Thanksgiving!

Bonne Thanksgiving!

C'est la vie américaine

Ou aussi…le jour d’Action de grâce. Mais pour ce poste, on dira “La Thanksgiving.” 😛

Alors, qu’est-ce que c’est la Thanksgiving? Simplement, c’est une fête américaine laquelle on passe du temps avec la famille ou les amis. On mange un dîner (ou le déjeuner, pour moi) avec eux.

Et vraiment, on mange BEAUCOUP.

Un dîner traditionnel consiste en plusieurs choses spécifiques: le pain de maïs, la patate douce, la canneberge (“cranberry,” en anglais), la tarte à la citrouille (ou celle aux pommes), et bien sûr, la grande dinde! On mange et mange, jusqu’à la satiété (ou plus!). On presque ne finit jamais toutes la bouffe: il y a beaucoup de nourriture qui reste et on continue à la manger jusqu’au Noel! C’est fou!

Mais pourquoi les américains mangent beaucoup pour cette fête de novembre? Qu’est ce que la raison pour ça?

Bien…c’est une longue histoire des États-Unis, mais ce n’est…

View original post 246 more words

Advertisements

Destination: Lyon, France (édition OFII!)

Salut!

Il y a une semaine, je suis allée à Lyon. Plus précisément, j’ai eu un rendezvous avec l’OFII afin de traiter mes dossiers pour être “légal” à travailler en France. Même s’il n’y avait pas une visite “fun,” quand même j’ai essayé de profiter ce que j’ai eu et pour passer une journée agréable à Lyon.

Alors, j’ai pris le train à 7:11 et je suis arrivée à Lyon Part-Dieu vers 8:00. Dès que je suis sortie la gare, j’ai marché à ma visite medicale, située à Villeurbanne, une commune environs 20 minutes du centre ville. C’est vrai que je pouvais prendre le transport, mais je n’ai pas eu envie de dépenser de l’argent et en fait, ça ne me dérangeait pas à faire une promenade à Lyon.

Ma visite medicale était à 9:00, mais j’y suis arrivée 30 minutes avant– du coup, j’ai passé l’examen tôt– en fait, je l’ai terminé à 9:00 où ma visite était prévu! En tout cas, j’ai reçu la radiographie pulmonaire et j’y suis partie.

J’ai cinq jours du temps libre avant mon autre rendezvous à l’OFII pendant l’après-midi. Du coup, j’ai décidé d’explorer la ville un peu. Bien que j’avais déjà visité Lyon deux fois avant cette visite, quand même il reste beaucoup d’endroits pas encore explorés. Alors, j’ai eu une petite liste des choses que j’ai eu envie de voir et j’y suis allée à pied (parce que je n’ai pas voulu payer le transport).

Le premier endroit que j’ai visité, c’était le parc Tête d’Or, situé au 6ème arrondissement. Le parc est vachement énorme, avec les jardins botaniques, même un zoo! Moi, je n’ai que exploré les jardin botaniques et je les ai trouvé si jolis. Il faisait beau ce jour-là (même assez chaud) et alors, il était magnifique pour se promener entre les fleurs, pour regarder les étangs qui étaient plein de nénuphars et de canards.

Les fleurs colorées.
Les étangs.
La porte dorée du parc Tête d’Or.

Ensuite, j’ai quitté le parc d’Or pour aller à la prochaine destination: le jardin Rosa Mir. Il est probable que vous ne le connaissez pas puisqu’il est un site assez caché. En fait, je l’ai découvert grâce à Rosie, une bloggeuse anglaise qui a travaillé et a habité à Lyon l’année précédente: elle l’a écrit sur son blog du jardin Rosa Mir, et après avoir regardé des jolies photos du jardin, je voulais bien y visiter quand j’étais à Lyon. Alors, j’y suis allée: c’était 40 minutes à pied et il fallait monter les collines dans le quartier Croix-Rousse. Assez fatiguant, mais enfin je suis arrivée à l’allée dans laquelle le jardin est, mais malheureusement, il était fermé! En fait, le jardin Rosa Mir est ouvert samedi après-midi (j’étais à Lyon mardi) et alors, j’étais deçu. Mais c’est pas grave: je peux y revenir plus tard cette année!

Bien que le jardin Rosa Mir ne soit pas ouvert ce jour-là, il était près du mur des Canuts, une grande fresque qui dépeint la vie quotidienne des gens du coin. Le mur est à l’echelle (“life-sized”) et j’ai eu le sentiment de m’intégrer dans le mur, avec des gens qui sont sur les escaliers et tout ça.

Panorama du mur des Canuts.

Il était 11:00 et il fallait que je revienne au centre ville afin d’être à l’heure pour mon rendezvous OFII. Bon, mon rendezvous était à 14:00, mais j’ai eu envie de prendre le déjeuner près du rendezvous pour être sûr que je ne serais pas en retard. Alors, j’ai marché pendant encore 40 minutes, en passant vers la monté de la Grande-Côte, une petite rue pavées et charmantes. Avant d’y descendre, j’ai vu une vue magnifique de Lyon sur la colline ce que j’ai trouvé sublime comme celle de la Fourvière. ❤

Vue de la colline.
Sur la monté des Grandes-Côte.

