Les 5 Speakeasys de Paris qu’on doit essayer

Salut!

À Paris, il y a plein de choses qu’on peut faire: aller aux musées connus (le Louvre, Musée d’Orsay…), jeter un coup d’oeil à la Tour Eiffel, à l’Arc de Triomphe…manger un bon repas français dans un bon resto…oui, on peut faire presque tout à la capitale française, pour avoir des bons souvenirs pendant le reste de la vie.

Mais, il y a aussi des autres choses moins connues qu’on peut faire à Paris. Il y a des endroits plus…clandestins, plus “off-the-beaten path” pour les gens aventureux. L’une des choses, c’est les “speakeasys.” Aussi dit “bars clandestins,” ils sont des bars couverts dans lesquels on peut boire un coup avec des potes, des amants secrets…n’importe qui. C’est vrai que les cocktails coûtent chers, mais c’est pour la qualité et l’ambiance de la nuit.

Je visitais Paris beaucoup de fois, et alors je frequentais plusieurs speakeasys par conséquent. Du coup, j’aimerais partager des 5 speakeasys où je suis allée, pour offrir mes amis de chaque bar si vous avez envie de les essayer pendant la prochaine fois à Paris. Donc, voilà– on y va!

Les 5 Speakeasys de Paris

1. Candelaria

Week 3 Watermelon margarita and pork taco from Candelaria 7-13-14
La margarita de pastèque.

C’était le premier speakeasy que j’ai essayé à Paris…en fait, je n’ai eu aucun idée que j’étais dans un speakeasy! En gros, j’ai été avec mes potes et on a eu envie de manger des tacos mexicains. Du coup, on l’a fait, mais on n’avais pas su que le resto a eu un speakeasy…et voilà, la Candelaria! Les cocktails (surtout la margarita) étaient trop forts…mais je les ai aimé! Je n’ai pas passé trop du temps dedans (juste pour boire un coup), mais j’ai bien aimé la margarita et l’ambiance (occupée, mais intime).

2. Moonshiner

20190325_201514

Le Moonshiner a l’air de l’epoque Prohibition (des années 1920s aux États-Unis). On y entre vers la rémise d’une pizzeria, et on voit un petit bar avec la classe. Je me rappelle plus ce que j’ai commandé, mais le cocktail que j’ai eu n’était pas le meilleur que j’avais goûté. Le service était également un peu froid, mais au moins, les cocktails de Moonshiner coûtent un peu moins chers que ceux d’autres speakeasys. Bon, on essaie!

3. Mezcaleria

20190324_201003
C’est un feu!

Les spiritueux du Mexique, le mezcal est fort et sucré…et il est parfait pour les cocktails. Mon expérience à Mezcaleria, c’était la plus unique que les autres. J’ai commandé un cocktail qui est arrivé en feu! Bon, il fallait que j’aie attendu jusqu’au feu s’est éteint, qui a pris presque 5-10 minutes. Le cocktail ne goûtait pas aussi délicieux que sa présentation, mais bon. J’ai bien aimé le service (très instructif et aimable) et le decoratif dedans (le thème d’Oaxaca).

4. Lavomatic

20190322_185803

Le Lavomatic, c’est mon speakeasy préféré. J’ai bien aimé le motif et les cocktails dans cet établissement. On y entre vers la porte dans un lavomatique (avec des machines qui marchent!), et on monte des escaliers au bar. Il est tout petit, et avec des chaises-balançoires qui sont toujours occupées avec des patrons– je n’ai jamais d’occasion de m’asseoir là-bas! Les cocktails sont forts, ce que j’aime beaucoup et le service est souriant et professionnel. Il faut arriver tôt (avant 19:00) si on a envie d’une place dans Lavomatic!

5. Très Particulier

20190322_204247

Le Très Particulier n’est pas forcément un speakeasy, mais plutôt un hotel-bar. En tout cas, il est situé dans un endroit clos, et il faut sonner la sonnerie pour qu’on puisse y entrer. On se promène vers une allée étroite et pavée avant d’arriver à l’hôtel-bar. L’ambiance est élégante (et un peu prétentieuse), et c’est parfaite pour des rencontres, des liaisons amoureuses…l’intérieure est trop jolie, même les toilettes! Les cocktails sont forts et délicieux, et en général, il vaut la peine pour avoir l’expérience au Très Particulier.

