Destination: Cologne, Allemagne

Hallo! 😀

Après être arrivée à Aachen et avoir passé la nuit à son marché de Noël, je me suis réveillée très tôt le lendemain afin de prendre le covoiturage à Cologne pour une excursion de la journée (“day trip”). Puisque Cologne n’est pas trop loin d’Aachen (environs une heure par voiture), j’avais décidé de visiter une autre ville en Allemagne- pourquoi pas?

Alors, j’ai pris le covoiturage à 6h40 et est arrivée à Cologne à 7h45. Le conducteur m’a déposé à la gare et puisqu’il était toujours tôt, j’ai attendu l’aube dans la gare et à 8h30, j’y suis sortie et la cathédrale m’a accueilli juste devant de moi- impressionante!

La cathédrale de Cologne.
La cathédrale de Cologne.

Je suis entrée dans la cathédrale, en admirant de la nef et la silence du matin (il n’y avait pas encore beaucoup de gens dedans, alors c’était calme~). Ensuite, j’ai eu envie de surmonter la cathédrale au sommet pour la vue de Cologne, parce j’aime bien surmonter des tours, des collines pour les vues losque je voyage- c’est une passion! Du coup, j’ai payé 2 euros pour l’entrée et suis surmontée tous les 533 pas (exactement!) au sommet. 20 minutes plus tard, j’y suis arrivée, un peu essoufflée mais quand même la vue de Cologne a valu la peine. Encore mieux, c’est qu’il n’y avait personne sauf moi en haut, du coup je me suis bien amusée avec la vue toute seule. ❤

Dans la cathédrale.
Dans la cathédrale.
Vue de la cathédrale.
Vue de la cathédrale.

Je suis descendue après et me suis dirigée vers le centre ville. J’ai visité Alter Markt, un quartier mignon avec des maisons étroites et colorées; il y avait un marché de Noël là-bas, mais il n’était pas encore ouvert. J’ai aussi essayé d’entrer dans le Rathaus de Cologne, mais il y avait une cérémonie juste devant l’entrée, un mariage de quelles sortes, je ne sais plus. Bref, j’ai continué à flâner dans ce quartier jusqu’à 11h00 et puis je suis allée à Peters Brauhaus, une brasserie connue de Cologne qui sert le Kölsch, la bière du coin, ainsi que les plats régionaux. Du coup, j’y suis entrée et a commandé le Kölsch avec l’Himmel un Ääd, un plat qui consiste en pommes de terre, compote de pommes, et blutwurst ou le boudin noir (“blood pudding”). Franchement, j’ai bien aimé le blutwurst, parce qu’il goûtait comme des plats asiatiques avec qui j’ai grandi. Et bien que je ne sois pas fan de bière, le Kölsch n’était pas mal- très pétillante, mais fraîche et bien-faite. Au totale, le repas a coûté moins de 12 euros, c’est bien!

Le Kölsch et l'Himmel un Ääd.
Le Kölsch et l’Himmel un Ääd.

J’ai bien mangé et après le déjeuner je suis allée au pont Hohenzollern, le pont qui sert la ligne de chemin de fer mais aussi a un passage piéton pour les gens comme moi. Je me suis promenée sur le pont et j’ai vue beaucoup de serrures d’amour (“love locks”) au long du chemin. Très romantique, surtout sur le Rhine!

Les serrures sur le pont.
Les serrures sur le pont.

J’ai traversé le pont et est arrivée à l’autre côté du Rhine où j’ai vu la vue emblématique de Cologne: le pont Hohenzollern, le Rhine, et la cathédrale. Bien sûr, j’ai pris beaucoup de photos de ce paysage et aussi a demandé quelqu’un de prendre une photo de moi avec ça. C’était trop joli!

Vue du pont Hohenzollern et la cathédrale de la Rhine.
Vue du pont Hohenzollern et la cathédrale de la Rhine.

