Le signe (poème)

Bonjour, tout le monde!

Je me suis dit que j’écrirais plus des poèmes en français. J’en ai fait il y a plusieurs années, mais j’ai arrêté, parce que j’ai commencé à écrire des poèmes en anglais plus serieusement. Du coup, écrivant en français me manque et j’ai decidé d’écrire de nouveau.

Donc, voilà! Voici mon nouveau poème en français. Je vais inclure une traduction anglaise, si vous ne lisez pas français. Amusez-vous! 🙂

Le signe

J’ai vu le signe quand je suis
passée la gare après mon travail
avait fini pour la journée.

Le crépuscule brillait comme
une soirée tachée avec la pluie
sur la rue pendant cette nuit.

La ligne a fait une clameur
contre ma poitrine et j’ai senti
le souffle du train, similaire à
ce moment où tu m’avais touché
doucement comme une plume
d’un aigle qui veut être libre.

Oui, j’ai vu le signe
quand je suis passée la ligne.

__________________________________________________________

The Sign

I saw the sign when I
passed the train station after work
had finished for the day.

The sunset glowed like
a stained evening party with rain
on the street during the night.

The line roared
against my chest as I felt
the train’s breath, similar to
that moment when you had touched me
softly like a feather
from an eagle that wants to be free.

Yes, I saw the sign
when I passed the line.

 

Advertisements

Bonne année!!!

Salut, tout le monde et je vous souhaite une bonne année 2015! Je juste suis revenue de mes vacances et donc, je suis assez fatiguée. Beaucoup de décalage horaire… 😛

En tout cas, je vous accueille une nouvelle année et un nouveau début pour ce blog, “C’est la vie américaine.” Je continuerai à écrire des sujets– générals et personnels– en français et j’espère que vous continuerez à amuser ce que je raconte.

Encore, bonne année et faisons la meilleure année…de tous les temps! À bientôt! 🙂

La planète suivante était habitée par un buveur. Cette visite fut très courte mais elle plongea le petit prince dans une grande mélancolie:

‘Que fais-tu là? dit-il au buveur, qu’il trouva installé en silence devant une collection de bouteilles vides et une collection de bouteilles pleines.

-Je bois, répondit le buveur, d’un air lugubre.

-Pourquoi bois-tu? lui demanda le petit prince.

-Pour oublier, répondit le buveur.

-Pour oublier quoi? s’enguit le petit prince qui déjà le plaignait.

-Pour oublier que j’ai honte, avoua le buveur en baissant la tête.

-Honte de quoi? s’informa le petit prince qui désirait le secourir.

-Honte de boire!’ acheva le buveur qui s’enferma définitivement dans le silence.

Et le petit prince s’en fut, perplexe.

‘Les grande personnes sont décidément très très bizarres’, se disait-il en lui-même durant le voyage.

– Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince– Chapitre XII

Court, mais profond, cet extrait me frappait et me touchait beaucoup. Je l’aime.

 

One Lovely Blog Award! <3

(Note: Although this is my French blog, I decided to write this post in English, since it may be rather difficult to explain/translate the award in its entirety. I will resume blogging in French in my next post. Thanks in advance).

One Lovely Blog Award

Bonjour! 🙂

I have been nominated by the wonderful and lovely Pip for the “One Lovely Blog Award.” I am so blessed to have received this; thank you!

Let’s get right down to it then, shall we? 😉

Award Rules:

1. You must thank the person who nominated you and include a link to their blog.

2. You must list the rules.

3. You must add 7 facts about yourself.

4. You must nominate 15 other bloggers and comment on one of their posts to let them know they have been nominated.

5. You must display the award logo and follow the blogger who nominated you.

7 Facts About Me: 

  1. The two places that I would really like to travel to (that I haven’t done so already) would be the Netherlands and the Czech Republic.
  2. Don’t ask me why, but I have an aversion to polo and rugby shirts. There’s something about their design that repulses me. I wouldn’t wear them.
  3. I’m left-handed, and I’m proud of it!
  4. I have a birthmark on the back of my neck; it’s this white, splotchy de-pigmentation sort of thing. Naturally, I can’t see it, but I’ve asked friends to snap a photo of it, and so I know how it looks.
  5. Since I was ten, I have consistently been keeping a journal. Whether I write in it every day or at least once a week, I continue to express my thoughts on paper. 🙂
  6. I love to bake, and also love to try out new recipes, whether super easy or super challenging.
  7. My celebrity crushes (at this moment): Callan McAuliffe (male) and Sarah Bolger (female).