 

…et voilà! Les 5 speakeasys que j’ai essayé à Paris. Il est sûr qu’il y a des autres que je n’ai pas encore visité, mais si j’ai l’occasion d’y revenir, je vais les voir sans doute! Merci d’avoir lu ce poste, et plus des aventures à venir. À bientôt!

La “bucket list” du monde!

Salut!

Ça faisait longtemps que j’ai écrit une “bucket list” (c-à-d la liste des choses à faire avant de mourir). Beaucoup de choses ont changé depuis la dernière fois que je l’ai écrit, car je voyageais et je visitais plus des endroits partout du monde. Par contre, je n’ai pas encore vu tous les pays du monde, et du coup je continue à rêver où je voudrais visiter à l’avenir.

Donc, j’ai décidé de faire un post des endroits que je voudrais voir avant de mourir. Au moins, j’ai envie de visiter ces endroits pendant les prochains quatre ans, avant d’avoir 30 ans. Je reste toujours jeune, et j’espère que je pourrai réaliser mes rêves. Sinon, j’ai le reste de la vie pour le faire!

Voici ma “bucket list” du monde. Amusez-vous bien! 🙂

La “Bucket List” du Monde

1. Ukraine

Image result for ukraine"
Source: whoswholegal.

2. Bolivie

Image result for bolivia"
Source: Mining.com

3. Argentine

Image result for argentina"
Source: Fodors Travel Guide.

4. Hong Kong

Image result for hong kong"
Source: travelator.ro

5. Singapore

Image result for singapore"
Source: Travelzoo

6. Malaisie

Image result for malaysia"
Source: National Geographic.

7. Les îles Féroé

Image result for faroe islands"
Source: Moment.

8. Émirats Arabes Unis

Image result for dubai"
Source: TripAdvisor.

9. Azerbaïdjan

Image result for azerbaijan"
Source: The Culture Trip

10. Oman

Image result for oman desert"
Source: You Should Go Here.

 

Où voudriez-vous voyager du monde? Dites-moi!

Mes années 2010’s (une critique): Partie 1

Salut, mes ami.es!

On est plusieurs jours dans l’année 2020. Pour l’instant, je suis trop occupée avec mes deux travails (et j’essaie d’avoir une vie hors du travail…) et alors j’ai du mal à continuer à écrire des posts constants…mais en tout cas, j’essaie d’écrire un post par semaine, au moins, pour que je puisse continuer à pratiquer mon français. Donc, voilà!

Pour ce post, je voudrais raconter mes années 2010’s. C’est étonnant que les années aient passé trop vite: j’ai commencé l’année 2010 comme adolescente et maintenant je suis une adulte! C’est vrai que j’ai beaucoup changé depuis mon adolescence, et je trouve que je suis plus à l’aise avec moi-même, plus ouverte, et avec un esprit plus fort.

Je voudrais donc raconter mon évolution an-par-an. Pour éviter un post trop long, je vais séparer dans deux posts. Voici le premier, et j’espère que vous vous amuserez bien. C’est parti!

Mes années 2010’s (Partie 1)

2010

IMG_2973.JPG
Au château Hearst (2010).

J’avais dix-sept ans au début de l’année 2010. J’ai été dans mes deux dernières années du lycée et franchement, j’ai été stressée par mes cours, mes notes, et mes candidatures pour la fac. Également, j’ai été adolescente, du coup il y avait beaucoup de crise d’adolescence (“teen angst”) pour que j’aie pu m’occuper.

Pendant l’été, ma famille et moi avons voyagé partout sur la côté de la Californie: c’était un voyage plutôt pour moi, car on a visité plusieurs facs potentielles, de San Diego à San Francisco. Au moins, on s’est bien amusé avec la beauté de l’état dans lequel j’ai grandi.

2011

Wuzhen, Chine (2011).

Après quelques mois, j’ai été admise à UCLA, la fac de mon premier choix. J’ai accepté l’offert et j’y étudierais à partir du septembre. J’ai obtenu mon diplôme du lycée en juin, et après ma famille et moi sommes allés en Chine pour les vacances. C’était la deuxième fois en Chine (après 2009), et on a visité des grandes villes de Shanghai, Wuzhen, et Suzhou. Le voyage était bien passé et enrichissant, car j’ai beaucoup appris la culture de mon pays ancestral.