Ensuite, j’ai re-traversé le pont et me suis promenée au long du quai vers le Schokoladenmuseum, ou le musée du chocolat. J’ai payé 6,50 euros pour le tarif, et ai passé de l’après-midi dans ces expositions de la fabrication, de l’histoire, et de la culture du chocolat du monde. Tous étaient fascinants, mais franchement le musée était trop touristique et je ne pense pas qu’il ait valu la peine, surtout 6,50 euros! Quand même, c’était cool…

Le Schokoladenmuseum.
Le Schokoladenmuseum.

J’ai quitté le musée, et je suis revenue au centre ville, près de la cathédrale. J’ai passé un peu de temps dans la gare afin d’utiliser le Wifi pour vérifier si la conductrice de BlaBlaCar m’avait envoyé un message pour le trajet à Aachen ce soir. Mais elle n’a pas répondu et du coup, je commencais à être inquiétée, parce que je n’ai pas eu un voyage à Aachen! En tout cas, j’ai décidé de prendre un peu plus du temps pour la réponse de la conductrice, alors je suis sortie et est allée l’est de Cologne afin de visiter la basilique de St. Gereon. Franchement, l’extérieur de la basilique n’est pas impressionant, mais dedans les vitrails étaient magnifiques, colorés et distinctifs. C’était une perle rare, carrément!

Dans la basilique de St-Gereon.
Dans la basilique de St-Gereon.

Je reviens à la cathédrale après où j’ai visité le marché de Noël juste à côté tandis qu’il tombait la nuit. Les lumières se sont éteintes et le marché est devenu vivant. À mon avis, c’était le plus joli marché de Noël que j’ai vu pendant mon séjour en Europe depuis deux ans: ce qui m’a impressionnée, c’était la “tente” des lumières au-dessous du marché. Carrément, c’était magique et avec du vin chaud et du spätzle (les pâtes d’allemand; je l’adore!), je suis tombée amoureuse de ce marché de Noël! ❤ ❤ ❤

Le marché de Noël pendant la nuit.
Le marché de Noël pendant la nuit.

Après avoir flâné et avoir mangé et avoir bu dans le marché, je suis partie à la gare et ai encore vérifié si la conductrice m’a répondu. Rien. À ce point, j’ai été fâchée mais bref, j’ai annulé la réservation de BlaBlaCar, en demandant du remboursement (lequel j’ai reçu dix jours plus tard heureusement!), et ai acheté le billet pour le train à Aachen. Il était cher, mais je n’ai pas eu de choix. En tout cas, je suis arrivée à Aachen vers 20h00 et puis est rentrée à l’auberge où, après douze heures du voyage, je me suis couchée.

En gros, Cologne m’a plus: c’est vrai qu’elle est plus grande qu’Aachen, mais quand même il y a beaucoup de choses à faire là-bas. Bien que je n’aie eu qu’une journée, j’ai visité tous ce que je voulais visiter. Et quoique j’aie bien aimé le marché de Noël près de la cathédrale de Cologne, en fait j’ai préféré celui d’Aachen un peu plus, parce qu’il est plus concentré et plus du coin: à Cologne, il y avait beaucoup de marchés partout, du coup c’est difficile à les visiter facilement. En tout cas, je suis content d’avoir visité une autre grande ville en Allemagne; j’ai déjà visité Berlin et Munich, et j’ai envie de continuer à visiter plus des villes plus tard. On verra!

Bon, c’est tout pour mon séjour en Allemagne pendant cet hiver. Le semaine prochaine, je raconterai la deuxième partie de mes vacances de Noël laquelle j’ai voyagé en Espagne! Une grande change de l’Allemagne mais toujours agréable. Le prochain post: Madrid, Espagne!

Auf Wiedersehen! 🙂

Advertisements

Destination: Aachen, Allemagne

Hallo à tous! 🙂

Comme j’ai déjà écrit sur le dernier post, j’ai passé mes vacances de Noël en Allemagne et en Espagne. Deux pays très différents avec leurs propres cultures distinctives (et aussi leurs temps très variés!), mais quand même, ils m’ont beaucoup plu.

Alors, pour cette semaine je raconterai mon séjour en Allemagne dans laquelle j’ai passé deux nuits (le weekend, en fait) dans deux villes: Aachen et Cologne. Ce qui m’a intéressé en Allemagne, c’était les marchés de Noël car je ne les avais jamais vu auparavant. Oui, j’avais visité les marchés de Noël en France, surtout à Strasbourg et Colmar dans la région Alsace, mais c’était mon rêve pour aller en Allemagne pour les “vrais” marchés de Noël, les plus authentiques en Europe quoi!

