Enfin…je rentre!

Bonjour, tout le monde!

Je sais que j’étais absente sur ce blog depuis le début de cette année. Également, je n’écrivais pas regulièrement depuis la fin du novembre, car je voyageais pendant deux mois après mon premier semestre en tant qu’une lectrice d’anglais à la fac. Et le fait que je n’utilisais pas beaucoup de français pendant mes voyages, bon, c’est un peu bizarre que je la reutilise (c-à-d je suis un peu “rusty”). Mais je suis certaine que je parlerai français avec la fluidité après une ou deux semaine(s) quand je reviens à l’école pour commencer mon deuxième semestre de l’enseignement.

Alors, il y avait trop de choses qui se sont passées depuis mon absence– oui, plein de voyages, mais aussi plein de choses personnelles dans ma vie: des amitiés perdues, des problèmes avec la colocation, des climats intolérables…il y avait du bonheur, mais aussi de la tristesse et le stress, et c’est vrai que le mois du janvier est le pire de l’année. Et du coup, j’avais décidé d’être sûre de minimaliser des mauvais effets du mois avec les voyages– heureusement, ça marchait bien, mais c’est quand je rentre chez moi à la fin que la realité s’est arrivée.

Pour l’instant, je fais une pause de voyager et j’espère que je pourrai voyager encore une fois à partir du mai. Ces voyages passés m’ont fait fatigué, même si je me suis bien amusée. Mais il faut me reposer et il faut être sérieuse avec mon travail pendant ce deuxième semestre. Également, je dois économiser de l’argent, car les voyages lesquels je veux faire plus tard seront assez chers, surtout en Islande et aux Balkans. Si, il y aura des petites vacances en février et en avril, mais juste une semaine chacunes, et alors, je ferai juste des petites excursions de ma région en France et ça sera tout.

En tout cas, je suis là, et je vais essayer de blogger regulièrement à ce point-là. Je ne suis plus en vacances et je viens de finir mes cours du Master en décembre, du coup j’ai plus du temps libre pour écrire. Je commencerai à publier des posts de mes aventures pendant cet hiver à partir de la semaine prochaine, et je pense que ce blog sera occupé avec ces aventures jusqu’au mois du mars (au moins!).

Je vous remercie de me soutenir sur mon blog, même avec l’absence. Passez une bonne journée, et à plus tard!

Advertisements

Une journée à mon université (et réflexions)

Salut, tout le monde.

Comme vous savez (ou pas), j’ai été diplômée de l’université il y a deux ans, après avoir passé quatre ans en tant qu’une étudiante. Là-bas, j’ai étudié la littérature anglaise, et aussi le français et la société-génétique comme mes matières secondaires. J’ai vécu des moments heureuses et aussi ceux difficiles, mais à la fin, je suis contente d’avoir étudié à mon université.

Du coup, quelle université suis-je allée? Je ne sais pas si je l’ai mentionné sur ce blog, mais en tout cas, j’ai étudié à l’université de la Californie à Los Angeles, ou “UCLA.” Apparemment, elle est assez connue du monde, même si je ne savais pas l’échelle de sa reputation…globalement! Ce qui m’a surpris, c’est le fait que les gens qui je rencontre pendant mes voyages partout connaissent ma fac. Je pense que c’est parce que sa recherche est bien, ainsi que ses équipes du sport (NCAA Division I). San doute, UCLA est université prestigieuse.

À Royce Hall.
Au couloir de Royce Hall.

Il semble que j’aie l’air arrogante, et je le ne nie pas: je suis fière de mon “alma mater,” mais aussi je ne veux pas être ignorante aux autres universités du monde—perso, je respecte tout le monde, et c’est n’importe quelle université dans laquelle on a étudié. Au moins, on a obtenu une bonne education et on a bien utilisé leur compétences pour trouver un travail qui le fait content. Alors, c’est n’importe quoi!

Les colonnes dedans Royce Hall.

Bref, récemment je suis retournée voir mon université pendant l’été—j’ai passé une journée sur campus et pendant que j’y marchais, j’ai l’impression d’être une étrangère, même si j’y étudiais, surtout j’y habitais, pendant quatre ans de ma vie. C’est vraiment bizarre.