J’ai commencé la première année de mes études à UCLA. Les premiers mois étaient durs, car j’ai été en train de m’installer dans un nouvel environnement. J’ai également décidé d’étudier les sciences, et j’ai eu du mal à suivre des cours avec succès. L’anxiété et la manque de confiance en moi-même se sont arrivées, et j’ai eu du mal à se faire des ami.es.

2012

Copenhague, Danemark (2012).

La première année à UCLA s’est terminée en juin, et j’ai passé l’été avec ma famille. On a fait une croisière en Scandinavie où on a visité des pays de Norvège, Danemark, Suède, Finlande, Estonie, et un peu de Russie et d’Allemagne. C’était la deuxième fois en Europe depuis 2006, et c’était un bel voyage avant de la rentrée.

J’ai commencé ma deuxième année à la fac. Comme la première année, j’ai eu du mal aux cours de science, ainsi que j’ai eu du mal à se faire des ami.es. C’était une période malheureuse, et j’ai eu des doutes si j’ai voulu continuer à étudier des sciences…

2013

20150327_131309.jpg
Cambria, Californie (2013).

L’année 2013, c’était une année la plus dûre pendant ces années 2010’s. J’ai decouvert une blessure de mes genoux (à cause de l’exercice excessif), la diagnose du cancer dans ma famille, et mes compétences aux études de science. En fait, j’ai été en dépression (“mental breakdown”) au milieu de mon cours physiques, et après beaucoup de réflexion, j’ai décidé de changer mes études à la littérature. C’était un grand changement, mais à la fin, j’ai devenu plus heureuse, et c’était bien pour la santé, la mentalité…

On n’a pas beaucoup voyagé en 2013: on n’a qu’un trip à l’été, à la côte de la Californie. C’était peut-être trois jours à Cambria, mais on s’est bien reposé et on a admiré la beauté de la côte ouest.

2014

Week 1 Eiffel Tower and the Seine River 7-1-14.jpg
À Paris (2014).

J’ai passé l’année 2014 assez tranquillement. C’était ma troisième année à la fac, et j’ai été plus contente avec la spécialisation de la littérature. J’ai également fait une spécialisation secondaire en français, et j’ai passé l’été à Paris pour étudier à l’étranger. C’était trois mois bien passés, car j’ai decouvert la capitale française pour la première fois, et j’ai eu l’occasion de pratiquer le français avec des gens. J’ai vu la beauté de la ville, j’ai goûté la nourriture française, et je me suis bien amusée. Ça m’a inspiré pour y revenir un jour…et je l’ai fait!

Après je suis revenue aux USA et avant de la rentrée, j’ai passé une semaine en Floride et les Caraïbes avec ma famille. On a fait une croisière aux plusieurs îles et on a passé du temps à Orlando pour s’amuser à Universal Studios. Les parcs d’attractions ne m’intéressent pas beaucoup, mais c’était un voyage “fun” avant de commencer la dernière année à la fac…

 

Je raconterai le reste de mes années 2010’s au prochain post. À bientôt! 🙂

Mes buts pour 2020

Salut, tout le monde!

J’espère que vous avez bien passé le Nouvel An, et que vous aviez des buts pour faire cette année. Moi, je m’occupais beaucoup déjà avec mon travail, ma vie en général…bref, même si j’ai beaucoup de choses à faire, je continue à prendre du temps pour me reposer, et pour écrire sur ce blog (car je voudrais continuer à pratiquer mon français!).

Donc aujourd’hui, je voudrais lister mes buts pour l’année 2020. Je ne dis pas “résolution,” parce que je crois qu’elle insinue quelque chose définitive: ça veut dire qu’elle est fixe et qu’elle n’est pas flexible si on n’arrive pas à atteindre la résolution. Du coup, je dis “but,” car il est plus flexible et on doit également organiser ce qu’on fait pour arriver aux résultats.

Bon, voici ma liste des buts que je voudrais accomplir cette année. Voilà!

Mes buts pour l’année 2020

  • Voyager au moins une destination aux USA et une destination à l’étranger (j’ai déjà organisé un trip en mars pour mon anniversaire aux USA– j’ai trop hâte!).
  • Trouver un travail en plein temps (je voudrais être fonctionnaire au gouvernement).
  • Continuer à rester en bonne forme. Faire l’exercice chaque jour, s’il est possible.
  • Apprendre à cuisiner (je suis actuellement nulle à cuisiner, et je sais ce qu’il est important à apprendre…).
  • Essayer d’entretenir une liaison (“dating”), soit en ligne soit en personne, ou les deux.
  • Passer plus du temps avec ma famille et mes amies. Aider-les, si je peux le faire.
  • Faire l’effort pour être plus chaleureuse, plus ouverte, et plus flexible avec les autres et moi-même.
  • …et à la fin, pour être heureuse.