En tout cas, je suis partie la maison, en prenant le train à Paris et puis en changeant le train à la gare du Nord où je suis montée dans le train en direction de l’Allemagne. Puisque le voyage était international, j’ai trouvé que les sièges dans le car étaient plus grandes et plus comfortable- il y avait des prises qui ont marché même le Wifi au bord du train! Du coup, j’ai passé à l’aise deux, trois heures en voyageant de l’Allemagne.

À 18h30, je suis arrivée à la gare d’Aachen et après ai dirigé vers l’auberge dans laquelle je passais deux nuits. J’ai partagé une chambre avec deux autres femmes et notre salle de bains était assez bien, car il y avait du shampooing et des mouchoirs qui étaient inclus! Normalement, les auberges ne les ont pas, mais pour cette auberge, il y en avait!

J’ai déposé mes bagages et je suis ressortie afin de regarder le marché de Noël d’Aachen. Bon, la raison que j’avais décidé d’aller à Aachen, c’était que l’assistante d’allemande qui habite avec moi vient de là, et elle m’a conseillé d’y aller pour la culture, l’histoire, et bien sûr, le marché de Noël. Franchement, je n’avais pas entendu de cette ville avant de l’avoir rencontré mais quand même j’ai eu l’intérêt pour y visiter!

En gros, Aachen (ou “Aix-la-Chapelle” en français; beaucoup de villes allemandes ont aussi des noms français) est une ville près de la frontière de la Belgique (en fait, lorsque j’ai pris le train, j’ai traversé la Belgique, avec des arrêts à Bruxelles et à Liège. Du coup, j’ai traversé trois pays dans deux heures!), et c’est une ville universitaire et une ville de “spa,” car il y a des thermes là-bas. Historiquement, Aachen est une ville dédié à Charlemagne, le roi français pendant le 8ème et le 9ème siècles qui est mort dans cette ville allemande. Toutes les infos sur Aachen m’ont fasciné, et alors ça me faisait plaisir losque je l’ai visité.

Bref, j’ai dirigé vers le centre ville, en passant devant du Theatre Aachen et de l’Elisenbrunnen, le dernier qui est batîment pour les événements culturels. Après 15-20 minutes à pied, je suis arrivée au centre ville dans lequel le marché de Noël s’est passé. En fait, le marché de Noël était juste concentré sur la cathédral et le Rathaus (hôtel de ville), alors il n’était pas trop écarté. Mais il était toujours grand et débordé des gens qui ont pris des vins chauds et des nourritures et se sont parlés entre eux, avec des rires et tout ça pendant la célébration d’hiver. ❤

Au marché de Noël.
Au marché de Noël.
Devant le Rathaus.
Devant le Rathaus.

Je suis entrée dans une patisserie qui a vendu des printens, qui est comme des pains d’épices mais spécifiquement fabriqués à Aachen du coup c’est un plat du coin. Je les ai acheté dans le magasin et après les ai goûté: sucrés, mais bien épicés- pas mal! 😛

Aussi, j’ai flâné entre des stands du marché de Noël et a commandé un glühwein (vin chaud) et à mon avis, je l’ai trouvé le meilleur vin chaud que j’avais goûté du monde. Similaire aux printens, c’était bien épicé et chaud, parfait pendant l’hiver!

Glühwein (vin chaud) et printen.
Glühwein (vin chaud) et printen.

Enfin, j’ai décidé de rentrer à l’auberge, parce que j’ai déjà regardé tous ce que je voulais regarder, et j’ai été fatiguée après avoir fait beaucoup de voyage pendant la journée. J’y suis rentrée et je me suis couchée après.

J’ai passé le lendemain à Cologne, mais le jour après, c’était mon dernier jour à Aachen avant qu’il ait fallu revenir en France. Du coup, j’ai quitté l’auberge à 10h00 et j’ai encore dirigé vers le centre ville afin de regarder le marché de Noël pendant la journée. J’ai encore passé devant le Theatre Aachen et l’Elisenbrunnen avant d’arriver à la cathédrale.

