiller à 5:30 et je me suis couchée la nuit avant le départ.

Cependant, quand je me suis réveillée le lendemain, j’ai vu mon réveil et il était 6:05! En fait, je me suis trompée quand j’ai mis mon réveil: je l’ai mis pour le jour suivant! Du coup, il était trop tard pour prendre le train (et le bus) au palais Idéal…j’étais deçue (et un peu fâchée), mais c’était pas grave. Ce que j’ai décidé de faire, c’est pour changer l’itinéraire: j’irais à Pérouges et puis le palais Idéal le jour après. Heureusement, le bus à Pérouges avait plus de service que celui de palais Idéal (et pas si tôt!), alors j’ai pris le bus à 8:30 près de l’hôtel Dieu et suis allée à Pérouges.

45 minutes plus tard, le bus m’a déposé à Meximieux, une ville juste à côté de Pérouges. Pour aller à la ville médievale, il faut marcher un kilomètre sur une petite colline, du coup je l’ai fait et y suis arrivée vers 10:30.

Avec 1200 habitants, Pérouges est petite. Puisqu’elle est un village médievale, il y avait des rues pavées, des batîments pavés, et beaucoup de charme. C’est une ville touristique, surtout pendant l’été quand tout le monde est en vacances. Quand j’y ai visité, il y avait moins des gens, ce que je préfère afin de profiter bien.

Je suis entrée par la porte Bas et puis j’ai suivi la rue des Rondes sur la péripherie du village. Ensuite, j’ai traversé la rue pour arriver à la place du Tilleul, la place principale de Pérouges avec des vieux batîments, des jolies fleurs, et un arbre de 200 ans. Très pittoresque!

Rue des Rondes.
Place du Tilleul.
Des jolies fleurs sur l’hostellerie.

Sur l’autre côté de la rue des Rondes, il y a une petite boulangerie qui vend la galette pérougienne qui est une tarte du sucre…littéralement! J’ai acheté une tranche et c’était si délicieuse! Simplement, elle consiste en sucre et du beurre, mais je l’ai bien aimé– je regrette que je n’aie pas acheté plus!

À Pérouges.
Galette pérougienne.

J’ai aussi visité Meximieux, particulièrement son château; il était fermé ce jour-là, mais puisqu’il est situé sur une colline, je pouvais voir Pérouges en distance pour prendre une photo.

Pérouges en distance.

Enfin, je suis revenue à Pérouges pour explorer un petit peu plus et puis je suis revenue à Meximieux pour trouver une boulangerie ouverte (j’y suis allée lundi, du coup beaucoup de boulangeries sont fermées). J’en ai trouvé une, et j’ai acheté une formule déjeuner pour manger pendant que j’attends le bus pour revenir à Lyon. J’ai pris le bus vers 12:30 et je suis revenue à Lyon vers 14:00. C’était une visite courte, mais quand même une visite bien amusée.

Plus des posts à venir– à bientôt!

Randonnée #2: La Tour-en-Jarez, France

Salut!

Comme j’ai écrit il y a quelques jours, j’ai décidé de créer les nouvelles séries sur mes randonnées en France (et un peu partout du monde). La dernière fois, je vous ai montré la randonnée que j’ai fait à Rochtaillée dans la région Loire et cette fois, je vais partager ma randonnée dans une autre part de la Loire.

Alors, le weekend après Rochetaillée, j’ai fait une autre randonnée avec un autre collègue avec qui je travaille. Au début, on a pris le déjeuner ensemble chez lui ce dimanche, et j’ai aussi rencontré sa femme et sa fille. On a fait des bonnes conversations en français et avec un peu de vin, c’était un repas agréable.

Après avoir terminé le déjeuner, mon collègue et moi avons commencé la randonnée près chez lui: il habite aux alentours de la ville, du coup il n’habite pas trop loin des collines vertes et vallonnées. Il faisait beau ce jour-là, même un peu chaud pendant qu’on a traversé les autoroutes et est entré les petits bois.

La randonnée.
Avec mon collègue.

Pendant qu’on a fait la randonnée, on s’est parlé des propres expériences comme expatriés en France. Mon collègue est irlandais et il habitait en France depuis 20 ans: il a épousé une française et alors il a bien établi une vie française ce que je trouve trop sympa. Ce n’est pas ce que je voudrais faire moi-même, mais en tout cas, on a passé du temps agréablement. Au même temps, j’ai vu des collines tous autours du paysage et je suis tombée amoureuse de celles-ci.

Les collines.

On a passé devant quelques fermes avec les vaches dans les granges. Comme une fille qui vient de la ville, je suis toujours étonnée par la nature: même si je faisais déjà des randonnées en France depuis deux ans, c’est la nature qui continue à m’impressioner.

Enfin, on est arrivé au sommet des collines. Avant de descendre, on a pris un moment pour regarder la vue de la ville avec plus des collines au fond. Malheureusement, mes photos de la vue sont trop sombres, mais je vous jure que la vue était incroyablement jolie en réalité.

La vue en haut.

On est descendu pour revenir chez lui. Il y avait des boîtes aux fleurs colorées et je les ai trouvé trop mignons– il a fallu que je prenne des photos!

Les fleurs colorées.

Une heure (et demi) plus tard, on est revenu chez lui. En fait, je lui ai demandé l’endroit de notre randonnée et il m’a dit qu’il s’appelle “la Tour-en-Jarez” et c’est un commun de la ville dans laquelle j’habite. Après avoir fait une petite pause chez lui, en buvant de l’eau, mon collègue m’a conduit chez moi au centre-ville et effectivement, j’ai terminé ma journée.

J’espère que je pourrai faire plus des posts sur mes randonnées en avenir. On verra bientôt!