Les petites vacances!

Bonjour!

L’été arrive…du coup, c’est le temps pour aller en vacances d’été! Je pars demain avec ma famille à une destination secrète (pour l’instant…mais je vous assure qu’elle n’est pas trop loin!). Comme d’habitude, je vais faire une petite pause sur ce blog et je vais continuer à écrire dès que je reviendrai.

Avec une durée d’une semaine, ces vacances seront les seules vacances pendant cet été, et bien qu’elles soient courtes, je m’amuserai surtout avec ma famille et tout ira bien!

Bon, passez un bon été…à plus tard!

Je rentre!

Salut!

Enfin…je viens de rentrer chez moi hier soir, après avoir passé dix jours en Pologne. Dix jours fatiguants, mais quand même très amusants. J’ai visité beaucoup de villes– Varsovie, Gdansk, Cracovie– ainsi que des excursions de la journée à Auschwitz et à Zakopane. Au moins, j’ai fait tous les coins en Pologne, du nord au sud, et je suis contente d’avoir l’opportunité pour faire tout ça.

Ces vacances en particulier sont les unes des plus riche en événements pendant cette année. Au lieu de l’Allemagne et de l’Espagne en décembre, je ne suis jamais allée d’autre part de l’Europe, sauf cette fois en Pologne, du coup je suis contente d’avoir bien profité dans un pays assez différent par rapport aux pays européens occidentaux, lesquels j’ai déjà y visité. De l’architecture à la nourriture, je me suis bien amusée pendant ce dix jours hors chez moi, même si mon pays actuel.

En tout cas, je vais commencer ce qui s’est passé en Pologne dans les prochains posts, alors il faut attendre pendant la semaine après pour tous les posts sur le pays. En attendant, amusez-vous avec des autres posts que j’ai écrit. À bientôt! 🙂

En vacances…encore!

Salut, tout le monde!

Les vacances d’avril se commencent…enfin! Je suis ravie, surtout que je les attendais depuis les vacances dernières (en février!). Après six semaines de travail dur, j’ai besoin des vacances afin de me reposer, même si je vais voyager et vais visiter beaucoup de villes pendant une période courte. Alors, pour “se reposer,” c’est plutôt pour le travail chez moi et pas pour le voyage vous voyez?

Bref…comme d’habitude, je vais faire encore une pause sur ce blog afin de profiter bien pendant les vacances. Je ne passera qu’une semaine (plutôt, 10 jours) en vacances, du coup je vais reprendre des posts après j’y reviens.

À plus tard, et bon voyage!

Destination: Calanques de Marseille, France

Bonjour!

Après le premier jour à Marseille, les autres assistant(e)s et moi avons fait une excursion de la journée (“day trip”) aux calanques de Marseille, située dans le 9ème arrondissement de la ville. Mais quand même, la ville est énorme (plus que Paris, en fait), alors ils les ont semblé loin, comme l’extérieur de Marseille!

En gros, les calanques de Marseille sont une portion des criques (“inlets”) au long de la Méditerrannée, avec une mer très bleue, presque turquoise, et avec les jolies vues naturelles partout. Au total, il y a quinze calanques, je crois, qui commencent à Marseille et terminent à Cassis, une petite ville dans la région Provence. Elles sont parfaites pour faire la randonnée sous le soleil, et pour échapper le bruit et la pollution du centre ville.

Bien que j’aie déjà visité des calanques l’année précédente, j’ai eu envie de les revisiter, parce que je n’ai que visité une calanque (de Sugiton) et alors cette fois, nous serions faire une visite aux deux autres (Sormiou et Morgiou).

Du coup, nous sommes partis l’hôtel à 9h30 et avons pris le métro au Rond-Point du Prado où nous prenions le bus vers les calanques. Dès que nous arriverions à Prado, nous sommes montés la ligne 23 à Sormiou et 45 minutes après, nous sommes descendus et avons commencé notre randonnée vers la calanque de Sormiou. Nous avons été très contents, car il y avait du soleil et le ciel sans nuages; le météo a prévu des températures de 15 à 18 degrès Celsius maximum- pas mal pendant le mois de février!

Pendant la randonnée...
Pendant la randonnée…

Nous sommes arrivés à la calanque de Sormiou 30 minutes après où nous avons fait une petite pause pour se reposer, prendre des photos, et regarder la belle vue de la mer et la côte méditerrannée. Par rapport à la calanque de Sugiton, celle de Sormiou est plus plate, mais quand même très jolie.