Theatre Aachen.
Theatre Aachen.
Elisenbrunnen.
Elisenbrunnen.

Puisqu’il était tôt, le marché de Noël n’a pas encore été ouvert, sauf plusieurs stands. J’ai bien profité d’acheter des reibekuchens mit apfelmus (c’était comme les galettes de pomme de terre avec la compote de pomme). Frits et chauds, ils étaient parfaits pour le temps bruineux!

Reibekuchen mit apfelmus.
Reibekuchen mit apfelmus.
Le marché de Noël et la cathédrale.
Le marché de Noël et la cathédrale.
Le Rathaus et le marché de Noël.
Le Rathaus et le marché de Noël.

Ensuite, j’ai décidé d’aller à l’extérieur du centre ville et vers Lousberg, un quartier residentiel d’Aachen qui est situé sur la colline et il offre les vues spectaculaire de la ville. Au moins, l’assistante d’allemande m’a dit ça. Du coup, je suis montée la colline mais malheureusement je n’ai pas vu Aachen, parce qu’il y avait trop d’arbres qui ont bloqué la vue. Mince!

En tout cas, je suis descendue la colline et puis a essayé de trouver le Carolus Thermens, les thermes connus d’Aachen. Mais je me suis perdue et bien que je l’aie enfin trouvé, il a fallu payer pour l’entrée, et je n’ai pas eu besoin de faire ça du coup je suis retournée au centre ville où je suis entrée dans la cathédrale d’Aachen et elle m’a beaucoup plu: puisque la ville est dédié à Charlemagne, l’intérieur de la cathédrale était bien dorée et brillante; ça m’a impressionnée!

Dans la cathédrale.
Dans la cathédrale.

Je suis sortie la cathédrale et ai visité Fischmarkt, une petite place juste à côté de la cathédrale et pour finir la visite d’Aachen, je suis allée à l’université d’Aachen pour voir le SuperC, un batîment modern qui loge le département sciences. Enfin, je suis revenue à l’auberge où je me suis reposée dans l’accueil avant de prendre le train à Paris pendant le soir.

Fischmarkt.
Fischmarkt.

Quoique j’aie passé un temps court à Aachen, j’ai vu plein de choses intéressantes et je l’ai trouvé très charmante et assez du coin, alors authentiquement “allemand.” 🙂

Plus des posts sur mes vacances de Noël bientôt. Ensuite: Cologne, Allemagne!

Destination: Berlin, Allemagne

Salut à tous!

C’est vrai que Berlin est ville très connue du monde, pour son histoire, son architecture, et aussi le fait qu’il est destination populaire pour les jeunes qui veulent fêter pendant les weekends; il y a une scène “hip” à Berlin avec des clubs, des boîtes, et des musiques éléctroniques.

Par contre, je n’ai jamais entendu parler de ces choses tandis que je voyageais en 2012 avec ma famille en Europe. En fait, on n’a fait qu’une visite de la journée (“day trip,” en anglais) du coup on n’a pas eu de temps pour faire des autres choses “hips” à Berlin (et je ne sais pas si j’avais voulu les faire surtout avec ma famille!).

Bref, on a passé une long journée à Berlin. Après la croisière est arrivée sur la côte allemande, on a pris un train à Berlin et le trajet a duré trois heures.

On y est arrivé et on était donné toute la journée pour visiter n’importe où dans le centre ville. Le guide nous a donné des plans et après, ma famille et moi avons commencé à explorer Berlin.

Au début, on était perdu et on est tombé sur l’université Humboldt qui est considérée l’une des universités plus prestigieuses en Europe, avec un très bon programme des arts et lettres. Et pendant le troisième Reich, l’université a été site pour l’autodafé des livres (20,000 en totale) qui ont été considérés “pas germaniques” (grâce à Hitler, bien sûr). 😦

L'université Humboldt.
L’université Humboldt.

Après, on s’est orienté et on a passé devant la porte Brandenburg, un symbole de Berlin (l’Allemagne aussi) et très connu du monde. J’ai eu du mal à prendre une bonne photo de la porte, parce qu’il y avait trop de touristes là-bas!