Je suis revenue au centre ville, près des Halles et de Part-Dieu où j’ai acheté une formule déjeuner au Fournil de l’Artisan, une boulangerie que Catherine avait recommandé sur son blog. J’ai commandé le sandwich saumon-ciboulette, avec une tarte au chocolat et de l’eau. Au total, elle coûtait 6,40€ ce que je trouve pas mal du tout! Et aussi, tous goûtaient bons.

À 14:00, j’ai eu mon rendezvous OFII. En fait, il passait que 45 minutes– c’était si rapide! J’étais chancheuse: normalement, les rendezvous OFII dure au minimum d’une heure– moi, j’avais eu des rendezvous OFII de 90 minutes, du coup je suis contente que cette fois, elle soit efficace.

J’ai exploré un peu plus de Lyon après et puis, j’ai pris le train à 16:30 pour rentrer chez moi, en y arrivant à 17:30. En gros, c’était une journée bien passée, même avec des choses administratives. Je sais que je vais revenir à Lyon souvent cette année et j’ai hâte d’explorer plus des endroits moins connus là-bas. On verra!

Merci de lire et à bientôt!

Une journée au musée! (Partie 2)

Bonjour!

En continuant avec ma journée aux musées il y a une semaine, je raconterai la deuxième partie de la visite. Après avoir visité le musée d’Art et d’Industrie, mes collègues et moi ont pris le déjeuner au centre ville dans un resto italien et à l’après-midi, on a continué au musée de la Mine.

Situé un peu loin du centre ville, le musée de la Mine est sur un grand terrain qui a été le site pour les mines pendant le 19ème siècle. La majorité du musée est situé dehors, avec les expositions dans des batîments différents. Il était aussi gratuit ce jour-là, du coup on a obtenu un plan du musée et on l’a exploré librement.

On a commencé dans une galerie avec des peintures et des sculptures qui répresentent l’histoire de la mine dans la ville. On a vu des centaines des uniformes des mineurs dans le prochain batîment qui ont accroché au plafond d’une grande salle spacieuse dans laquelle les mineurs ont changé leurs vêtements et ont pris la douche après une longue journée du travail. Les uniformes accrochés sur le plafond ont l’air mystérieux, ainsi que un peu effrayant ce qui serait parfait pour l’Halloween!

Les uniformes sur le plafond.

Dans les autres batîments, on a vu des machines qui ont utilisé pour faire des choses avec le métal, et aussi le charbon. Il y a un balcon juste à l’extérieur du musée qui a offert une assez jolie vue du paysage de la ville, ainsi que celle de la tour industrielle juste devant le musée où on irait pour faire une visite guidée souterraine de la mine plus tard. L’après-midi était assez froid et j’ai senti l’essence d’hiver qui arriverait bientôt.

Une machine de la mine.
La vue dehors le musée.

À 16:00, on a assisté à une visite guidée des mines souterrain, avec les tunnels et les rails avec des cars utilisé au passé. On a porté des casques comme les mineurs et on est descendu plusieurs mètres et est arrivé sous terre dans une minute. On a pris un petit voyage dans les cars sur les rails ce qui était trop cool! La visite guidée a duré une heure et on a vu des sites marqués, par ex. les radiateurs, le banc pour prendre le déjeuner entre le travail, et aussi une écurie pour les chevaux qui ont travaillé dedans!

La mine souterraine.

Après la visite guidée, on a terminé notre visite du musée– effectivement, on a terminé pour la journée après puisqu’il était déjà 17:00. On a quitté le musée et est revenu au centre ville où on s’est dit “au revoir” et est rentré chez nous. Je suis rentrée chez moi et y est arrivée vers 18:00, fatiguée mais contente avec qui s’est passée pendant la journée.

C’était une journée enrichissante avec les musées du coin dans la ville. J’ai envie de visiter plus des musées ici, alors on verra plus tard. À bientôt!

Randonnée #2: La Tour-en-Jarez, France

Salut!

Comme j’ai écrit il y a quelques jours, j’ai décidé de créer les nouvelles séries sur mes randonnées en France (et un peu partout du monde). La dernière fois, je vous ai montré la randonnée que j’ai fait à Rochtaillée dans la région Loire et cette fois, je vais partager ma randonnée dans une autre part de la Loire.

Alors, le weekend après Rochetaillée, j’ai fait une autre randonnée avec un autre collègue avec qui je travaille. Au début, on a pris le déjeuner ensemble chez lui ce dimanche, et j’ai aussi rencontré sa femme et sa fille. On a fait des bonnes conversations en français et avec un peu de vin, c’était un repas agréable.