En marchant entre le campus du nord (où on étudie les lettres, ou “Humanities”) et le campus du sud (les Sciences), j’ai réféchi sur mes expériences entre ces deux études. Moi, j’ai passé les premiers deux ans avec les Sciences et je les ai detesté—après j’ai changé ma spécialisation aux lettres, je suis devenue contente et, plus important, moins stressée et malade. Je me suis demandée si je n’avais pas changé mes études à la fac…continuerais-je avec les Sciences, aurais-je reprendre des cours français, ou serais-je contente avec la vie? Franchement, je ne crois pas.

À la cour des Sciences.

Pendant la promenade, je continuais à penser des gens avec qui j’ai passé du temps: nous étudiions ensemble, nous sortions ensemble, et nous essaions de comprendre ce que nous ferions après la fac. J’ai fait plusieurs activités extrascolaires et j’ai rencontré beaucoup de gens comme ça. Il y avait des gens sympas (avec qui je continue à rester en contact), des gens ambitieux, parasseux, responsables, irresponsables, sociables, discrets, etc… Moi, j’étais assez timide, même introvertie, pendant mon temps à la fac, mais quand même je me suis faite des amis—pas beaucoup, mais nous restions amis même après nous avons obtenu nos diplômes.

À Kerckhoff Hall.

Mes expériences à UCLA m’ont donné beaucoup de souvenirs–bons et mauvais–mais quand même les souvenirs inoubliables. Comme une étrangère à ma propre fac, je remarquais la beauté gothique dans ses architectures à Royce Hall, Kerckhoff Hall, et à l’intérieure de la bibliothèque Powell. Je regardais le jardin aux sculptures avec le plaisir—je prenais le temps à chaque sculpture, en admirant leurs figures abstraites. Pendant que j’y étudiais, je n’ai pas passé aucun temps au jardin aux sculptures: je me suis trop occupée de mes études, en traversant du campus pour aller aux cours. Maitenant, je peux respirer et je peux m’amuser dans un petit coin vert d’UCLA.

À la bibliothèque Powell.
Au jardin aux sculptures.

Hélas, il fallait que je sorte la fac à la fin de la journée. Bien que la visite soit courte, je suis contente d’avoir y revisité et j’ai réfléchi à mon trajet de 18 ans (naïve et perdue) à 24 ans aujourd’hui: moins naïve, mais toujours perdue dans la vie. Par contre, être perdue ne m’inquiète non plus—grâce à mon université, j’ai developpé l’assurance afin de poursuivre mes rêves: aux États-Unis, en France, au monde.

(Mini-rant) Ce que je pense à la langue française…

Alors…

Bien que j’aie fini mes études à la fac presqu’il y a deux ans, je pense que je continue à apprendre dans ma vie. L’une des choses que je continue à apprendre et à améliorer, c’est la langue française.

J’apprenais le français depuis mon adolescence, plus précisément au début du lycée presqu’il y a dix ans. Je l’ai aussi étudié à l’université en tant qu’une spécialisation secondaire (“minor,” en anglais) et j’ai passé du temps pendant ma troisième année à Paris pour l’étudier à l’étrangère. Mais bien que j’aie fait tout ça pendant ma vie scolaire, je me sens que je reste toujours au niveau intermédiaire en français. De l’écriture à l’expression orale, je me perçois pas très bien en français- au moins, le niveau sur lequel je voudrais bien réussir, c’est pas celui-ci.

Bon, je sais que je manque de la confiance en moi-même. Normalement, je suis extrêmement timide et introvertie, une combinaison pas très bien pour améliorer le français, surtout l’expression orale. Mais en fait, mes amis français m’ont dit que je parle bien français et que j’ai fait des progrès par rapport au début de l’amitié (il y a un ou deux ans), du coup je suppose…

Depuis mon séjour en France pendant deux ans, je suppose que j’ai amélioré un peu de mon français. Par contre, le fait que j’ai déjà un niveau assez bien (encore, intermédiaire) avant d’aller en France pour commencer la première année de mon travail, c’était plus dur pour voir un progrès dramatique si je n’ai pas eu de bon niveau. À la fin de l’année, je pense que j’ai fait un peu plus progrès après avoir beaucoup voyagé partout en France et avoir fait du Couchsurfing avec des français et avoir que parlé en français. Même cette année quand j’y suis revenue pour commencer la deuxième année du travail, j’ai bien fait pas seulement avec mon français, mais aussi avec mon assurance pour converser en français.