Calanque de Sormiou.
Calanque de Sormiou.

Ensuite, nous avons continué à faire la randonnée, car notre itinéraire c’était pour aller à Morgiou de Sormiou afin de faire une randonnée de 13 kilomètres au total. Mais en fait, nous avons fait plus que 13 kilomètres (pas calculé, mais je suis sûre que nous avons fait ça) lorsque nous avons fait quelques déviations en route, enfin arriver à la calanque de Sugiton, jolie comme d’habitude. Là, nous avons fait une autre petite pause, en prenant plus des photos et aussi avons fait un pique-nique avec des nourritures que nous avons apporté.

Calanque de Sugiton.
Calanque de Sugiton.

Il était déjà 14h00 quand nous sommes arrivés à Sugiton, du coup nous avons décidé de nous diriger vers calanque de Morgiou pour terminer la journée. Par contre, nous étions au sommet des calanques, alors il faut descendre pour arriver à Morgiou. Mais nous ne savions pas ce qu’on pourrait faire pour descendre sans encombre, alors enfin, nous avons trouvé une petite route, étroite et tortueuse, sur laquelle nous pouvions descendre.

…mais oh mon Dieu, le trajet était si dur…nous ne savions pas ce que le route serait glissante, même dangereuse! Il n’y avait pas de garde-corps pour protéger personne, et il faut être très attentif pendant la descente; si on se trompe, il est possible de faire une chute fatale!!! Quelquefois, nous avons glissé sur des cailloux, et c’était terrifiant!

Après deux heures de la descente (je ne rigole pas), nous sommes arrivés finalement à la calanque de Morgiou, dans son petit port, aussi dit la terre plate et stable. Trop d’adrénaline, et alors nous nous sommes reposés sur le quai où nous avons vu des méduses (“jellyfish”) dans l’eau! Ça m’a beaucoup surpris, mais quand même elles étaient trop fascinantes…et mignonnes!

La colline sur laquelle nous sommes descendus.
La colline sur laquelle nous sommes descendus.
Calanque de Morgiou.
Calanque de Morgiou.

Après une demi-heure, nous avons décidé d’aller à l’arrêt de bus (de Morgiou, bien sûr), pour revenir au centre ville. Mais nous nous sommes trompés la distance du port à l’arrêt de bus: elle était 5-6 kilomètres! Pour nous, après avoir fait une journée de la randonnée, c’était trop, même avec des pentes (oh là là…). Mais nous n’avons eu pas de choix, et alors nous avons commencé à marcher à 16h30, en y arrivant de l’arrêt de bus à 18h00. Ben…il était possible d’avoir fait du stop (“hitchhike”), mais non, nous n’avons pas fait ça.

À 18h40, le bus sont arrivé et nous l’avons pris au centre ville où, après avoir fait les courses pour le dîner, nous sommes rentrés à l’hôtel…enfin!

Ouf! C’était une journée trop longue, vers 8 heures de la randonnée et presque 20 kilomètres au total! Il était certain que nous avons eu des courbatures le lendemain (pour moi: mes pieds, mes genoux, mes mollets ont fait mal). Mais je ne le regrette pas: j’ai bien profité d’avoir vu deux autres calanques cette fois, ainsi que j’ai revisité Sugiton, ma calanque préférée. Carrément, je vous conseille de visiter les calanques de Marseille un jour, surtout si vous voyagez en France!

Bon, je termine mes posts de mes vacances de février. Comme j’ai déjà dit, j’ai passé du temps très courts à Marseille (trois nuits) avant de revenir en Normandie. Bien que je n’aie pas bien profité pendant les deux semaines des vacances (grâce à mon Master’s, mais ça va), je suis contente d’avoir voyagé un peu, surtout au sud de la France pour les températures plus agréables. Et avec les autres assistant(e)s, j’ai bien passé le séjour!

Merci d’avoir lu ce post. Je vous promis des autres arriveront plus tard. Ciao!

Destination: Marseille, France (Édition 2017)

Bonjour!

Comme vous savez peut-être, je suis allée à Marseille pendant les vacances de février. Bien que j’aie déjà y visité une fois l’année précédente en mars (post ici), j’ai décidé d’y revisiter après un autre assistant a proposé quelques jours là-bas. J’ai envie aussi d’échapper le froid en Normandie, alors pourquoi pas?