La porte Brandenburg.
La porte Brandenburg.

Ensuite, on a décidé de marcher au mur de Berlin, environs 2 kilomètres de la porte Brandenburg. Bien qu’il ait fait chaud, on a fait la marché et enfin on y est arrivé. Franchement, j’étais déçu par la taille du mur: il était plus bas, plus petit que j’ai imaginé et il y avait beaucoup de graffiti sur la surface; maintenant, je comprends que le graffiti est art, mais pour moi dans le passé, je l’ai regardé comme moche. Ben…au moins j’ai vu le mur de Berlin!

Le mur de Berlin.

On est revenu au centre ville et a visité plus des endroits: le Berliner Dom (une cathédrale), le musée de l’histoire, et le musée Altes (qui affiche des antiquités). Sur le chemin, on a acheté des currywursts (les saucisses avec du curry) afin d’en goûter. C’était pas mal: les currywursts ont coûté pas chers, mais en tout cas, je les ai trouvé okay et au moins j’ai goûté un plat du coin! 😛

Le Berliner Dom.
Le Berliner Dom.
Le currywurst.
Le currywurst.

On a fini le currywurst et est revenu au centre ville. On était déjà une heure avant qu’il a fallu partir du coup on a passé du temps dans une chocolaterie allemande, s’appelle Fassbender & Rausch où on a regardé et a goûté des chocolats allemands. Je les ai aimé mais les chocolats suisses et belges restent toujours mes préférés. ❤

Enfin, il a fallu partir de Berlin. On s’est rassemblé et est allé à la gare afin de prendre le train à la croisère. On est monté dans le train, mais on est resté là depuis 30 minutes; c’était parce qu’une couple était perdu et il a fallu attendre. Assez pénible, mais n’importe quoi…finalement, on a fait le voyage de trois heures au port. On y est arrivé à 21h00 et dès qu’on a embarqué le bateau, on a pris un dîner tard et après s’est reposé pendant le reste de la nuit.

Au total, on a passé treize heures à Berlin. C’était une journée fatiguante, mais je l’ai aimé. C’était la première fois que j’ai visité l’Allemagne et j’ai bien aimé la richesse de l’histoire, de l’architecture, etc. Je voudrais bien revisiter Berlin et essayer de trouver un autre côté culturelle à la ville (peut-être la scène “hip?” On verra!).

On continue avec une autre destination en Scandinavie. La prochaine, c’est Tallinn, Estonie!

Destination: Passau, Allemagne et Český Krumlov, République Tchèque

Bonjour!

On continue avec mes aventures en Europe pendant les vacances d’avril. Après Munich, mes parents et moi, on a pris le train à Passau, une toute petite ville près de la frontière d’Allemagne et d’Autriche. Quand on y est arrivé, on est monté à bord de la croisière, dans laquelle on va passer une semaine, en voyageant aux autres pays en Europe.

Du coup, on s’est déposé les bagages et après on est sorti afin d’explorer un peu de ville. On a passé l’après-midi au centre ville où on a vu des gros cathédrales et des magasins de souvenirs. Charmante, même si petite.

Le lendemain matin, on a fait une visite du centre ville encore, en passant devant la cathédrale St. Stephen et des marques des inondations pendant des années à Passau (il y en avait beaucoup!). La visite n’a que duré deux, trois heures et après on est revenu la croisière. Avant de revenir, j’ai pris cette belle photo de Passau:

Passau.
Passau.
La cathédrale St. Stephen.
La cathédrale St. Stephen.

Bien que Passau soit petite ville, avec pas beaucoup de choses à voir, je l’ai bien aimé. Les petites rues pavées, des vieux batîments colorés, etc sont trop mignons et pittoresque. Comme Munich, Passau m’a surpris (agréablement).