…et maintenant…bon, c’est une impasse (“stalemate”). Oui, je continue à apprendre des nouveaux mots de temps en temps, mais à ce moment, je n’améliore plus. Et ce qui m’effraie, c’est que je pourrais perdre mon français!

Carrément, c’est dur. En gros, si je ne peux pas améliorer mon français, au moins je voudrais garder mon français constant, car il fluctue de jour en jour: un jour, je suis fort et l’autre, j’ai du mal à faire une phrase compréhensible! Et ça me frustré, parce que j’essaie, mais il ne marche pas…

Je sais que j’ai l’air d’une sale gosse (“brat”), mais j’ai bien voulu râler un peu et m’exprimer ce que je pensais récemment. Si vous parlez français comme une langue étrangère, est-ce que vous vous sentez comme ça aussi? Je suis assez sûre que je ne suis pas seule avec cette épreuve.

Bref, c’est tout. En fait, maintenant je suis inspirée de faire un autre post sur lequel je donne des conseils pour maintenir le français, surtout si on n’est plus à l’école. Pourquoi pas? On verra!

À la prochaine!

 

Un nouveau “look!”

Salut, tout le monde!

Après trois ans avec le même thème sur WordPress, j’ai décidé de le changer…enfin!

Si vous visitez mon blog, vous allez voir que le style est toujours simple, mais plus élégant. J’ai choisi le thème “Toujours,” parce que j’aimais le “look” et aussi que le titre est français, alors pourquoi pas? C’est à propos!

Je viens de changer le thème, et alors il faut continuer à jouer avec des fonctions, ou des “widgets,” parce qu’il n’est pas encore parfait quand même. En tout cas, je vous invite à le regarder, et vous pouvez me dire si vous l’aimez (ou pas!).

Passez une journée agréable et à plus tard!

Je vais en France!

Salut!

C’est vrai…après avoir passé l’année dernière en France, je vais y revenir cette année! Similaire à cette année passée, je vais encore enseigner l’anglais aux élèves français, du coup c’est pour le travail; je vais y habiter pendant sept ou huit mois, et j’ai trop hâte de refaire ce que j’ai fait l’année avant!

Ah…cet été était assez dur, car j’ai pas su si je peux revenir en France grâce aux complications avec l’administration française (c’est inévitable, ouf!). Mais enfin, j’ai eu de la chance à revenir et alors je suis trop contente!

Je partirai demain et je n’ai pas encore terminé à faire la valise pour le voyage! Je sais déjà que le vol dura trop long (plus des 10 heures!), mais c’est vrai qu’il faut voler à travers l’océan Atlantique…ah, la vie américaine n’est pas facile! 😛

En tout cas, puisque je vais m’installer en France, je serai très occupée et du coup, je n’aurai pas beaucoup de temps pour écrire sur ce blog (surtout en français!). Aussi, je ne suis pas sûre si j’aurai du Wifi chez moi dès que j’y arriverai du coup ça sera dur pour publier un post.

Alors, je vais faire une *petite* pause sur ce blog jusqu’à je m’installe en France, alors soyez patient avec moi! Bien sûr, je retournerai à ce blog plus tard, car il faut terminer mes posts de mes voyages “throwback”: je n’ai pas encore fini mes aventures en Chine, donc dès que j’y retournerai, je vais continuer à raconter mes histoires du voyage à vous.

Si vous voulez continuer à lire mes posts, j’ai crée un autre blog (en anglais) et je vais poster plus des choses tandis que je ne serai pas là. Je vais les prévoir du coup vous pouvez toujours les lire, alors voici le lien:

Rebecca Goes Rendezvous- An American living the French life

Bon, il faut que je continue à faire la valise! Ah, c’est trop stressant! Mais c’est vrai que je vais démenager en France pendant sept, huit mois! Merci pour votre soutien et je promis que je vais retourner à ce blog très très bientôt (j’estime la deuxième ou troisième semaine en octobre, mais on verra!).

Je me souhaite un bon voyage et une bonne (2ème) année en France! À plus tard! 🙂