Stromae– Défiler (VM)

Bonjour, tout le monde!

Normalement, je n’écoute pas beaucoup de musique français (ou francophone), mais récemment, j’ai découvert que Stromae est sortie une nouvelle chanson, “Défiler.” À part de sa série “La capsule Moseart,” cette chanson est une combinaison des genres différents: techno, ambiance, trap, etc…ce qui continue à pousser le son de la musique d’aujourd’hui aux nouveaux hauteurs.

La vidéo musique est fascinante aussi. La scène est dans un défilé de mode, avec des mannequins qui portent des costumes intéressants…en fait, ils sont ceux de Stromae, qui est aussi créateur de mode. Ce défilé est une conception avant-garde: les mannequins montrent des costumes, mais aussi font des mouvements, des danses atypique d’un défilé. Cette chanson est longue à 8-9 minutes, mais fascinante à écouter et à voir.

Si vous n’avez pas encore écouté cette nouvelle chanson de Stromae, je vous la recommande. Bonne journée!

Advertisements

Joyeuse Saint Valentin!

C’est le 14 février, dit aussi la Saint Valentin!

Oui, je sais que la fête est commerciale (même capitaliste), mais elle est très célébrée quand même du monde.

Franchement, ce que l’idée de la Saint Valentin est toujours pensée à l’amour romantique, bon, c’est chiant. Si vous êtes célibataire, vous vous sentirez assez mauvais(e)(s) pendant le 14 février, sans aucune fleurs et sans aucun chocolats. Et ça c’est pourquoi on trouvait des mouvements contre la fête chaque année, ex. SAD (“Single Awareness Day”), Galentine’s Day (pour les copines). J’aime bien ces choix, car ils sont plus inclusifs à faire pendant le jour des “couples” (vraiment?!). Ce n’est pas forcément l’amour amoureux, mais aussi celui de familial ou de l’amitié.

Bref, je pense que je serai chez moi en France pendant la Saint-Valentin cette année; il est possible que mes colocs soient là aussi et nous pourrions fêter un peu avec de l’alcool et du chocolat. C’est simple, mais amusant quand même. On verra!

À propos du post, je vous montre un clip d’Édith Piaf, une chanteuse française célébrée. “Hymne à l’amour” reste ma chanson préférée d’elle, et du coup elle est pertinente à partager pour cette occasion, même si je ne suis pas fan de Saint Valentin!

Amusez-vous ce soir! 😉

Destination: Avignon, France

Bonjour!

Pendant mon séjour à Nîmes, j’ai fait des excursion d’une journée aux autres villes au sud de la France. J’ai visité le Pont du Gard, Arles, et puis, je vais vous raconter mes expériences à Avignon!

Alors, après avoir passé deux nuits avec le Couchsurfer à Nîmes, je suis partie et ai pris le bus à Avignon environs 11h00. J’y suis arrivée à 12h30 et j’ai commencé à faire un tour de la ville tout de suite (car j’ai que trois heures avant de revenir à Nîmes; les horaires de bus étaient pas trop pratique!).

Bref, je me suis promenée sur la grande rue au centre ville, et puis je suis allée au pont d’Avignon, connu pour la chanson “Sur le pont d’Avignon” laquelle j’ai appris pendant mes études françaises à l’école. C’est un pont qui a été construit pendant les Moyens Ages, mais il n’était jamais fini; du coup, il reste juste la moitié aujourd’hui. J’y suis montée à la fin de la journée à Avignon, et franchement, il n’a pas été valu de la peine. 😦

Le pont d'Avignon.
Le pont d’Avignon.
Une autre vue du pont d'Avignon.
Sous le pont d’Avignon.

Après, je suis revenue au centre ville, ai pris le déjeuner dans la place, et après j’ai visité le Palais de Papes, un batîment gothique qui était résidence du Pape pendant le XIVème siècle. Le palais est grand, majestueux, et j’ai fait un tour à travers le batîment. C’était magnifique!

Le Palais des Papes.
Le Palais des Papes.

Après, j’ai passé devant un jardin près du palais (et ai vu un beau panorama d’Avignon en haut) avant de revenir au pont d’Avignon afin de le monter.

