Destination: La Vallée Sacrée, Pérou

En route à Machu Picchu, ma famille et moi avons fait une pause à la vallée Sacrée. C’est une région qui a la ville Cusco, la plus connue après Machu Picchu.

La vallée Sacrée, c’est l’endroit pour la civilisation ancienne Inca, avec des montagnes vertes et des ciels bleus. Elle est située au moins 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer, du coup il est possible d’avoir le mal des montagnes (“altitude sickness”). En tout cas, on était courageux et on a passé le reste du séjour là-bas pour explorer la beauté du Pérou.

20180702_113915
La vue de l’avion.

On a pris un avion tout petit de Lima à Cusco. Le trajet a duré 90 minutes et on a pris la navette à la vallée Sacrée dès qu’on aura atterri. On a passé deux heures en transit, et on est arrivé à l’hôtel au coeur de la vallée (le village le plus proche, ça s’appelle Urubamba). Tout épuisé, on s’est reposé dans sa chambre avant de faire du thé de l’après-midi et puis faire une observation du ciel (“star-gazing”) pendant le soir.

20180702_145309
Vue de l’hôtel.

Pour le premier, j’ai goûté du thé de coca pour la première fois, et ça rendre rien à mon corps; je me suis dite qu’il y aurait un effet physique, mais nan…il faudrait boire BEAUCOUP de thé de coca pour le réalisé, donc en gros, j’ai goûté du thé qui a eu le goût de l’herbe. 😛

20180702_161249
Thé de coca.

L’obervation du ciel, par contre, était assez sympa. On a vu la Voie lactée et plusieurs autres constellations qui étaient trop jolies. Malheureusement, je n’ai pas pris des photos claires des constellations, mais l’expérience reste dans la mémoire joyeusement.

On a commencé la visite guidée de la vallée Sacrée lendemain matin. J’ai pris du medicament pour le mal des montagnes, mais les effets ne marchait pas bien. En fait, je me suis sentie des effets secondaires assez grave: le picotement sur mes doigts et mes orteils, qui m’ont fait mal à l’aise. Et je suis restée plutôt fatiguée et endormie (“sluggish”) pendant mon premier jour à la vallée…bon, n’importe quoi…

20180703_091012
La vallée Sacrée d’Inca.

Le premier stop, c’était à  Chinchero, où on a vu des terrasses vertes et on a exploré le marché où on a acheté des textiles colorés et des autres souvenirs. Il y avait aussi une petite ferme où on a regardé des animaux indigènes: des lamas, des alpagas, des cochons d’Inde…trop mignons!

20180703_091341
Les terrasses de Chinchero.
20180703_115035
Le lama!

On a pris le déjeuner après et on a continué à explorer la vallée pendant l’après-midi. Le prochain stop, c’était à Ollantaytambo, une site archéologique avec des terrasses synthétiques et des vues des montagnes qui ont des images sculptées des Dieus incas. C’était les vues sublimes, et on a terminé la visite guidée tout après pour qu’on puisse prendre le train à la prochaine destination du Pérou…

20180703_150137
À Ollantaytambo.

Plus des posts à venir. À bientôt! 🙂

Destination: Lima, Pérou

Pendant mes voyages à l’Amérique du Sud en 2018, ma famille et moi avons également fait la visite au Pérou. On a passé une semaine là-bas pour explorer la capitale Lima et le plus connu monument du pays, Machu Picchu. C’était une aventure, et c’était une expérience enrichissante.

Après le Chili, on a pris l’avion à Lima. Le voyage a duré trois heures, et on y est arrivé vers 17:30. Le guide nous est cherché à l’aéroport, et on a pris la navette à l’hôtel. Puisqu’on est atterit à Lima pendant la fin de la journée, il y avait beaucoup d’embouteillage tandis qu’on s’est dirigé vers la centre ville.

En tout cas, on est arrivé à l’hôtel pendant le soir. L’hôtel était situé à Miraflores, un quartier assez riche et touristique de Lima. La capitale péruvienne, en général, est énorme, mais la plupart du séjour, c’était concentrée à Miraflores. On n’a pas fait beaucoup dès qu’on s’est enregistré à l’hôtel: on a pris un petit dîner et, après un Pisco Sour au bar de l’hôtel, on est allé au lit pendant le reste de la journée.