 

Avez-vous des buts pour l’année 2020? Dites-les-moi!

Je suis reconnaissante de…

Image result for thanksgiving"
Source: DOGO News.

C’est la Thanksgiving!

Cette année sera la première fois depuis longtemps que je la célèbre chez moi aux USA, avec ma famille. Avant, j’ai été en Europe pour mon ancien travail, et j’avais célébré la Thanksgiving avec le voyage (l’année dernière, j’ai été au Malte). Mais cette fois, je suis aux États-Unis, mon pays d’origine où on célèbre la tradition de manger et d’être reconnaissant(e) des choses dans ses vies.

Beaucoup de choses se sont passées pendant cette année: des choses heureuses, de choses mauvaises, etc. Mais en général, je reste optimiste, et je suis contente avec les positifs dans ma vie, plus ou moins. La Thanksgiving, c’est la fête pour commémorer l’histoire du festin entre les indigènes et les colons il y a 400 ans, mais également pour réfléchir desquels on est reconnaissant(e).

Dans ce post, je vais lister des choses desquelles je suis reconnaissant(e). C’est une liste pour moi, pour se souvenir des moments joyeux dans ma vie et pour rester optimiste à l’avenir. C’est parti!

Je suis reconnaissante de…

1. Je suis reconnaissante à ma famille. Bien que ma mère ne se sente pas très bien, je suis heureuse qu’elle soit là toujours, et je vais chérir des moments avec elle aussi beaucoup que possible.

2. Je suis reconnaissante à mes ami(e)s. J’ai des amies de mon enfance avec qui je traîne chaque mois: on s’est rencontrée à l’école primaire et on reste toujours amies, même après plus de 20 ans. Également, je suis contente de m’être faite des ami(e)s pendant mon âge adulte, à la fac et à l’étranger. Grâce à Facebook, je peux rester en contacte avec eux, même si on est loin.

3. Je suis reconnaissante d’être en bonne santé. Je suis toujours jeune (26 ans), et je suis contente d’être en bonne forme. Je fais de l’exercice tous les jours et j’essaie d’avoir un bon régime alimentaire, même avec du travail et dess commissions. J’espère que je pourrai continuer à être en bonne santé pendant que je deviens plus âgée. On verra!

4. Je suis reconnaissante d’avoir un travail. J’avais passé presque deux mois sans emploi, et je suis contente d’avoir trouvé un boulot à l’aéroport. Ce n’est pas mon boulot idéal, mais pour l’instant j’ai un salaire et ça m’occupe pendant la semaine et le weekend. Quand je peux trouver un autre travail (celui qui est plus “idéal”), je reste dans ce job.

5. Je suis reconnaissante d’habiter à Los Angeles. Bon, parfois je râle que Los Angeles soit trop grande, trop d’embouteillage, trop “fake,” etc. Mais en tout cas, c’est la ville dans laquelle je suis née et dans laquelle j’ai grandi. Le temps fait beau presque tout le temps, il y a beaucoup d’options de restos (et de cuisines diverses), et il y a plein de l’occasion de faire ce qu’on veut faire (être acteur, commencer un “start-up,” etc.). Los Angeles, c’est ma ville, et je suis fière d’y habiter.

6. Je suis reconnaissante d’avoir ce blog. J’avais eu C’est la vie américaine depuis 2013, et bien que je ne poste pas toujours regulièrement, je suis contente que le blog continue à être vivant après 6 ans. Je l’ai commencé quand j’étais à la fac, et quand j’ai été très passionné par la langue française. Moi, j’aime toujours la langue française, mais maintenant je suis plus occupée avec du travail, des responsabilités en tant qu’une adulte, et en général de la vie. En tout cas, je continuerai à poster sur ce blog quand j’ai du temps libre, pour pratiquer le français.

7. Je suis reconnaissante à vous. Mes lectures, merci. Merci de me suivre après ces années sur C’est la vie américaine. Je suis reconnaissante de votre soutien, et je vais continuer à écrire aussi beaucoup que possible pour votre plaisir. Merci, merci, merci.

 

Je vous souhaite les joyeuses fêtes, et je vais poster encore bientôt. Happy Thanksgiving! 🙂