Une journée à Joshua Tree, Californie (Partie 2)

On a continué à visiter le parc national Joshua Tree vers le midi, après avoir vu trois endroits (Keys View, Cap Rock, Barker Dam). Bien que le temps ait commencé à faire chaud, on a poursuit quand même afin de maximiser le temps au parc.

Le prochain arrêt, c’était à Jumbo Rocks. Au début, j’ai voulu voir le Penguin Rock, mais je ne connais pas où exactement il était. Du coup, on était un peu perdu quand on a commencé la randonnée– à la fin, on ne le trouvait pas, et alors, on est retourné à la voiture où on a pris le déjeuner (des sandwichs desquels on a fait avant le départ). J’étais déçu qu’on n’a pas trouvé Penguin Rock, mais au moins, on a vu des rochers “jumbos” là-bas.

Ensuite, on a conduit à Skull Rock, un rocher qui apparaît un grand crâne. Il est situé pas trop loin de Jumbo Rocks, et on n’avait pas besoin de faire beaucoup la randonnée afin de le voir (0,15 miles/0,2 kilomètres). Il était assez grand et j’ai vu immédiatement la ressemblance avec un crâne. C’était génial, et on a pris quelques photos avant de continuer la visite de Joshua Tree.

Il faisait hyper chaud pendant l’après-midi, presque 108°F (42°C). En tout cas, on a fait la randonnée au prochain site, à Arch Rock. Il fallait qu’on traverse la rue, et puis marcher 0,4 miles/0,6 km vers le désert avant d’arriver au rocher. Malheureusement, on ne pouvait pas trop l’approcher, car il y avait trop de grands rochers pour surmonter. Du coup, on l’a vu de loin et on est revenu à la voiture. Bien que la randonnée ne soit pas trop longue, le temps faisait trop chaud pour apprécier la promenade.

À cause du chaleur, on n’a pas passé trop de temps au derniers deux sites. On a vu le jardin Cholla Cactus (avec beaucoup de cactus, évidemment) et aussi l’oasis Cottonwood Spring et on a terminé la visite de Joshua Tree. Après, on est revenu chez nous (trajet de trois heures), épuisé mais content.

En général, on s’est bien amusé à Joshua Tree. C’est vrai que le parc n’est pas aussi impressionant que des autres parcs nationaux aux USA (ou au monde), mais pour une petite excursion de la journée, c’était enrichissante et j’aimerais bien à revenir– surtout pour l’astronomie.

Merci d’avoir lu mon post. À bientôt!

Une journée à Joshua Tree, Californie (Partie 1)

Il y a une semine, ma famille et moi avons fait une journée hors de Los Angeles, afin de voyager encore après quelques mois au confinement. Je ressentais l’envie d’avoir une aventure, et alors, on l’a fait pendant du temps au parc national Joshua Tree. C’était une longue visite, mais on s’est bien amusé et on était content à la fin.

On s’est réveillé très tôt afin de sortir à 6:00. Le trajet a duré environs 2 heures et 40 minutes, et on est arrivé à Joshua Tree juste avant 9:00. On a acheté un “pass national” pour qu’on puisse accéder des autres parcs nationaux des États-Unis pendant un an– ça coûte $80 USD et on le trouve qu’il est bon prix. Normalement, ça coûte $30 USD par parc!

Road trip…

Ce qui est impressionant, c’est le fait que le parc Joshua Tree est ÉNORME. En fait, il est presque la même taille de l’état de Rhode Island (1200 mi^2, ou 3100 km^2). Il est si énorme qu’il ait deux déserts dedans: le Mojave et le Colorado. On a passé plus de cinq heures en traversant du Mojave au Colorado, avec de la température de 108°F (42°C) au maximum!

On a commencé à Keys View où on voit la vue panoramique de la vallée Coachella, la mer Salton, et Palm Springs. La vue était si grande et majestueuse, et elle était bien pour commencer la visite de Joshua Tree. Également, on peut voir la faille San Andreas et, si on voit bien, on peut voir le Mexique!

À Keys View.

Ensuite, on a fait une petite déviation à Cap Rock, une formation qui a un petit rocher dessus des autres (du coup, un “cap”). On a fait une petite randonnée autour de Cap Rock (0,4 miles ou 0,6 km) où on a vu également des Joshua trees. En fait, ils ne sont pas vraiment un “arbre,” mais plutôt une plante de yucca. En tout cas, les Joshua trees sont uniques et emblématiques du désert Mojave.

Cap Rock et Joshua trees.
Plein de Joshua trees…

On a continué à Barker Dam, un barrage du XXème siècle. Il y avait un sentier de 1 mile (1,6 km) qu’on peut faire et qu’on peut voir des pétroglyphes des indigènes qui y ont habité pendant centaine d’années. Malheureusement, on n’a aucun vu des pétroglyphes (car ils étaient aux autres sentiers à côté) et il n’y avait pas beaucoup d’eau au barrage (il avait trop chaud ce jour-là), mais en tout cas, on a fait un peu plus de l’exercice!

À Barker Dam.

Je raconterai plus de mes aventures à Joshua Tree plus tard. À bientôt!