20180701_185456
Pisco Sour.

On a commencé la visite guidée lendemain matin. Par contre, la visite guidée commencerait à partir de 14:00, du coup on a eu le matin pour explorer la ville tout seul. Donc, on a commencé avec la visite du marché indien, où on a acheté des textiles colorés péruviens comme souvenirs.

20180701_105824
Textiles colorés.

Après, on a pris le déjeuner au resto ouvert (“open-plan”) qui a specialisé à la cuisine péruvienne-fusion. J’ai entendu parler du Pérou, c’est le centre pour la gastronomie de l’Amérique du Sud; c’était pas étonnant que les plats qu’on a goûté aient été biens faits, et moins de 17 solis (6 euros) par personne! J’ai bien aimé l’arroz con mariscos; c’était mon plat préféré.

20180701_114648
Le déjeuner péruvien.

Bien mangé, on a passé devant le parc central de Miraflores, avant de revenir à l’hôtel. À 14:00, on est ressorti pour faire la visite guidée avec le reste du groupe. On a pris le car autour Miraflores, en commençant à la plaza Mayor où on a vu le Parlement et la cathédrale de Lima. On est entré la cathédrale où il y avait des fresques de Goya et des petits catacombes des évêques qui sont enterrés ici.

20180701_150847
Plaza Mayor.
20180701_154157
Les catacombes de la cathédrale.

On a fait une visite panoramique de la mer après, et vers 17:00, on est revenu à l’hôtel à la fin. En général, la visite guidée était médiocre, car on n’a pas vu beaucoup de Lima. Je comprends qu’on n’a pas eu beaucoup de temps pendant le séjour (une seule journée), mais en tout cas, je suis contente qu’on ait eu un goût de la capitale péruvienne. J’aimerais bien y revisiter un jour, si j’aurais du temps!

Plus de mes aventures au Pérou à venir bientôt. À suivre!

La “bucket list” du monde!

Salut!

Ça faisait longtemps que j’ai écrit une “bucket list” (c-à-d la liste des choses à faire avant de mourir). Beaucoup de choses ont changé depuis la dernière fois que je l’ai écrit, car je voyageais et je visitais plus des endroits partout du monde. Par contre, je n’ai pas encore vu tous les pays du monde, et du coup je continue à rêver où je voudrais visiter à l’avenir.

Donc, j’ai décidé de faire un post des endroits que je voudrais voir avant de mourir. Au moins, j’ai envie de visiter ces endroits pendant les prochains quatre ans, avant d’avoir 30 ans. Je reste toujours jeune, et j’espère que je pourrai réaliser mes rêves. Sinon, j’ai le reste de la vie pour le faire!

Voici ma “bucket list” du monde. Amusez-vous bien! 🙂

La “Bucket List” du Monde

1. Ukraine

Image result for ukraine"
Source: whoswholegal.

2. Bolivie

Image result for bolivia"
Source: Mining.com

3. Argentine

Image result for argentina"
Source: Fodors Travel Guide.

4. Hong Kong

Image result for hong kong"
Source: travelator.ro

5. Singapore

Image result for singapore"
Source: Travelzoo

6. Malaisie

Image result for malaysia"
Source: National Geographic.

7. Les îles Féroé

Image result for faroe islands"
Source: Moment.

8. Émirats Arabes Unis

Image result for dubai"
Source: TripAdvisor.

9. Azerbaïdjan

Image result for azerbaijan"
Source: The Culture Trip

10. Oman

Image result for oman desert"
Source: You Should Go Here.

 

Où voudriez-vous voyager du monde? Dites-moi!

Mes années 2010’s (une critique): Partie 2

Salut, mes ami.es!

On est plusieurs jours dans l’année 2020. Pour l’instant, je suis trop occupée avec mes deux travails (et j’essaie d’avoir une vie hors du travail…) et alors j’ai du mal à continuer à écrire des posts constants…mais en tout cas, j’essaie d’écrire un post par semaine, au moins, pour que je puisse continuer à pratiquer mon français. Donc, voilà!