Du coup, le jour après la Saint Valentin, je me suis réveillée très tôt et me suis dépêchée à la gare pour prendre le train à 6h30 à Paris. J’y suis arrivée une heure plus tard, et ai rencontré des autres assistants avec qui je travaillerais. Au total, il y avait six personnes: trois assistantes d’anglais, deux assistantes d’espagnoles, et un assistant d’allemand. On était groupe divers, mais c’était très bien pour apprendre les cultures différentes du monde, ce que nous avons fait pendant notre séjour à Marseille.

En tout cas, nous avons pris le train de la gare de Lyon à Marseille via TGV (train à grande vitesse). Normalement, on prendrait 7 ou 8 heures du voyage pour aller à Marseille de Paris (et 11-12 heures par bus!), mais puisque nous avons pris du train, surtout le TGV, nous n’avons que voyagé 3-4 heures! Nous sommes montés dans le train à 9h30 et sommes arrivés à la gare Saint-Charles de Marseille vers 13h00. Pendant le voyage, je dormais par intermittence.

Nous sommes sortis la gare et nous sommes dirigés vers l’hôtel où nous resterions pendant notre séjour à Marseille. L’hôtel n’était pas trop loin, entre la gare et le Vieux Port. Nous nous sommes enregistrés dedans et puis sommes allés à nos chambres. J’en ai partagé une avec des deux assistantes d’anglais et l’une des deux assistantes d’espagnoles: les autres (allemand et espagnole) ont partagé l’autre chambre.

Après être s’installés, nous avons décidé de sortir afin d’explorer la ville un peu avant le soir. Nous nous sommes dirigés vers le Vieux Port où il y avait assez beaucoup de touristes au port, même en février! Quand même, le port sont resté joli comme l’année précédente.

Vieux Port.
Vieux Port.

Après nous avons flâné au long du quai, nous décidions ce que nous pourrions faire le prochain. Enfin, nous avons décidé de monter la colline à la Basilique Notre Dame de la Garde, sur laquelle on peut voir la ville entière. Du coup, nous avons passé la prochaine heure en montant de la colline, en faisant d’une petite pause à l’abbaye de Saint Victor et puis en prenant des escaliers à la base de la colline en haut. Il y avait beaucoup d’escaliers et bien que je me considère en forme, la montée était assez fatiguante. En tout cas, nous sommes arrivés au sommet et la vue de Marseille était jolie, même s’il faisait nuageaux.

Les escaliers à la basilique.
Les escaliers à la basilique.
La nef.
La nef.

Nous avons passé du temps dans la basilique, en regardant de la nef et de la crypte. Nous avons aussi pris beaucoup de photos avec la vue de Marseille en tant qu’une arrière-plan. À 16h30, il a commencé à faire froid, et alors nous sommes descendus la colline et sommes revenus au Vieux Port. En route de l’hôtel, nous avons fait un saut dans un supermarché pour acheter des nourritures pour le dîner pendant notre séjour à Marseille et puis nous sommes rentrés à l’hôtel où nous nous sommes reposés pendant le reste de la journée.

Le lendemain, nous sommes allés aux calanques de Marseille pour une excursion de la journée (“day trip,” en anglais), mais je dirai comment ça s’est passée dans l’autre post. Le jour après, nous avons visité un peu plus de centre ville. Au début, nous nous sommes dirigés vers le 4ème arrondissement afin de voir le Palais Longchamp, un grand monument qui a été construit pendant le 19ème siècle et aujourd’hui il contient deux musées dedans: le musée des Beaux-Arts et le muséum d’histoire naturel de Marseille. Nous ne sommes pas entrés dans les musées, car nous n’avons que pris quelques photos de l’extérieur et puis nous sommes partis. Très joli, quand même!

Palais Longchamp.
Palais Longchamp.

La prochaine destination, c’était le Vieux Port (encore). En fait, pendant notre séjour à Marseille, nous continuions à revenir au port chaque fois. Je ne sais pas pourquoi, mais c’était ce que nous avons fait. Nous nous sommes promenés un peu au long du quai avant de chercher un resto pour prendre le déjeuner.