Après avoir terminé le déjeuner, mon collègue et moi avons commencé la randonnée près chez lui: il habite aux alentours de la ville, du coup il n’habite pas trop loin des collines vertes et vallonnées. Il faisait beau ce jour-là, même un peu chaud pendant qu’on a traversé les autoroutes et est entré les petits bois.

La randonnée.
Avec mon collègue.

Pendant qu’on a fait la randonnée, on s’est parlé des propres expériences comme expatriés en France. Mon collègue est irlandais et il habitait en France depuis 20 ans: il a épousé une française et alors il a bien établi une vie française ce que je trouve trop sympa. Ce n’est pas ce que je voudrais faire moi-même, mais en tout cas, on a passé du temps agréablement. Au même temps, j’ai vu des collines tous autours du paysage et je suis tombée amoureuse de celles-ci.

Les collines.

On a passé devant quelques fermes avec les vaches dans les granges. Comme une fille qui vient de la ville, je suis toujours étonnée par la nature: même si je faisais déjà des randonnées en France depuis deux ans, c’est la nature qui continue à m’impressioner.

Enfin, on est arrivé au sommet des collines. Avant de descendre, on a pris un moment pour regarder la vue de la ville avec plus des collines au fond. Malheureusement, mes photos de la vue sont trop sombres, mais je vous jure que la vue était incroyablement jolie en réalité.

La vue en haut.

On est descendu pour revenir chez lui. Il y avait des boîtes aux fleurs colorées et je les ai trouvé trop mignons– il a fallu que je prenne des photos!

Les fleurs colorées.

Une heure (et demi) plus tard, on est revenu chez lui. En fait, je lui ai demandé l’endroit de notre randonnée et il m’a dit qu’il s’appelle “la Tour-en-Jarez” et c’est un commun de la ville dans laquelle j’habite. Après avoir fait une petite pause chez lui, en buvant de l’eau, mon collègue m’a conduit chez moi au centre-ville et effectivement, j’ai terminé ma journée.

J’espère que je pourrai faire plus des posts sur mes randonnées en avenir. On verra bientôt!

Randonnée #1: Rochetaillée, France

Salut, tout le monde!

Avant d’aller en France pendant ma première année comme assistante de langue, je n’ai pas eu beaucoup d’expériences avec la randonnée. C’est parce que j’ai grandi dans une grande ville (Los Angeles) et puisqu’il y a plusieurs endroits aux alentours pour la faire, ils sont trop loin de moi et aussi je n’ai pas eu d’intérêt.

Du coup, ça a changé quand je suis allée en France en 2015: je suis devenue amis une fille qui aimait faire la randonné et alors on a passé beaucoup de temps pour faire des excursions de la journée partout en Normandie où on a habité. On a fait des randonnées aux villes comme Étretat, les plages de debarquement, Le Mont Saint-Michel, etc. J’ai aussi fait des randonnées aux autres endroits en Europe, par exemple à Cinque Terre en Italie et les montagnes de Zakopane en Pologne. Maintenant, j’aime bien être dehors de la maison pour explorer ce que l’endroit peut m’offrir– la nature, la beauté, la tranquilité…

Donc, j’ai décidé de commencer les petites séries des randonnées que j’ai fait en France. J’habite près d’un parc régional cette année pour mon travail, du coup j’espère que je pourrai le visiter, ainsi que faire plus des explorations partout le pays.

Pour ce post, je commence avec la première randonnée que j’ai fait quand je suis revenue en France cet été. Au début, je suis restée avec mon collègue qui a habité aux alentours de la ville, près des montagnes de la région. Le premier weekend où j’étais là, on a pris un déjeuner familiale (aka “Sunday lunch”) et à l’après-midi on est partie à Rochetaillée, un village mediévale à peu près cinq kilomètres chez elle. La randonnée était en montée (“uphill”) et avec des ventres bien mangés du repas, c’était un peu difficile à arriver. Mais quand même, les vues de la ville étaient si jolies, ainsi que les sentiers sur lesquels on marchait.

Après une heure et demi, on est arrivée à Rochetaillée. Mon collègue m’a montré de l’église ancienne du 14ème siècle, et on a flâné un peu sur les rues étroites pour aller au château en ruines où on est le montée et a vu le village entier ce qui était incroyable. J’ai vu aussi les contreforts du parc régional et ses collines luxuriantes et ça m’a inspiré à le visiter bientôt.

Le village de Rochetaillée.
Un vieux batîment dans le village.
La vue du château.

On est revenue chez elle après, en prenant d’une route différente. En fait, on s’est perdue un peu au forêt, du coup, on a pris deux heures pour la rentrée– aussi, il a commencé à pleuvoir un peu pendant la marche! Heureusement, on a apporté des parapluies…enfin, on est arrivée chez elle juste après 19h00, fatiguées mais contentes avec la randonnée.

Dans le forêt.

J’espère que ce post vous plaît– comme j’ai écrit, je voudrais faire plus des posts sur mes aventures de la randonnée, alors on verra la prochaine fois! À bientôt.