On a quitté Passau ce soir et on est allée à Linz, Autriche. Par contre, mes parents et moi, on a décidé de faire une visite à Český Krumlov, une ville en République Tchèque. Il a fallu qu’on prenne le bus de Linz à Český Krumlov, et le trajet a duré une heure. On y est arrivé à 10h00, a fait une visite au château (sur lequel on a vu la ville- très jolie!) et au centre ville. Ça c’était la deuxième fois que j’ai visité la République Tchèque; j’avais visité Prague en octobre (et je l’ai aimé) du coup j’ai eu hâte de visiter Český Krumlov pendant cette fois! La journée a bien passé et je suis contente d’avoir profité de cette excursion. J’aime bien Český Krumlov! ❤

La vue du château de Český Krumlov.
La vue du château de Český Krumlov.
Au centre ville.
Au centre ville.
Le château Český Krumlov.
Le château Český Krumlov.

Après la visite, on a pris le déjeuner au centre ville. Mes parents et moi ont trouvé un resto tchèque du coup on a commandé des plats du coin. J’ai goûté du lapin (le goût n’est pas trop différent que celui du poulet, mais pas mal), ainsi que le kulajda, une soupe de champignons et d’aneth. Quoique je ne sois pas trop fan de soupe, le kulajda avait chaud et bien épicée.

Kulajda.
Kulajda.
Du lapin avec de la purée.
Du lapin avec de la purée.

Après le déjeuner, on a flâné autour du centre ville jusqu’à 15h00 quand on a pris le bus et on est revenu à Linz où la croisière était située. On a passé huit, neuf heures ce jour-là, mais bien qu’il soit fatiguanat, on a bien amusé à Český Krumlov. Tout allait bien!

Bon, les deux villes Passau et Český Krumlov se sont très, très diff♪rentes, mais j’ai aimé la juxtaposition entre les deux. Les journées bien-passées! 🙂

Plus des postes à venir. À plus tard!

Destination: Salzburg, Autriche et Bavière, Allemagne

Salut!

Pendant mon séjour à Munich (j’y suis restée trois nuits), j’ai fait des excursions d’une journée aux autres villes, même si un autre pays!

Avec mes parents, j’ai visité Salzburg, une ville autrichienne qui est connu pour le compositeur célèbre, Wolfgang Amadeus Mozart qui est née et qui a grandi là-bas. La ville à Salzburg a commencé assez tôt, à 7h15 de Munich par train. On est arrivée à 9h00 et on est allée au palais Mirabell. C’est connu pour le fait qu’il est le tournage du film “The Sound of Music,” et ce qui se fait Salzburg une ville populaire de visiter.

Le palais Mirabell.
Le palais Mirabell.

Ensuite, on a passé devant la maison de Mozart (dans laquelle le compositeur a grandi) et puis on a traversé le pont à l’autre côté de la ville. On a vu le lieu de naissance de Mozart et j’ai décidé d’y visiter. J’ai payé le tarif et j’ai passé 45 minutes dans la petite maison. J’ai vu beaucoup d’artéfacts de Mozart et sa famille: les manuscrits, instruments musicaux, porcelaines et trucs domiciles, etc. Pas mal, et puisque je suis fan de Mozart, je suis contente d’avoir visité le musée. ♪♫

Lieu de naissance de Mozart.
Lieu de naissance de Mozart.

Ensuite mes parents et moi, on a cherché un resto afin de prendre le déjeuner. On a mangé dans un café près du lieu de naissance de Mozart où on a commandé des petits plats. Mais à la fin, on a commandé un dessert du coin, le Salzburger nockerl. En gros, c’est une méringue qui se servit avec de la confiture. C’était leger, pas lourds, et quoique je sois pas trop fan de choses meringues, ce dessert était pas mal.

Le dessert Salzburger nockerl.
Le dessert Salzburger nockerl.

Après, on est allée à la forteresse Hofhensalzburg qui est située en haut d’une colline. On s’est montée et on y est arrivée plus tard, assez essoufflé et fatiguée. Bref, on a payé le tarif et on y est entrée. L’intérieur de la forteresse est assez vide, mais il a offert quelques musées, ainsi que la vue des Alpes- pas mal!

Forteresse de Hofhensalzburg.
Forteresse de Hofhensalzburg.
Vue des Alpes de Hofhensalzburg.
Vue des Alpes de Hofhensalzburg.