Une vue d'Avignon.
Une vue de la ville.
♪♫ Sur le pont d'Avignon~" ♪♫
♪♫ Sur le pont d’Avignon~” ♪♫

Bon, je voulais visiter le Rocher des Doms, mais j’ai pas de temps car il fallait que je reviennes à la gare routière afin de prendre le bus à Nîmes. C’était dommage, mais ça va…

Du coup, je suis revenue à la gare routière, ai pris le bus, et suis arrivée à Nîmes à 18h00. L’assistante qui m’hébergerait pendant cette nuit m’est allée chercher à la gare, et on est allée chez elle, en se reposant un peu avant de sortir ce soir à la boîte.

…et voilà! La journée à Avignon était courte, mais enrichissante. C’est une jolie petite ville et maintenant, je peux dire que j’ai marché “sur le pont d’Avignon!”

Plus des aventures bientôt. À plus!

Paris c’est une blonde
Qui plaît à tout le monde
Le nez retroussé l’air moqueur
Les yeux toujours rieurs
Tous ceux qui la connaissent
Grisés par ses caresses
S’en vont mais reviennent toujours
Paris à tes amours!

La petite vogue de Paris
Malgré ce qu’on en dit
A les mêmes attraits qu’Hollywood
Oui mais… Elle possède à ravir
La manière de s’en servir
Elle a perfectionné la façon de se donner
Ça, c’est Paris! Ça, c’est Paris!

Paris c’est une blonde
Qui plaît à tout le monde
Le nez retroussé l’air moqueur
Les yeux toujours rieurs
Tous ceux qui la connaissent
Grisés par ses caresses
S’en vont mais reviennent toujours
Paris à ton amour!
Ça, c’est Paris! Ça, c’est Paris!

-Mistinguett, “Ça c’est Paris”

À Paris
Quand un amour fleurit
Ça fait pendant des semaines
Deux coeurs qui se sourient
Tout ça parce qu’ils s’aiment
À Paris

Au printemps
Sur les toits les girouettes
Tournent et font les coquettes
Avec le premier vent
Qui passe indifférent
Nonchalant

Car le vent
Quand il vient à Paris
N’a plus qu’un seul soucis
C’est d’aller musarder
Dans tous les beaux quartiers
De Paris

Le soleil
Qui est son vieux copain
Est aussi de la fête
Et comme deux collégiens
Ils s’en vont en goguette
Dans Paris

Et la main dans la main
Ils vont sans se frapper
Regardant en chemin
Si Paris a changé

Y’a toujours
Des taxis en maraude
Qui vous chargent en fraude
Avant le stationnement
Où y’a encore l’agent
Des taxis

Au café
On voit n’importe qui
Qui boit n’importe quoi
Qui parle avec ses mains
Qu’est là depuis le matin
Au café

Y’a la Seine
A n’importe quelle heure
Elle a ses visiteurs
Qui la regardent dans les yeux
Ce sont ses amoureux
À la Seine

Et y’a ceux
Ceux qui ont fait leur nids
Près du lit de la Seine
Et qui se lavent à midi
Tous les jours de la semaine
Dans la Seine

Et les autres
Ceux qui en ont assez
Parce qu’ils en ont vu de trop
Et qui veulent oublier
Alors y se jettent à l’eau
Mais la Seine

Elle préfère
Voir les jolis bateaux
Se promener sur elle
Et au fil de son eau
Jouer aux caravelles
Sur la Seine

Les ennuis
Y’en a pas qu’à Paris
Y’en a dans le monde entier
Oui mais dans le monde entier
Y’a pas partout Paris
Voilà l’ennui

À Paris
Au quatorze juillet
À la lueur des lampions
On danse sans arrêt
Au son de l’accordéon
Dans les rues

Depuis qu’à Paris
On a pris la Bastille
Dans chaque faubourg
Et à chaque carrefour
Il y a des gars
Et il y a des filles
Qui sur les pavés
Sans arrêt nuit et jour
Font des tours et des tours
À Paris!

-Yves Montand, À Paris

Proche, très proche… 😀