Les 5 Speakeasys de Paris qu’on doit essayer

Salut!

À Paris, il y a plein de choses qu’on peut faire: aller aux musées connus (le Louvre, Musée d’Orsay…), jeter un coup d’oeil à la Tour Eiffel, à l’Arc de Triomphe…manger un bon repas français dans un bon resto…oui, on peut faire presque tout à la capitale française, pour avoir des bons souvenirs pendant le reste de la vie.

Mais, il y a aussi des autres choses moins connues qu’on peut faire à Paris. Il y a des endroits plus…clandestins, plus “off-the-beaten path” pour les gens aventureux. L’une des choses, c’est les “speakeasys.” Aussi dit “bars clandestins,” ils sont des bars couverts dans lesquels on peut boire un coup avec des potes, des amants secrets…n’importe qui. C’est vrai que les cocktails coûtent chers, mais c’est pour la qualité et l’ambiance de la nuit.

Je visitais Paris beaucoup de fois, et alors je frequentais plusieurs speakeasys par conséquent. Du coup, j’aimerais partager des 5 speakeasys où je suis allée, pour offrir mes amis de chaque bar si vous avez envie de les essayer pendant la prochaine fois à Paris. Donc, voilà– on y va!

Les 5 Speakeasys de Paris

1. Candelaria

Week 3 Watermelon margarita and pork taco from Candelaria 7-13-14
La margarita de pastèque.

C’était le premier speakeasy que j’ai essayé à Paris…en fait, je n’ai eu aucun idée que j’étais dans un speakeasy! En gros, j’ai été avec mes potes et on a eu envie de manger des tacos mexicains. Du coup, on l’a fait, mais on n’avais pas su que le resto a eu un speakeasy…et voilà, la Candelaria! Les cocktails (surtout la margarita) étaient trop forts…mais je les ai aimé! Je n’ai pas passé trop du temps dedans (juste pour boire un coup), mais j’ai bien aimé la margarita et l’ambiance (occupée, mais intime).

2. Moonshiner

20190325_201514

Le Moonshiner a l’air de l’epoque Prohibition (des années 1920s aux États-Unis). On y entre vers la rémise d’une pizzeria, et on voit un petit bar avec la classe. Je me rappelle plus ce que j’ai commandé, mais le cocktail que j’ai eu n’était pas le meilleur que j’avais goûté. Le service était également un peu froid, mais au moins, les cocktails de Moonshiner coûtent un peu moins chers que ceux d’autres speakeasys. Bon, on essaie!

3. Mezcaleria

20190324_201003
C’est un feu!

Les spiritueux du Mexique, le mezcal est fort et sucré…et il est parfait pour les cocktails. Mon expérience à Mezcaleria, c’était la plus unique que les autres. J’ai commandé un cocktail qui est arrivé en feu! Bon, il fallait que j’aie attendu jusqu’au feu s’est éteint, qui a pris presque 5-10 minutes. Le cocktail ne goûtait pas aussi délicieux que sa présentation, mais bon. J’ai bien aimé le service (très instructif et aimable) et le decoratif dedans (le thème d’Oaxaca).

4. Lavomatic

20190322_185803

Le Lavomatic, c’est mon speakeasy préféré. J’ai bien aimé le motif et les cocktails dans cet établissement. On y entre vers la porte dans un lavomatique (avec des machines qui marchent!), et on monte des escaliers au bar. Il est tout petit, et avec des chaises-balançoires qui sont toujours occupées avec des patrons– je n’ai jamais d’occasion de m’asseoir là-bas! Les cocktails sont forts, ce que j’aime beaucoup et le service est souriant et professionnel. Il faut arriver tôt (avant 19:00) si on a envie d’une place dans Lavomatic!

5. Très Particulier

20190322_204247

Le Très Particulier n’est pas forcément un speakeasy, mais plutôt un hotel-bar. En tout cas, il est situé dans un endroit clos, et il faut sonner la sonnerie pour qu’on puisse y entrer. On se promène vers une allée étroite et pavée avant d’arriver à l’hôtel-bar. L’ambiance est élégante (et un peu prétentieuse), et c’est parfaite pour des rencontres, des liaisons amoureuses…l’intérieure est trop jolie, même les toilettes! Les cocktails sont forts et délicieux, et en général, il vaut la peine pour avoir l’expérience au Très Particulier.

 

…et voilà! Les 5 speakeasys que j’ai essayé à Paris. Il est sûr qu’il y a des autres que je n’ai pas encore visité, mais si j’ai l’occasion d’y revenir, je vais les voir sans doute! Merci d’avoir lu ce poste, et plus des aventures à venir. À bientôt!

Destination: Cuzco, Pérou

Aussi dit “Cusco,” cette ville péruvienne était la capitale des Incas entre les 13ème et 16ème siècles. Aujourd’hui, c’est une ville touristique pour les gens qui sont en route au Machu Picchu. Mais pour nous, c’était le dernier stop pendant notre voyage au Pérou, avant de rentrer à Los Angeles.