On n’est restée que deux heures à Hofhensalzburg avant de descendre la colline et revenir au centre ville de Salzburg. À 16h00, on a décidé de prendre le train à Munich du coup on l’a fait et est revenu environs 18h30. On a acheté des petites choses pour le dîner (sandwichs, pâtisserries) avant qu’on soit revenu à l’hôtel. On était fatigué, mais aussi accompli.

Le lendemain, on a fait une excursion via autocar touristique. On est partie de Munich à 9h00 vers le palais Lindenhof, situé environs une heure par autoroute. Le palais est celui de Ludwig II, le roi de Bavière pendant le 19ème siècle. La guide nous a dit que Ludwig II était assez…fou. C’est à dire qu’il était antisocial, et ça c’est pourquoi la palais Lindenhof est situé dans le montagne, loin de Munich et des autres grandes villes en Allemagne.

On y est arrivée à 10h00 et on a fait une visite dans l’intérieur du palais. Même si l’extérieur n’est pas trop impressionant, l’intérieur est complètement différente: en fait, il est extraordinaire! Toutes les chambres sont très très élégantes, avec des murs dorés, des lustres lourds et en cristals, et des marbres partout. C’est dommage qu’on ne puisse pas prendre des photos de l’intérieur, parce qu’il est trop magnifique! ❤ ❤ ❤

Le palais Lindenhof.
Le palais Lindenhof.

Après, on a quitté le palais et on a pris le bus à Oberammergau, une toute petite ville (un village, en fait!) qui est connu pour son travail du bois (j’ai vu beaucoup de souvenirs du bois dans les magasins) et un spectacle qui s’appelle “Passion Play,” qui s’agit de la vie du Jésus Christ. Ce spectacle se passe tous les dix ans du coup c’est une grande fête quand il arrive. Les touristiques partout viennent regarder le spectacle et les billets du spectacle sont tous vendus des années en avance- c’est ouf!

Bref, on n’a passé qu’une heure à Oberammergau avant de prendre le bus à la dernière destination de l’excursion: le château Neuschwanstein, dans lequel Ludwig II a habité pendant qu’une année. En fait, la structure du château a été inspiration pour celle du logo Disney! Intéressant, non?

On est arrivée au château Neuschwanstein environs 13h00. Le château reste sur une colline du coup avant de la monter, on a pris le déjeuner au fond de la colline. Il y avait un petit resto où j’ai commandé du spatzle, un type des nouilles qui est couvert du fromage, comme “mac n’ cheese.” J’ai bien aimé, même s’il est assez lourd. J’ai bu du vin chaud, car bien qu’il soit printemps, on est resté froid en Allemagne (surtout dans le montagne!).

À 14h00, on est montée la colline vers Neuschwanstein. La montée a duré 15-20 minutes, et elle était idéale afin de faire un petit peu d’exercice après le déjeuner. Au sommet, on est entrée dans l’intérieur du château pour une visite guidée. Même si Neuschwanstein est plus grand et plus joli à l’extérieur que Lindenhof, je n’ai pas trouvé son intérieur joli autant que celui de Lindenhof. Oui, il y avait des murs peints et colorés et des tissus broidés sur les canapés et lits, mais je préfère l’intérieur du Lindenhof à la place. Par contre, je préfère l’extérieur de Neuschwanstein- c’est drôle!

Le château Neuschwanstein.
Le château Neuschwanstein.
La cour du château.
La cour du château.

En tout cas, on a fini à 16h00 et on est descendu la colline afin de prendre le bus à Munich; on a terminé l’excursion d’une journée. Le trajet a duré deux heures du coup il était 18h00-18h30 quand on est revenu Munich. Comme la veille, mes parents et moi, on a acheté des petits sandwichs pour notre dîner à l’hôtel. On s’est reposé pendant le reste de la nuit.

…et voilà! Plein de choses se sont passées pendant ces deux jours. Mais je suis contente qu’on puisse voyager comme ça, la base en étant à Munich.

Cependant, on reste plus des choses sur ces vacances d’avril. Bien que j’aie déjà visité Amsterdam, Munich, et des autres villes en Allemagne et Autriche, on se juste commence! Plus des aventures bientôt! À plus tard. 🙂