Pour ce post, je voudrais raconter mes années 2010’s. C’est étonnant que les années aient passé trop vite: j’ai commencé l’année 2010 comme adolescente et maintenant je suis une adulte! C’est vrai que j’ai beaucoup changé depuis mon adolescence, et je trouve que je suis plus à l’aise avec moi-même, plus ouverte, et avec un esprit plus fort.

Je voudrais donc raconter mon évolution an-par-an. Pour éviter un post trop long, je vais séparer dans deux posts (le premier ici). Voici le premier, et j’espère que vous vous amuserez bien. C’est parti!

Mes années 2010’s (Partie 2)

2015

À Prague (2015).

Après quatre ans, j’ai reçu mon licence à la fac en juin. Également, j’avais été admise dans TAPIF, un programme à l’étranger pour qu’on enseigne l’anglais en France. Puisque je m’étais bien amusée à Paris l’année précédente, j’ai eu trop hâte d’avoir été admise dans ce programme. Je suis donc allée en France au début du septembre, en passant une semaine à Paris avec la famille avant de déménager en Normandie dans laquelle j’enseignerais l’anglais.

J’ai commencé mon travail en octobre; j’ai enseigné au collège et au lycée dans une petite ville entre Le Havre et Rouen. Franchement, c’était assez dur pendant ces premiers mois (bon, pendant l’année entière), car j’ai eu du mal à ajuster dans un nouvel environnement, pas pareil comme celui aux États-Unis. La culture française est différente que celle d’américaine, et j’ai eu le mal du pays (“homesick”).

Mais également, j’ai eu beaucoup de temps pour voyager quand je n’enseigneais pas. Je suis allée en Belgique, en République Tchèque, en Angleterre, et en Irlande pendant les vacances de la Toussaint et les vacances de Noël. J’ai aussi voyagé partout en Normandie pour que j’aie découvert la beauté de la région. C’est pendant ce moment que j’ai découvert ma passion pour voyager, et je continuerais à faire pendant le reste de la décennie.

2016

À Kyoto (2016).

L’année 2016, c’était l’année que j’ai voyagé le plus. J’ai commencé le Nouvel An avec les voyages en Suisse et Lyon/Annecy. En février, je suis allée en Espagne et au Portugal, en mars au sud de la France. J’ai passé du temps à Amsterdam et des pays sur le Danube (l’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie, l’Hongrie…) pendant les vacances de Pâques. La première année de l’enseignement a été terminée en mai, et je suis allée à la Cinque Terre où j’ai fait la randonnée pendant une semaine. C’était une belle fin pour la première année en France, et avant de rentrer chez moi pendant l’été.

J’ai passé l’été au Japon et au Taïwan avec la famille. C’était ma première fois au Japon et c’était un séjour très enrichissant culturellement– j’ai envie d’y revenir un jour pour que je puisse découvrir plus du joli pays! Après un problème avec mon dossier, je suis revenue en France pour commencer la deuxième année de l’enseignement. J’ai été placée en Normandie encore, mais dans une autre ville. Également, j’ai eu des colocs (neuf total!), et on a passé l’année avec beaucoup d’aventures (souvent être bourrés dans notre appart mdr!).

Également, j’ai commencé mon programme Masters en ligne, du coup je n’ai pas eu aussi l’occasion de voyager que l’année précédente. Mais j’ai trouvé du temps pour faire des petits voyages en Normandie, et je suis allée en Espagne avec la famille pendant les vacances de Noël, du coup j’ai continué à voyager quand même!

2017

À Multnomah Falls (2017).

J’ai trouvé l’année 2017 assez tranquille: j’ai continué à suivre mes cours en ligne pendant que j’enseigne l’anglais en France. J’ai continué à faire des petits voyages quand je les pouvais, à Paris, à Dijon, à la vallée de la Loire…En avril et en mai, je suis allée en Pologne et au Maroc pour la première fois, et je me suis bien amusée aux destinations.