Pendant la seule journée à Cuzco, on a visité plusieurs endroits spéciaux de la ville. On a commencé avec le pierre des 12 angles, situé sur le mur d’un ancien palais d’Inca. À première vue, il ne semble pas trop intéressant, mais en fait, c’est un symbole de l’ingénierie il y a centaine d’années. Également, il y avait deux motifs de pierres qui ressemblait un serpent, et autre un puma. Il fallait utiliser un peu d’imagination pour visualiser des animaux, mais c’était une expérience assez cool!

20180705_105817
Pierre de 12 angles.

20180705_110558
“Le puma.” Vous le voyez?

Ensuite, on a fait une visite guidée aux plusieurs sites aux alentours de Cuzco. Le premier, c’était Qorikancha, un temple inca qui s’est transformé par les espagnols comme couvent pendant le 16ème siècle. On a vu après Q’enqo où il y a eu des cérémonies sacrificielles par les quechuas. Et enfin, on a visité Saqsaywaman, la citadelle du 12ème siècle. Ses murs sont uniques, car on n’a pas utilisé de ciment pour adhérer des pierres ensemble, mais en fait l’ingénierie: on a construit des murs pour qu’une feuille de papier n’aille pas entre des fentes. C’est une invention subtille, mais extraordinaire!

20180705_133845
Qorikancha.

20180705_145225
Q’enqo.

20180705_145904
Vues de Cuzco.

20180705_155057
Saqsaywaman.

À la fin de la journée, on a terminé la visite guidée et pendant le soir, ma famille et moi sommes allés au resto péruvien pour prendre le dîner. On a goûté de l’alpaga et du cochon d’Inde. Un peu bizarre, mais ils sont des spécialités gastronomiques du Pérou, du coup on était content de les avoir goûté. Et ils goûtaient assez biens!

20180702_193457
Du cochon d’Inde.

20180702_193511
De l’alpaga.

…et voilà! Ça conclus mon voyage à l’Amérique du Sud pendant l’été 2018. Il y avait beaucoup de choses qui se sont passées pendant deux semaines aux deux pays, mais on s’est bien amusé, et je suis ravie d’avoir visité un autre continent du monde. J’aimerais bien revenir à l’Amérique du Sud un jour, n’importe quand la date y est.

Merci d’avoir lu ce post, je vous promis plus des aventures de mes voyages bientôt. Au revoir!

Destination: Le Machu Picchu, Pérou

L’un des plus connus sites du monde, le Machu Picchu est une merveille de la civilisation ancienne qui s’attire beaucoup de touristes chaque année. Plein de gens font la randonnée Inca (“Inca Trail”) ou font une visite guidée au site, afin de voir l’architecture et l’ingénierie là-bas.

On n’a eu qu’une journée pour visiter le Machu Picchu. Ma famille et moi, on avait décidé de prendre une visite guidée, car elle était plus pratique avec du temps court. Du coup, on s’est reveillé très tôt du matin et on a quitté son logement à Aguas Calientes pour prendre un bus au site. Le trajet a duré 30 minutes, et on est arrivé à l’entrée du Machu Picchu.

Pendant trois ou quatre heures, on a fait la visite guidée de la civilisation ancienne d’Inca. Il faisait assez chaud ce jour-là, et en fait j’ai attrapé un coup de soleil sur mes bras: il reste même après deux ans! En tout cas, on a fait une petite randonnée autour des terrasses avant d’entrer la citadelle. On a eu également l’occasion de prendre plein de photos emblématique du site, surtout avec la montagne Huayna Picchu à l’arrière-plan.

20180704_083927

20180704_091113

20180704_095101

Son guide a raconté l’histoire du Machu Picchu: il était contruit pendant le 15ème siècle pendant l’empire Inca. C’était un effort pour montrer la puissance de la civilisation et le projet s’est utilisé plein de travail pendant des années. Par contre, le projet s’est abandonné pendant le 16ème siècle, pendant la conquête des espagnols. Mais en fait, les espagnols n’étaient jamais arrivés au Machu Picchu, car il était trop isolé du reste de l’empire.

Le site reste intact jusqu’au 19ème siècle pendant que les allemands l’a découvert, mais c’était l’année 1911 quand l’explorateur américain Hiram Bingham s’est rendu le site connu partout du monde avec des excavations et des restaurations– aujourd’hui, 30 pourcent du site avait mis au jour (“excavated”) et il accueillit environs 5000 gens chaque jour pour découvrir son beauté et son histoire.

À la citadelle, on a vu plusieurs “chambres” qui se sont hébergées des nobles autrefois. Il y avait le “Torreon,” aussi dit “le temple du soleil” et le temple du Condor. Également, les vues des montagnes étaient sublimes de la citadelle, et on est parti vers midi pour revenir à Aguas Calientes, avec les bons esprits et un peu plus cultivés.

20180704_104110
Le Torreon.

20180704_100214
À la citadelle.

20180704_102644
Vues de la citadelle.

Je vous recommande Machu Picchu, si vous avez l’occasion d’y aller. C’est un site merveilleux, et il vaut la peine pour voir au moins une fois pendant la vie. ❤

Plus à venir de son séjour au Pérou. À plus tard!