I nominate:

  1. catalinasaurus
  2. Snobhotel
  3. Lyla Michaels
  4. Penguin Ponderings
  5. amandalyle1986
  6. S.J. Takeshi
  7. Bendilyn Bach
  8. Lex Solo
  9. tomgroves628
  10. Monica
  11. fatimasque
  12. luciecassandra2813
  13. Jonathan Roumain
  14. daramitz
  15. Lillian Druve

Les anglicismes!

Salut, tout le monde!

Donc: puisque j’ai passé le temps à Paris le mois dernier, je peux dire que j’ai appris plusieurs choses de français.

Par exemple:

Il y a des anglicismes. Qu’est-ce que c’est, cet “anglicisme?” Bien…il est le même mot en anglais: “Anglicism,” ou “English loan word.” Simplement, un anglicisme est un mot lequel les français empruntent aux anglais/américains.

Pourquoi les français font ça? Beaucoup de raisons: peut-être on pense que le mot anglais est plus facile à dire que celui français. Ou, plus possible, les pays anglophones sont puissants autour le monde et donc, des autres pays adaptent ces mots anglais pour cette mondalisation. Je ne sais pas vraiment, mais je crois qu’il est mélange de beaucoup de choses.

Pendant mon séjour à Paris, je me suis rendue compte que les parisiens utilisent les anglicismes assez fréquent. Même ma mère d’accueil, qui ne parle pas anglais! Alors, voici une petite liste d’anglicismes que j’ai appris là:

1. le “ticket” Comme le mot anglais, “le ticket”= le billet, particulièrement celui qu’on achète dans le métro ou le bus. Quand j’ai parlé à ma mère d’accueil que j’avais acheté un “billet” pour le métro, elle m’a corrigé: “Oh? Le ticket?” Et du coup, je me suis rendue compte que les parisiens disent “le ticket.” C’est facile.

2. le “pickpocket” De nouveau, “le pickpocket” est le même mot en anglais, pour décrire quelqu’un qui vole de l’argent ou des autres choses précieuses. En fait, il y a un mot français pour ce mot, mais il est assez long: “le voleur/voleuse à la tire.” Personne ne le parle pas; tout le monde dit “le pickpocket.” Le fils de ma mère d’accueil l’a dit et il est drôle: la façon que les français disent le mot. Il prononce comme “Peek-poh-keht,” au lieu de la prononciation en anglais: “Pihk-paw-keht.” Assez amusant. 🙂

3. Stop! En fait, on peut dire “Arrêt!,” mais plusieurs parisiens disent “Stop!” Il est vite et facile à dire ça. C’est tout.

4. le “cupcake” J’ai été surprise que ma mère d’accueil conaisse ce mot. Mais elle a expliqué à moi et ma coloc que “le cupcake” est un plat vraiment américain et il n’existe pas en France donc, les français ne change pas le mot en français. Je crois qu’ils décide de faire ça pour préserver l’identité américaine. Je ne sais pas. C’est le même chose pour “le cheesecake” ou “le brownie,” des plats américains aussi.

5. “commander/ordered” Bon, ce n’est pas un anglicisme, mais c’est une choses que je veux remarquer parce que je l’ai vit. Une nuit à Paris, une amie et moi, nous avons décidé de dîner à une pizzeria (aka “Pizza Hut.” Oui, une chaîne américaine. Ne jugez pas!). Notre serveuse était jeune, mais elle ne parlait pas bien anglais. Mais, ce n’est pas grave car nous pratiquons français à elle. Alors, nous avons commandé notre plat et elle s’en va. Nous avons attendu depuis longtemps et une autre serveuse arrive et nous a demandé, en anglais: “Have you commanded yet?” Et moi et mon amie, nous sommes confondues; donc, nous avons demandé: “Euh, pardon?” Et la serveuse a répété la question: “Have you, uh, commanded, uh, the pizza?” À ce moment-là, nous nous sommes rendues compte qu’elle voulait dire “Have you ordered yet?” Et nous avons dit: “Oui, nous avons déjà la commandé.” 🙂

C’est drôle, parce que le verbe “commander” signifie “to order (something)” comme une pizza. Mais en anglais, “to command” est un peu différent: on “command” quelqu’un à faire quelque chose comme nettoyer la maison, mais pas pour le plat au resto. Donc, c’est comme un anglicisme “d’envers.”

Bon! C’est ça pour les anglicismes. Je connais qu’il y a plus d’anglicismes en France, mais ces cinq mots sont ceux que j’ai appris personnellement. 🙂 A+!