Ayant faim, nous avons décidé de manger au buffet à volonté (“all-you-can-eat”) pour 23 euros. Et le meilleur, c’était qu’il a servi des plats du coin (la bouillabaisse, les fruits de mer) et aussi ceux de traditionels (boeuf bourguignon, poulet rôti, etc.). Alors, c’était un bon marché…et bien pour nos ventres! Normalement, je suis sceptique de la qualité aux buffets à volonté, mais cette fois, le buffet de Marseille m’a beaucoup surpris avec celle très bien!

La bouillabaisse était assez bien- pas trop fort de safran, mais bien pour le buffet. Mais ce qui m’a attiré, c’était le boeuf bourguignon. Tendre et moelleux, le boeuf était top; j’ai aussi goûté du vin rouge! L’autre plat que j’ai bien aimé, c’était le tiramisu: léger et aéré, il a aussi le goût fort d’espresso. Normalement, je déteste l’espresso, mais dans le tiramisu, je l’aime fort!

…et bien sûr, j’ai commandé un pastis! Bien que je déteste le goût de réglisse, il faut le boire à Marseille!

Bouillabaisse et pastis.
Bouillabaisse et pastis.

Plus faim, nous avons titubé dans la rue et nous avons continué à faire du tourisme. Le prochain endroit, c’était au fort Saint-Jean. Il n’était pas nécessaire de payer pour l’entrée, alors nous avons passé un peu de temps sur le fort, en voyant du port. Malheureusement, il faisait nuageaux, du coup nous n’avons pas eu la meilleure opportunité pour prendre des photos.

Nous sommes descendus le fort et nous sommes dirigés vers le Panier, le quartier historique de Marseille. Sur la route, nous avons passé devant la cathédrale de la Major (avec une belle nef dedans). Nous sommes arrivés au Panier où nous avons flâné sur les petites rues et aussi avons visité la Vieille Charité, un ex-hospice de pauvres pendant le 17ème siècle. Après, nous sommes rentrés à l’hôtel; je suis ressortie avec deux assistants plus tard pour voir le coucher du soleil sur Vieux Port. Trop impressionant!

Le coucher du soleil du Vieux Port.
Le coucher du soleil du Vieux Port.

Le lendemain était le dernier jour à Marseille. Les autres assistant(e)s allaient à Nice et je rentrais en Normandie (à cause de mon Master). Ils prenaient le train à 9h00 et moi, je n’y rentrais pas jusqu’à 18h00 par bus, du coup j’ai eu toute la journée pour explorer un peu plus de centre ville.

Toute seule, je suis revenue à la basilique Notre-Dame de la Garde et cette fois, le temps faisait très beau, alors la vue au sommet était magnifique.

La vue de la basilique.
La vue de la basilique.

Je suis descendue la colline et sommes revenue au centre ville où j’ai fait une petite pause à Starbucks avant de revisiter au fort Saint-Jean. Puisqu’il faisait beau ce jour-là, la vue du port en haut était plus jolie que celle d’autre jour.

Le Vieux port du fort Saint-Jean.
Le Vieux port du fort Saint-Jean.

J’ai aussi revisité le Panier, ainsi que la Vieille Charité. Il y avait une petite savonnerie mignonne dans le quartier, alors j’y suis entrée pour un petit instant afin de voir (et de sentir) des savons de Marseille!

Le Panier.
Le Panier.
La Vieille Charité.
La Vieille Charité.
Savons de Marseille.
Savons de Marseille.

À ce point, j’ai eu vachement faim du coup je suis sortie le Panier et suis allée au quartier arabe pour trouvé et mangé des kebabs. Le resto dans lequel j’ai commandé mon kebab, il m’a servi un plat énorme, avec des frites et du boisson pour 4,80 euros- pas mal du tout! J’étais très contente après.

Après, je continuais à flâner partout du centre ville: au Vieux Port, Galeries Lafayette, Alcazar (bibliothèque)…jusqu’à l’heure pour aller à la gare routière où j’ai pris le bus pendant la nuit à Paris.

…et voilà! C’était mon séjour bref à Marseille (plus précisément, au centre ville). Bien qu’il soit ma deuxième fois là-bas, je me suis bien amusée, cette fois avec des autres gens. Aussi, c’était pour échapper le froid en Normandie et les températures de 17-18 degrès Celsius était très estimées. Par rapport en Normandie, Marseille est comme le paradis!

Je vais raconter mon histoire aux calanques de Marseille dans le prochain post. À plus tard!