À la fin du mai, j’ai reçu des bonnes nouvelles: j’ai été offert un contrat pour être lectrice d’anglais à la fac près de Lyon pour la prochaine année scolaire! J’ai été ravie d’avoir obtenu ce poste, et avant de commencer mon nouveau travail en septembre, j’ai passé l’été tranquillement chez moi avec la famille: on a fait un petit “road-trip” au Oregon et au Washington où on a visité Portland et Seattle. C’était un joli voyage, et maintenant, j’ai bien aimé ce coin des États-Unis!

J’ai déménagé à la région lyonnaise en août, et j’ai commencé mon travail au 1 septembre. C’était assez dur, ces premiers deux, trois mois, car j’ai été en train d’ajuster dans une nouvelle région française, avec mon nouveau travail avec des étudiant.es, et mon nouvel appart avec des colocs. Il y avait des problèmes avec plusieurs colocs (“roommate drama”), mais à la fin, elles ont quitté le logement en novembre et tout allait mieux après.

Après le premier semestre a été terminé en novembre, je suis allée en Allemagne pour les marchés de Noël, et puis en Italie et Espagne avec mes parents pendant les vacances de Noël. Bien que j’aie voyagé moins qu’année 2016, j’ai encore beaucoup voyagé et j’ai obtenu mon diplôme de Masters en décembre.

2018

20180704_091113
À Machu Picchu (2018).

 

2018, c’était la deuxième année plus voyagé de la décennie. En janvier, je suis allée au sud-ouest de la France pour rendre visite à mon ami à Toulouse, et puis j’ai passé deux semaines à Budapest et à Prague. Beaucoup de sortir pendant la nuit pour fêter et pour m’amuser!

À la fin du mois, j’ai commencé mon deuxième semestre de l’enseignement à la fac. Je l’ai trouvé franchement dur, car j’ai eu du mal à discipliner mes élèves, surtout ceux de la première année du licence (le cauchemar…). Je n’ai pas beaucoup voyagé pendant le février, mais j’ai passé un long weekend à Avignon en mars pour célébrer mon anniversaire avec une amie. J’ai également passé une semaine à Paris en avril pendant que mes parents ont été là, et ces petits voyages ont été bien pour me détendre du travail.

J’ai terminé la première année de mon contrat en mai, et j’ai tout l’été pour voyager (et j’ai continué à être payé dans mon contrat, du coup j’ai de l’argent pour aller partout!). En mai, je suis allée en Islande, en Croatie, au Monténégro, en Bosnie-Herzégovine, en Slovénie, et en Venise. J’ai participé au parade Pride à Lyon, la première fois que j’ai fait du Pride, avant de rentrer chez moi pendant l’été.

Bien que je sois rentrée à Los Angeles, je n’ai eu que 48 heures avant de repartir pour les vacances avec la famille. On a passé deux semaines à l’Amérique du Sud, au Chili et au Pérou. C’était ma première fois sur le continent, et j’ai bien aimé les séjours sur l’île de Pâques et à Machu Picchu. Avant de revenir en France, j’ai également passé une semaine au Colorado pour rendre visite à mon amie: c’était un bon séjour dans la nature et la beauté de cet état.

J’ai commencé ma deuxième année en tant qu’une lectrice d’anglais en septembre. À part de l’enseignement, j’ai fait des petits voyages à la région grenobloise et à Lyon et à Paris. J’ai fait une semaine au Malte après le semestre d’automne a été terminé en novembre, et puis j’ai passé une autre semaine en Alsace pour les marchés de Noël. Après la troisième (et finale) fête des Lumières à Lyon, je suis rentrée chez moi pendant les vacances de Noël: c’était la première fois que j’ai passé le Noël chez moi depuis 2014, du coup c’était un peu bizarre, mais confortable avec mes amies et ma famille.

2019

20190702_124059
Les champs de Provence (2019).

La dernière année de la décennie a été assez bizarre, car j’ai passé la première partie (janvier-juillet) en voyage et le reste de l’année (août-décembre) sans aucun. Ma famille et moi avons fait une croisière au Mexique et des pays de l’Amérique centrale (le Guatemala, le Nicaragua, le Costa Rica, le Panama) et en Colombie. C’était un nouveau coin du monde que je n’avais pas encore exploré, du coup je me suis bien amusée là-bas!

J’ai commencé mon dernier semestre de l’enseignement à la fin du janvier. C’était un semestre assez calme, mais au même temps, j’ai fait trop pression sur moi-même, c’est à dire trop de travail pas nécessaire. En tout cas, j’ai passé une semaine en Roumanie pendant les vacances d’hiver, et le pays m’a beaucoup impressionné: maintenant, la Roumanie est mon pays préféré en Europe!

En mars, j’ai passé un long weekend à Paris pour célébrer mon anniversaire, et puis je suis allée à Milan et au lac de Côme pendant les vacances de printemps. Mon travail a été terminé en mai et j’ai fait beaucoup de voyages avant de rentrer aux États-Unis indéfinitivement en juillet. Je suis allée en Pologne, en Lettonie, en Latvie, et en Géorgie en mai, la Turquie et l’Espagne en juin, et la Provence et Paris en juillet. J’ai fait beaucoup pendant deux mois, et c’était la fin douce-amère (“bittersweet”) de mes quatre ans en France.

Le reste de l’année 2019, c’était dur. J’ai été au chômage pendant presque deux mois et même s’il n’y a pas trop longtemps, c’était stressant. Les mois d’août et de septembre ont été les plus stressants, mais heureusement, j’ai trouvé un travail à l’aéroport en octobre. Ce n’est pas mon boulot idéal, mais pour l’instant, ça va. J’ai également trouvé un deuxième travail en décembre (un boulot temporaire, mais ça paie bien), et je continue à faire les deux– je suis énormément occupée, mais je crois qu’il serait moins stressant après le mois de février…

Chez moi, je me suis aussi occupée avec des choses personnellements: une membre proche de ma famille a été malade, avec une maladie terminale. C’était trop dur pour voir, et la membre de ma famille est décédée tristement quatre jours après le Noël. Les mauvaises nouvelles, surtout juste avant le Nouvel An, mais on continue avec la vie quand même…

…et voilà! C’est mes années 2010’s en gros. J’ai beaucoup vécu pendant les dix ans, j’ai beaucoup changé: de mon adolescence à mon adulte. Je suis plus à l’aise avec moi-même, et bien que je n’aie aucune idée ce que je voudrais faire avec ma vie, je me sais plus pour que je puisse continuer à réussir pendant la vie. J’ai hâte de cette nouvelle décennie, et on saura ce qu’elle aura.

Merci d’avoir lu ce poste, et à plus tard! 🙂

Joyeux Noël 2019!

Image result for joyeux noel gif
Source: Pinterest.

Salut!

Je fais une petite pause pour vous souhaiter des joyeuses fêtes cette année 2019. Pour moi, c’est la deuxième année où je passe du temps chez moi avec la famille pour les célébrer. J’y ai été l’année dernière, mais avant j’ai été en Europe où j’ai voyagé pendant le mois de décembre. C’est un peu bizarre pour être là, à Los Angeles, après des années à l’étranger, mais en tout cas je suis contente de faire des fêtes d’année avec la famille, amies, etc.

Qu’est-ce que je veux pour le Noël? En fait, pas beaucoup. Je crois que après un certain temps comme adulte, on ne désire plus des choses matérialistes. Moi, je n’aime plus des jeux comme je les ai voulu pendant mon enfance– maintenant, j’ai envie d’avoir des expériences: ça veut dire que je préfère à dépenser de l’argent aux “moments:” le voyage, le repas avec la famille et amies, le cinéma…Oui, ça coute cher parfois, mais on peut avoir des souvenirs sympas pour qu’on puisse se souvenir pendant le reste de la vie.

Moi, j’ai eu envie deux choses ce Noël: un boulot et un bon achat au café. C’est simple, et j’en ai deux déjà. Maintenant, je suis en train de économiser de l’argent pour que je puisse voyager l’année prochaine, surtout en mars pendant mon anniversaire. On le saura, mais j’espère que je pourrai le faire.

En tout cas, j’espère que vous passerez des joyeuses fêtes chez vous, à l’étranger, n’importe où. Au moins, j’espère que vous serez content.es, et je vous souhaite une belle journée. Ciao! 🙂